Guy Forget l’assure, Roland-Garros devrait débuter "fin septembre" ou "début octobre"

, modifié à
  • A
  • A
Guy Forget espère jouer Roland-Garros fin septembre, avec du public (photo d'archives). 2:08
Guy Forget espère jouer Roland-Garros fin septembre, avec du public (photo d'archives). © Europe 1
Partagez sur :
Guy Forget, le directeur de Roland-Garros, a déclaré samedi sur Europe 1 que le tournoi parisien, habituellement organisé entre mai et juin, commencera "sans doute entre fin septembre et début octobre". Il espère également pouvoir accueillir du public, malgré la pandémie de coronavirus.
INTERVIEW

Roland-Garros aurait dû débuter ce week-end, mais la pandémie de coronavirus a forcé le tournoi parisien à, au mieux, décaler son coup d’envoi. L’option privilégiée reste, pour le moment, un début à l’automne. Guy Forget, le directeur de Roland-Garros, l’a confirmé samedi sur Europe 1. "L’annonce officielle n’a pas été encore faite. Ce sera sans doute entre fin septembre et début octobre", a déclaré l’ancien tennisman. "On travaille de manière très proche avec l’ATP, la WTA et la Fédération internationale pour faire une annonce globale de ce que sera le circuit d’ici la fin de l’année", a précisé Guy Forget.

La nécessité de s’entendre avec l’US Open

Plusieurs options restent néanmoins sur la table, "dont celle annoncée (par la Fédération française de tennis) avec des qualifications le 20 septembre puis le tournoi les deux semaines suivantes". "C’est un peu prématuré de l’annoncer maintenant, mais ça se fera entre le 20 et le 27 septembre", appuie Guy Forget.

Roland-Garros doit en effet s’accorder avec l’US Open, autre Grand Chelem qui a pour le moment maintenu ses dates du 30 août au 13 septembre. "Il y a tellement de points d’interrogations. La ville de New York est encore plus touchée par le coronavirus que la France. Eux aussi ont de gros problèmes d’organisation, ils feront une annonce autour de la mi-juin pour dire comment l’US Open se présentera", ajoute Guy Forget.

Le directeur de Roland-Garros certifie que les instances du tennis "travaillent d’arrache-pied pour permettre aux joueurs et aux joueuses de pouvoir vivre de leur métier", alors qu’une certaine cacophonie a régné sur le circuit ces dernières semaines.

Guy Forget souhaite "accueillir le plus de monde possible"

Guy Forget refuse cependant d’entériner un Roland-Garros à huis clos. Le directeur du tournoi parisien souhaite en effet "accueillir le plus de monde possible, puisque les fans veulent voir les meilleurs joueurs du monde". Mais il concède être "obligé d’évoquer toutes les options possibles", dont celle de jouer sans public.

"Aujourd’hui, les signaux vont dans le bon sens, avec une réouverture des commerces. On peut penser que ce sera aussi le cas pour les restaurants et les bars dans les semaines à venir. Maintenant, on ne sait pas ce qui va se passer dans un ou deux mois. On s’adaptera à ce que le gouvernement nous dira. Il faut être ambitieux et optimiste", veut-il croire. "On espère que Roland-Garros aura lieu, et dans de bonnes conditions."