Coronavirus : 12.210 morts en France, le nombre de patients en réanimation diminue

, modifié à
  • A
  • A
Le bilan du coronavirus a dépassé les 12.000 morts en France.
Le bilan du coronavirus a dépassé les 12.000 morts en France. © AFP
Partagez sur :
Le coronavirus a fait plus de 12.000 morts en France, depuis le début de l'épidémie. Mais pour la première fois jeudi, le nombre de patients admis en réanimation a baissé. À Marseille, Emmanuel Macron a rencontré le Pr Didier Raoult. 
L'ESSENTIEL

Le bilan du coronavirus est monté jeudi soir à 12.210 morts en France avec, pour la première fois, une baisse du nombre de patients en réanimation. Pendant ce temps, Emmanuel Macron était sur tous les fronts. Après une visite à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre à la mi-journée, le président s'est rendu à Marseille, où il a rencontré le Pr Didier Raoult, rendu célèbre pour sa défense de l'usage de la chloroquine dans le traitement du Covid-19. 

Dans la soirée, l'Union européenne a trouvé un accord pour une réponse économique commune, après plusieurs jours de négociations. Dans le monde, la pandémie a fait plus de 90.000 morts, dont plus de 15.000 aux Etats-Unis. 

Les principales informations à retenir :

  • Le coronavirus a fait 12.210 morts en France
  • Pour la première fois jeudi, le nombre de patients admis en réanimation a baissé
  • Emmanuel Macron s'est rendu à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, avant de prendre l'avion direction Marseille où il a rencontré le Pr Raoult
  • L'Union européenne a trouvé un accord pour une réponse économique commune
  • Plus d'un million et demi de cas et 90.000 morts sont officiellement recensés dans le monde

Plus de 12.000 morts en France

L'épidémie a fait 12.210 morts au total en France depuis son début en mars, dont 8.044 à l'hôpital et 4.166 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, a indiqué jeudi le directeur général de la santé. Pour la première fois depuis le début de l'épidémie le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 7.066 patients, soit 82 de moins que mercredi, a précisé Jérôme Salomon, lors d'une conférence de presse.

Emmanuel Macron à Marseille

Le président de la République, lui, a enchaîné les déplacements jeudi. Il s'est rendu dans le Val-de-Marne, à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, avant de sauter dans un avion direction Marseille, où il a rencontré le Pr Didier Raoult rendu célèbre pour sa défense de l'usage de la chloroquine dans le traitement du Covid-19.

Prévu jusqu'au 15 avril, le confinement "va être prolongé", a annoncé ce mercredi soir l'Elysée, sans toutefois indiquer une date de fin. Des précisions seront sans doute apportées par Emmanuel Macron lundi, alors qu'il doit à nouveau s'adresser aux Français dans une allocution qui se tiendra peu après 20 heures. Le président de la République doit trancher des sujets difficiles, face à une épidémie de coronavirus aux conséquences de plus en plus lourdes. 

Un plan d'urgence à 100 milliards d'euros

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, et son homologue des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont annoncé jeudi dans le journal les Echos que la France allait faire passer son plan d'urgence pour faire face à la crise du coronavirus de 45 à 100 milliards d'euros. Les deux ministres, qui présenteront leur budget rectifié la semaine prochaine en conseil des ministres, ont par ailleurs annoncé une augmentation des dépenses de 2 à 7 milliards d'euros dans le domaine de la Santé.

Selon les chiffres qu'ils avancent, le produit intérieur brut français devrait chuter de 6% cette année, une situation inédite depuis 1945. Le déficit et la dette publique devraient exploser.

Le chômage ouvert aux salariés démissionnaires 

Les salariés ayant démissionné juste avant le confinement lié au coronavirus parce qu'ils avaient une promesse d'emploi pourront bénéficier de l'assurance chômage, a déclaré jeudi Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, qui "réfléchit" également à améliorer l'indemnisation des indépendants. "C'était un trou dans la raquette qui nous a été remonté du terrain. Ceux qui avaient démissionné peu de temps avant le confinement, avant le 17 mars, et qui avaient une promesse d'embauche, en CDI, en CDD, se retrouvaient souvent entre deux chaises et franchement pénalisés", a déclaré la ministre sur RMC et BFMTV. "Avec Pôle emploi et l'Unédic, j'ai décidé que nous les prendrions en compte au titre du chômage", a-t-elle annoncé.

En outre, la ministre a actualisé le chiffre, en constante progression, des salariés pour lesquels leur entreprise a demandé le chômage partiel : ils sont désormais 6,9 millions, un nouveau record, sur près de 20 millions de salariés du privés. Au total, 628.000 entreprises ont recouru à ce dispositif, qui permet au salarié d'être indemnisé à hauteur de 70% du salaire brut et 84% du salaire net.

L'essai sur les vers marins est stoppé

L'essai clinique qui prévoyait d'administrer à des patients atteints du Covid-19 une solution issue du sang d'un ver marin a été stoppé jeudi, son autorisation ayant été retirée dans l'attente d'une nouvelle évaluation, a indiqué l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). L'Agence du médicament (ANSM) a décidé de "suspendre en urgence" le feu vert qu'elle avait donné pour cette étude, après avoir pris connaissance de résultats négatifs d'une étude précédente sur des porcs de cette solution aux pouvoirs d'oxygénation très importants, fabriquée par la société bretonne Hemarina.

L'AP-HP avait annoncé samedi le lancement de cet essai, qui avait reçu l'autorisation de l'ANSM le 27 mars et le feu vert d'un comité de protection des personnes le 3 avril.

L'Union européenne s'accorde (enfin) sur une réponse économique commune

Après presque trois jours de discussions, l'Union européenne est (enfin) tombée d'accord, jeudi soir, sur une réponse économique commune à la crise du coronavirus. Les ministres européens des Finances ont finalement trouvé un terrain d'entente avec les Pays-Bas, qui bloquaient les négociations. 

"La réunion s'est achevée sous les applaudissements des ministres", a annoncé sur Twitter le porte-parole du président de l'Eurogroupe. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a lui salué un "excellent accord" incluant "500 milliards d'euros disponibles immédiatement" et "un fonds de relance à venir".

Plus de 90.000 morts à travers le monde, une centaine de médecins décédés en Italie

Plus d'un million et demi de cas du nouveau coronavirus ont officiellement été recensés dans le monde. La pandémie a fait au moins 90.938 morts, selon un bilan établi par l'AFP jeudi soir. Plus de 1,53 million de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 192 pays et territoires. Avec un total de 64.342 morts, l'Europe est le continent le plus durement touché. L'Italie et l'Espagne restent les deux pays du Vieux Continent les plus endeuillés.

L'Espagne a toutefois recensé 683 morts du Covid-19 en 24 heures, un chiffre en repli alors que le bilan était auparavant reparti en hausse deux jours d'affilée, ont annoncé jeudi les autorités.

Une centaine de médecins sont par ailleurs décédés en Italie, alors que le virus a fait au total environ 18.000 morts dans le pays, a annoncé jeudi leur fédération professionnelle. "Nous avons le nombre de médecins décédés à cause du Covid-19, c'est 100, peut-être même 101 à l'heure actuelle malheureusement", a indiqué en milieu de journée le service de presse de la Fédération nationale des ordres de médecins en chirurgie et odontologie.

Boris Johnson est sorti de soins intensifs 

De son côté, le bilan du Royaume-Uni a connu une hausse record avec 938 nouveaux morts en 24 heures, portant le bilan total du pays à plus de 7.097 décès. En revanche, l'état de santé du Premier ministre Boris Johnson, "s'améliore" : placé en soins intensifs depuis lundi, il en est sorti jeudi en fin de journée. 

Outre-Atlantique, les États-Unis comptent plus de 15.000 morts dans le pays. Rien que dans l'Etat de New-York, 799 nouveaux décès ont été recensés en 24 heures. La première puissance mondiale est le pays comportant le plus de malades recensés officiellement avec 404.352 cas. 

Europe 1
Par Europe 1, avec AFP