Ligue des champions : et Neymar guida enfin le PSG

, modifié à
  • A
  • A
Neymar PSG Football Ligue Champions Paris 0:47
Neymar peut espérer soulever une seconde Ligue des champions, après celle de 2015 avec Barcelone. © Manu Fernandez / POOL / AFP
Partagez sur :
À nouveau auteur d'un match plein lors de la victoire contre Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions, mardi soir (3-0), Neymar réussit enfin à faire briller le PSG sur la scène européenne. Un sacre, dimanche, couronnerait sa trajectoire singulière à Paris.
ANALYSE

222 millions d'euros et une question : trois ans après son transfert pharaonique au Paris Saint-Germain, Neymar a-t-il atteint le niveau tant espéré par tout un club et sa ville ? Au regard de sa prestation majuscule contre Leipzig, en demi-finale de Ligue des champions, mardi soir, le doute est mince. À 28 ans, le Brésilien comble enfin les immenses attentes placées en lui. Et la forme étincelante du meneur de jeu arrive au meilleur moment pour les Parisiens, qualifiés en finale de la compétition pour la première fois de leur histoire.

Neymar avait des affronts à laver. Deux campagnes européennes manquées, en 2018 et 2019, lors desquelles ses blessures avaient empêché Paris de bien figurer lors des matches à élimination directe. Allait-il de nouveau se blesser dans le "money time" de cette saison tronquée par la crise du coronavirus ? Retomber dans ses travers individualistes sans aider les siens à gravir le double échelon des huitièmes et des quarts de finale ?

Leader décisif

Le Neymar version Ligue des champions 2020 a répondu avec force. Auteur de deux buts lors de la double confrontation face à Dortmund, percutant et inspiré contre l'Atalanta Bergame, le "Ney" a de nouveau été décisif lors de la large victoire contre Leipzig. "Il a pris ses responsabilités", résume l'ancien Parisien Jimmy Algerino au micro d'Europe 1, après la rencontre.

" Nous ne sommes pas la première ni la dernière équipe à ne pas réussir à défendre sur Neymar "

C'est d'abord une faute sur lui qui permet aux Parisiens d'ouvrir le score au début de la rencontre. Sur le deuxième but, sa talonnade acrobatique sur un centre de Paredes offre tout le loisir à Di Maria d'ajuster parfaitement le gardien allemand. Mardi soir, Neymar a inlassablement provoqué et dribblé, face à des Allemands incapables de faire déjouer le métronome auriverde. "Nous ne sommes pas la première ni la dernière équipe à ne pas réussir à défendre sur Neymar", reconnait l'entraîneur allemand, Julian Nagelsmann, en conférence de presse. "C’est comme ça, il faut l’accepter."

"Combativité phénoménale"

Certes, le Brésilien n'a pas marqué. Il y a eu ces deux poteaux en première période, cette frappe tendue passée d'un cheveu à côté à la demi-heure de jeu ou encore cette reprise ratée en fin de match. Mais là où Neymar pêchait parfois par gourmandise, ne domine à l'été 2020 qu'une volonté de casser les lignes et de trouver ses partenaires démarqués. De servir le jeu.

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcastsSoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

"J'ai bien aimé la combativité phénoménale de Neymar et son comportement dans ce 'Final 8'", saluait Guy Roux sur Europe 1 quelques minutes après le coup de sifflet final. "Toutes les critiques, justifiées, qu'il a eues ces derniers temps sur ses blessures et son comportement, sont effacées, poursuivait Jimmy Algerino. Les raisons pour lesquelles il est venu au PSG se sont concrétisées."

Un objectif à remplir

À vrai dire, tout n'est pas encore "concrétisé" : il reste aux Parisiens un match à disputer, face à Lyon ou au Bayern Munich, pour espérer devenir champions d'Europe. Neymar, plus que les autres Parisiens, sera attendu au tournant pour la rencontre la plus importante de l'histoire du PSG, dimanche.

"Mon objectif, c'est gagner la Ligue des champions", confiait-il en août 2017, au moment de revêtir les couleurs parisiennes pour la première fois. Après tant d'années, de galères et de combats, un nouveau récital du "Ney" cru 2020 transformerait son chemin bien irrégulier en route vers le triomphe.