Coronavirus : comment fabriquer un masque artisanal le plus efficace possible ?

, modifié à
  • A
  • A
De nombreux Français se mettent à fabriquer leur propre masque. 1:35
De nombreux Français se mettent à fabriquer leur propre masque. © BARBARA GINDL / AFP
Partagez sur :
Alors que la question du port du masque généralisé fait plus que jamais débat, les Français sont de plus en plus nombreux à fabriquer le leur. Mais des règles sont à respecter pour garantir son efficacité et le filtre d'aspirateur apparaît comme la matière première la plus à même de vous protéger.

Le port du masque va-t-il être généralisé ? C'est l'une des questions à laquelle Emmanuel Macron pourrait répondre. Car le débat agite la France depuis plusieurs jours. De plus en plus de ville (Cannes, Nice, Limoges...) appellent leurs administrés à porter des masques, ou à se couvrir le bas du visage. Et nombreux sont les Français qui se mettent à fabriquer leurs propres masques. Mais alors quelles sont les règles à suivre ? Pour quelle efficacité ? 

En ce qui concerne le fait de se couvrir la bouche avec une écharpe, un cache-nez ou tout autre vêtement en guise de protection, les infectiologues sont unanimes : le procédé est très peu efficace. Tout simplement parce qu'il s'agit de tissu tissé, donc avec des mailles qui forment des micro-trous et laissent passer les micro-gouttelettes pouvant transporter le virus.

Le filtre d'aspirateur, le plus efficace

En effet, pour qu'un masque maison soit efficace, il faut qu'il soit composé d'au moins une couche de tissu non tissé, comme la feutrine. Ça peut être le cas aussi de vos serviettes de table ou nappe. Mais le plus efficace reste d'utiliser un filtre d'aspirateur, qui se commande facilement sur internet.

Il faut toutefois bien veiller au respect des normes H E P A ou T H E. Cousu entre deux autres couches de tissus, cela donne un masque très efficace explique Stephane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg. "Ça nous fait un filtre en trois épaisseurs et il nous faut également froncer le nez et le menton et on possède un filtre artisanale qui a une efficacité très intéressante", explique-t-il au micro d'Europe 1.  Autre point essentiel, il est inutile de laver trop souvent son masque. Et pour cause : même si le virus se fixe sur lui, il disparaît en 3 à 6 heures.

Des gestes barrières à respecter même avec un masque

Les communes, elles, font principalement appel à certaines de nos usines textiles, qui se basent sur la norme AFNOR. Celle-ci reprend les mêmes principes et liste les tissus qui stoppent le virus. 

Quoi qu'il en soit, tous ces masques doivent être manipulés en respectant les gestes barrières. Notamment se laver les mains avant de l'enfiler, ne surtout pas le toucher une fois sur le visage, et l'enlever seulement une fois de retour dans son domicile. Et pour plus d'informations, le site stop-postillons.fr recense tous ces conseils, met à disposition des patrons et les normes existantes.

Europe 1
Par Mathieu Charrier édité par Coline Vazquez