Coronavirus : Olivier Véran balaye l'hypothèse d'un reconfinement "préventif" avant Noël

, modifié à
  • A
  • A
Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël.
Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël. © AFP
Partagez sur :
Le coronavirus continue de circuler en France : plus de 11.1000 nouveaux cas ont été détectés entre samedi et dimanche. Alors que des médecins réclament "des mesures drastiques" pour lutter contre la propagation de l'épidémie, le ministre de la Santé a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël.

La pandémie de coronavirus continue de progresser en France, avec plus de 11.100 nouveaux cas en 24 heures, selon le dernier bilan publié dimanche soir. Le nombre de nouveaux cas positifs a enregistré un repli habituel au week-end, en raison de la fermeture des laboratoires, mais le taux de positivité continue d'augmenter alors que le nombre de décès s'élève à 31.727 sur le territoire. À Marseille, les restaurants et bars ont fermé leurs portes dimanche soir, pour 15 jours. À Paris, les débits de boisson (bars et bistrots ayant uniquement une licence IV, notamment) fermeront entre 22 heures et 6 heures lundi.

Les principales infos à retenir :

  • Roland Garros a débuté, avec une jauge de 1.000 spectateurs maximum
  • En France, le bilan total de l'épidémie s'élève à 31.727 morts
  • Les bars et restaurants ont fermé dimanche à Marseille, les bars parisiens fermeront à 22 heures dès lundi
  • La pandémie a fait plus de 993.000 morts dans le monde

Le nombre de nouveaux cas positifs de coronavirus a enregistré son repli traditionnel du week-end, qui s'explique par la fermeture des laboratoires, mais le taux de positivité poursuit sa hausse régulière, selon les chiffres de Santé publique France. Le pourcentage de personnes contaminées parmi les personnes testées est de 7,4%, après 7,2% la veille, et 5,7% il y a exactement sept jours. Alors que de nouvelles mesures de restriction ont été annoncées cette semaine pour tenter d'endiguer l'épidémie, 27 personnes sont décédées dans les dernières 24 heures - elles étaient 39 sur les 24 heures précédentes - , portant à 31.727 le nombre total de morts en France. Sur les sept derniers jours, 4.204 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées, dont 786 cas graves en réanimation.

Pas de confinement préventif avant Noël, prévient Olivier Véran

Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël et indiqué que la mise en place d'éventuelles restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint dépendait de "ce que nous ferons lors des prochaines semaines". "Ce qui arrivera à la fin du mois d'octobre (date des vacances de la Toussaint, ndlr) dépend de ce que nous ferons dans les prochains jours et les prochaines semaines", a déclaré le ministre, interrogé dans Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il a par ailleurs invité les entreprises à privilégier le télétravail :"C'est une mesure importante et c'est une mesure efficace, dans le sens ou le télétravail, ça fonctionne", a-t-il assuré.

Un appel pour renforcer les effectifs dans les Ehpad

Toujours au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, le ministre de la Santé a tenu à lancer "un appel" : "dans les Ehpad nous avons besoin de renfort", a-t-il déclaré, appelant les soignants à venir combler les "postes ouverts, les postes financés, qui ne sont pas pourvus". Arguant de l'attractivité du milieu médical, il a rappelé la hausse minimum de salaire de 183 euros net pour l'ensemble des personnels hospitaliers paramédicaux et non-médiaux inscrite dans les "accords de Ségur".

Des médecins réclament "des mesures drastiques"

Un collectif de médecins réclame la mise en place de "mesures drastiques" pour éviter "une deuxième vague bien plus difficile à gérer pour les hôpitaux et les services de réanimation que la première". "Sans mesure forte pour lutter contre l'épidémie, le nombre de patients admis chaque jour en réanimation dans un mois sera d'environ 650, équivalent à celui que nous avons connu au maximum de la première vague et dépassera 1.200 mi-novembre", préviennent-ils dans une tribune publiée dimanche dans le JDD

"Le sentiment que nous avons aujourd’hui, c’est que n’avons pas sorti la tête de la période estivale et que nous ne nous rendons pas compte que la situation est en train d’évoluer très rapidement", explique le président du conseil national de l'Ordre des médecins, signataire de la tribune, au micro d'Europe 1.

Roland Garros débute dans un contexte inédit

Le tournoi de Roland-Garros, retardé de six mois en raison de la pandémie, a débuté dimanche avec une jauge réduite à 1.000 spectateurs quotidiens. Parmi les restrictions pour les joueurs, des tests PCR répétés, l'obligation stricte de loger dans un des deux hôtels qui leur sont réservés en quasi exclusivité. Interdiction d'en sortir sous peine de se voir retirer leur accréditation, sauf pour se rendre au stade leurs jours de match, pour s'entraîner, ou impératif médical. Invité d'Europe 1 dimanche midi, le directeur du tournoi de Roland-Garros, Guy Forget, s'est félicité de l'ouverture d'une édition particulière, malgré la menace de l'épidémie de coronavirus et les mauvaises conditions météorologiques. "Il fallait sauver ce tournoi quoi qu'il arrive" a-t-il lancé sur notre antenne.

À Marseille, le taux d'incidence le plus haut de France...

En France, la ville de Marseille est l'endroit où le taux d'incidence du Covid-19 est le plus haut. Dans la cité phocéenne, placée mercredi en alerte maximale, il y a 281 cas pour 100.000 habitants. "En fin de semaine dernière, l'évolution du taux d’incidence était en pause, pour la première fois depuis des semaines. Pour autant les indicateurs restent très dégradés, et largement supérieurs à la moyenne nationale ou à celle des autres territoires impactés", expliquait Sébastien Debeaumont, directeur adjoint de l'ARS PACA, invité d'Europe 1 samedi.

... et des bars et restaurants appelés à fermer ce dimanche

Les bars et restaurants ont fermé dimanche à Aix-Marseille. Le gouvernement avait annoncé l'entrée en vigueur samedi soir de cette mesure, fortement contestée localement. Les élus locaux ont finalement obtenu un report d'une journée après une réunion avec le ministre de la Santé Olivier Véran. Ces fermetures se feront seulement dans les villes de Marseille et Aix-en-Provence, selon l'arrêté préfectoral publié dimanche. Elles ne concernent donc pas les 90 autres communes de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Dans les grandes métropoles, les bars fermés à 22 heures dès lundi 

La préfecture de police de Paris l'a confirmé vendredi après-midi : les débits de boisson (bars, bistrots ayant uniquement une licence IV) seront fermés de 22 heures à 6 heures à partir du lundi 28 septembre et jusqu'au dimanche 11 octobre inclus. Cette mesure "ne concerne pas les restaurants ayant une licence de grande restauration, qui pourront rester ouverts, à la condition de respecter un protocole sanitaire strict", précise la préfecture.

La métropole lilloise est aussi concernée par cette mesure. Samedi soir, de nombreux jeunes se sont retrouvés dans les bars de la rue Massena, la "rue de la soif" pour les Lillois, afin de profiter de leur dernière soirée. De leur côté, les les tenanciers redoutent une lourde perte sur leur chiffre d'affaire. Retrouvez ici notre reportage

Séparés depuis des mois, des couples franco-étrangers appellent à l'aide

Des couples franco-étrangers, non reconnus par un pacs ou un mariage, et séparés en raison de l'épidémie de coronavirus et de la fermeture des frontières, ont manifesté dimanche après-midi devant le ministère des Affaires étrangères, à Paris. En août dernier, les autorités avaient annoncé la mise en place de "laissez-passer" pour permettre des retrouvailles. Les premiers documents ont été délivrés cette semaine, mais la procédure reste très lente et les critères très stricts. Pour en savoir plus, c'est ici

Plus de 998.000 morts dans le monde, de nouvelles restrictions à Madrid 

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 998.463 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche en fin de matinée. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 204.499 décès pour plus de sept millions de cas. Viennent ensuite le Brésil avec 141.406 morts, l'Inde avec 94.503 morts, le Mexique avec 76.243 morts et le Royaume-Uni avec 41.971 morts.

Au Brésil, la ville de Rio de Janeiro a annoncé jeudi le report de l'édition 2021 de son célèbre carnaval. En Espagne, la ville de Madrid a étendu les restrictions à la liberté de mouvement à de nouvelles zones de la capitale. Environ 167.000 habitants supplémentaires de la région ne pourront sortir de leur quartier à partir de lundi que pour des raisons précises comme aller travailler ou chez le médecin. Cela porte le nombre de personnes affectées par ces restrictions dans la région à plus d'un million de personnes sur un total de 6,6 millions. Le gouvernement central a jugé ces mesures insuffisantes et appelé à les étendre à toute la capitale. 

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP