Déconfinement : à Toulouse, une piscine à nouveau accessible... aux nageurs de haut niveau

  • A
  • A
Certains nageurs ont repris l'entrainement, tout en respectant des mesures sanitaires (photo d'illustration) 1:07
Certains nageurs ont repris l'entrainement, tout en respectant des mesures sanitaires (photo d'illustration) © FRANÇOIS-XAVIER MARIT / AFP
Partagez sur :
Depuis le début du déconfinement, certaines infrastructures sportives accueillent des nageurs de haut niveau qui reprennent progressivement l'entraînement. Au micro d'Europe 1, Nicolas Castel, directeur sportif des Dauphins du Toec, à Toulouse, et Léon Marchand, grand espoir du club, racontent comment s'est déroulé le retour dans les bassins. 

Avec le retour du beau temps, le déconfinement donne envie de se baigner. Si certaines plages sont accessibles ce week-end, toutes les piscines sont toujours fermées. Toutes ? Pas vraiment. Car depuis quelques jours, certains bassins ont ouvert leurs portes aux sportifs de haut niveau qui ont dû interrompre leur préparation avec le confinement. C'est le cas de celui du centre d'entraînement du club de natation Les Dauphins du Toec, à Toulouse. 

La reprise après deux mois d'arrêt

Comme ses camarades, le jeune de 18 ans Léon Marchand, grand espoir de la natation française, a été privé des bassins pendant deux mois. Mais depuis lundi, il a ainsi pu replonger dans la grande piscine en plein air de Toulouse, lieu habituel d’entraînement du club des dauphins. "Franchement, la première fois que j'ai nagé, c'était vraiment incroyable, il faisait hyper beau", raconte-t-il au micro d'Europe 1.

"Ils ne sont jamais les uns à côté des autres"

Comme partout ailleurs en France, la distanciation physique reste la règle. Ainsi, le club organise la reprise des entraînements pour qu'il n'y ait qu'un nageur par ligne dans le bassin. Pas plus de deux maximum. "On a huit lignes donc on est bien", poursuit Léon Marchand. Au maximum, donc, ils sont 16 simultanément dans le grand bassin. 

"Ils ne sont jamais les uns à côté des autres", rassure au micro d'Europe 1 Nicolas Castel, directeur sportif des Dauphins de Toulouse. "Évidemment, quand ils sont à deux par ligne, ils se croisent, mais ils ne s'arrêtent pas les uns à côté des autres". 

Et comme le déconfinement, cette reprise de l’entraînement dans ce club réputé de Toulouse se fait en douceur, progressivement. Car c'est toute la planète sport qui a été mise à l'arrêt avec la pandémie de coronavirus. Et comme les footballeurs ou les tennismen, les nageurs ne savent pas encore lorsqu'ils pourront reprendre la compétition. Au point que ceux de la section haut niveau des Dauphins de Toec n’en ont pour l'instant pas prévu avant l’an prochain.

Europe 1
Par Axel May, édité par Ariel Guez