Coronavirus : quels sont les effets secondaires de la chloroquine ?

  • A
  • A
L'efficacité de la chloroquine fait débat depuis plusieurs jours, dans son efficacité contre le coronavirus.
L'efficacité de la chloroquine fait débat depuis plusieurs jours, dans son efficacité contre le coronavirus. © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Considérée par certains comme un remède au coronavirus, l'hydroxychloroquine n'est pas sans danger. Alors que l'ARS de Nouvelle-Aquitaine a rapporté ce lundi des "cas de toxicité cardiaque suite à des prises en automédication", le docteur Jimmy Mohamed fait le point, au micro d'Europe 1, sur les risques liés à ce traitement. 

Troubles du rythme cardiaque, arythmies sévères... les conséquences d'une prise d'hydroxychloroquine sans avis médical peuvent être graves. Depuis plusieurs jours, le débat fait rage chez les professionnels de santé sur l'efficacité supposée de ce médicament antipaludéen pour lutter contre le coronavirus. Alors que l'ARS de Nouvelle-Aquitaine a rapporté ce lundi des "cas de toxicité cardiaque (...) suite à des prises en automédication" de cette substance, le docteur Jimmy Mohamed fait le point, dans le "Grand journal du soir" d'Europe 1, sur les risques liés à ce traitement. 

Des complications cardiaques

Le problème de l'hydroxychloroquine, c'est qu'elle "peut entraîner des troubles du rythme cardiaque, et des arythmies sévères", indique le médecin. D'autant que dans "le protocole proposé par le professeur Didier Raoult", le premier en France a avoir certifié l'efficacité du procédé, "on doit l'associer à un autre antibiotique, l'azithromycine, qui peut aussi augmenter le risque de complications cardiaques". "Ce qui veut donc dire que l'association de ces deux médicaments peut augmenter le risque et par conséquent, qu'il est impératif d'avoir une surveillance médicale stricte avant, pendant, et un peu après sa prise", insiste Jimmy Mohamed. 

 

 

Un traitement réservé aux cas graves

"Il ne faut surtout pas prendre ce traitement sans avis médical, vous vous exposez à des risques majeurs", martèle encore le spécialiste, qui précise ensuite que ce médicament "n'est plus disponible en ville", et qu'il est donc "inutile de le demander aux pharmaciens". Et de rappeler que la France a autorisé l'administration de cette molécule contre le Covid-19 "uniquement pour les formes sévères, hospitalisées ou en réanimation". 

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Ugo Pascolo