Coronavirus : 60.486 nouveaux cas, 39.865 morts au total

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
En France, la situation épidémique continue de se dégrader. Plus de 60.000 nouveaux cas ont ainsi été comptabilisés en 24 heures. Les Etats-Unis ont aussi enregistré un record de nouveaux cas, avec plus de 123.000 nouvelles infections recensées. 
L'ESSENTIEL

Aucune digue ne résiste décidément à la seconde vague de l’épidémie de coronavirus. Chaque jour qui passe, les indicateurs se dégradent dans de nombreuses régions du monde. La France a ainsi connu un nouveau record de nouvelles contaminations, avec plus de 60.000 nouveaux cas détectés en 24 heures.

Dans d’autres pays d’Europe, la situation est tout aussi inquiétante, contraignant les autorités à adopter de nouvelles mesures de restrictions. Ainsi, l’Italie a instauré vendredi soir un couvre-feu généralisé, et même un reconfinement dans certaines régions. 

Les principales infos à retenir :

  • Plus de 60.000 nouveaux cas ont été recensés en France en 24 heures
  • Les Etats-Unis ont enregistré un nouveau record de cas en 24 heures, avec 123.000 nouvelles contaminations
  • L’Italie impose à partir de vendredi soir un couvre-feu généralisé, et même un confinement dans plusieurs régions

Plus de 60.000 nouveaux cas en France, nouveau record 

Le nombre de nouveaux cas a franchi le cap des 60.000 au cours des dernières 24 heures en France, où le bilan total des décès depuis le début de l'épidémie s'approche des 40.000, selon les chiffres publiés vendredi par Santé publique France. Le nombre de cas déclarés - 60.486 - est un chiffre "minimal", en raison de difficultés liées à un embouteillage informatique qui perturbe le comptage des nouveaux cas, précise l'agence sanitaire sur son site.

L'épidémie a fait 405 morts à l'hôpital en 24 heures (contre 367 jeudi), et depuis mardi, 423 personnes sont décédées dans les établissements médico-sociaux, dont les Ehpad. Le coronavirus aura ainsi causé 39.865 décès depuis le début de l'épidémie. Le nombre de cas graves hospitalisés continue aussi de grimper : 4.321 malades se trouvent actuellement dans les services de réanimation (100 de plus que la veille), qui ont admis 434 nouveaux patients en 24 heures.  

Depuis plusieurs jours, les données sur les nouvelles contaminations sont cependant incomplètes et sous-estimées, en raison d'un "incident" informatique, provoqué par l'"énorme" volume de tests réalisés en ce moment, a expliqué l'agence sanitaire. 

Premiers transferts de patients du Grand-Est vers l'Allemagne

Plusieurs hôpitaux de la région Grand-Est ont procédé jeudi et vendredi à des transferts vers l'Allemagne de patients pour "anticiper tout risque de saturation", a appris l'AFP auprès de ces établissements, les premiers transferts vers l'étranger de cette deuxième vague de l'épidémie. 

Ces transferts concernent des patients mosellans "en soins critiques" : un de l'hôpital Bel Air de Thionville, au moins un patient du Centre hospitalier de Sarreguemines, et un de l'hôpital de Saint-Avold. Ils sont transférés vers des hôpitaux du Land de Sarre, frontalier avec la France et situé à quelques dizaines de kilomètres de Thionville.

De leur côté, les hôpitaux de Strasbourg ont accueilli jeudi et vendredi quatre malades transférés depuis Clermont-Ferrand et Bourg-en-Bresse, un retour d'ascenseur après avoir été fortement aidés lors de la première vague de l'épidémie.

Nouvelles restrictions en Ile-de-France, des épreuves du Bac annulées

Conséquence de la dégradation de la situation en France, de nouvelles restrictions ont été annoncées pour Paris et la petite couronne. La livraison et la vente à emporter par les restaurants et bars, ainsi que la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique, seront interdites à partir de vendredi entre 22 heures et 6 heures. 

Par ailleurs, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi que le protocole sanitaire dans les lycées allait être renforcé, en autorisant davantage de cours à distance à condition de conserver au moins 50% d’enseignement en présentiel pour chaque élève. Le ministre a également précisé que les épreuves d'évaluation communes de Première et Terminale, prévues par le bac nouvelle formule qui entre en vigueur cette année, seraient annulées au profit du contrôle continu en raison de la crise sanitaire.

Enfin, le gouvernement a annoncé qu'il allait prendre en charge les frais d'envoi des livres commandés auprès des librairies indépendantes pendant la durée de confinement. À travers ce dispositif, il cherche à les "aider à poursuivre leur activité à travers la vente en ligne".

Un reconfinement globalement respecté, mais sans doute insuffisant

Dix jours après l'annonce d'un reconfinement, l'heure est à un premier bilan pour les autorités françaises, notamment via les informations recueillies par les services du renseignement territorial. Selon les informations recueillies par Europe 1, le reconfinement est globalement respecté, mais la colère semble monter chez certaines catégorie de la population. Retrouvez tous les détails ici. 

Un reconfinement globalement respecté donc, mais sans doute insuffisant pour faire chuter rapidement la courbe de l'épidémie. Ainsi, selon une note confidentielle que s'est procurée Europe 1, le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon dresse un constat alarmant quant à l'efficacité du reconfinement. Selon lui, il n'est pas à la hauteur de la situation. Jérôme Salomon prédit par conséquent que l’inflexion de la courbe du virus en France sera plus lente avec "un plateau haut et prolongé". 

Couvre-feu généralisé en Italie, reconfinement pour 16 millions d’habitants

En Italie, un couvre-feu national de 22h00 à 05h00 entre en vigueur vendredi jusqu'au 3 décembre. Les lycées passent à l'enseignement à distance, et les musées sont fermés, de même que les centres commerciaux durant le weekend. Par ailleurs, de nouvelles "zones rouges" - Lombardie, Piémont, Val d'Aoste et Calabre - ont été déclarées "à haut risque" et 16 millions d'Italiens renouent avec le confinement, cependant plus léger que celui du printemps dernier.

Confrontée à un risque de saturation de ses hôpitaux, la Grèce s'est résolue à se reconfiner dès samedi, pour trois semaines. Avant de quitter son domicile, il faudra théoriquement indiquer par SMS le motif et l'horaire de sortie et attendre le feu vert des autorités, également par SMS. Le coronavirus y a fait 673 morts au total. Mais c'est surtout le nombre de malades hospitalisés en soins intensifs qui inquiète les autorités grecques en raison d'un système sanitaire insuffisant.

Ces dernières semaines, l'Europe est l'épicentre de l'épidémie, la région du monde où le nouveau coronavirus se propage le plus vite et celle qui, depuis jeudi, recense le plus de contaminations : plus de 11,6 millions de cas, dont la moitié répartis entre la Russie, la France, l'Espagne et le Royaume-Uni, et près de 294.000 morts. "Nous observons une explosion" des contagions, avec "seulement quelques jours pour un million de cas supplémentaires" en Europe, et "nous voyons aussi petit à petit la mortalité augmenter", a souligné Hans Kluge, directeur Europe de l'OMS.

En Slovénie, une manifestation contre le confinement anti-coronavirus de plusieurs centaines de personnes a dégénéré jeudi soir en violents affrontements à Ljubljana après que la police était intervenue pour disperser la foule à coups de gaz lacrymogène et de canons à eau.

Plus de 123.000 cas détectés aux Etats-Unis

Un nouveau record de plus de 120.000 cas de contamination au coronavirus en 24 heures a été enregistré jeudi aux Etats-Unis, où l'épidémie flambe depuis environ deux semaines, selon un comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Le pays a recensé précisément 123.085 nouveaux cas entre mercredi et jeudi, selon un relevé effectué à 20h30 locales des chiffres de l'université, actualisés en continu.

Dans le même temps, 1.226 personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde. Les Etats-Unis recensaient au total jeudi soir plus de 234.800 décès depuis le début de la pandémie, et 9,6 millions de cas.

Plus d’1,23 million de morts dans le monde

Le nouveau coronavirus a fait au moins 1.235.148 morts dans le monde depuis le début de l'épidémie, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT. Plus de 48,7 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. 

Après les Etats-Unis, les pays les plus endeuillés dans le monde sont le Brésil (161.736 morts), l'Inde (124.985), le Mexique (93.772) et le Royaume-Uni (48.120).  

Europe 1
Par Rémi Duchemin, avec AFP