Coronavirus : 30.606 morts en France, le taux de positivité dépasse les 4%

, modifié à
  • A
  • A
Le taux de positivité des testscontinue de progresser, à 4,1% sur les sept derniers jours.
Le taux de positivité des testscontinue de progresser, à 4,1% sur les sept derniers jours. © AFP
Partagez sur :
Plus de 25 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l'AFP dimanche. L'Inde annonce 78.761 nouveaux cas en 24 heures, un record mondial. Pendant ce temps, la France franchit la barre des 900.000 tests hebdomadaires et des anti-masques ont défilé en Europe. 
L'ESSENTIEL

Alors que le nombre de cas d'infections au nouveau coronavirus, en France, a légèrement baissé samedi après plusieurs jours de hausse, et que le pays a franchi la barre des 900.000 tests hebdomadaires, plus de 25 millions de cas ont été officiellement recensés au total dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l'AFP dimanche. Le Brésil a de son côté dépassé la barre des 120.000 décès et l'Inde a annoncé dimanche 78.761 nouveaux cas en 24 heures, un record mondial. Pendant ce temps, des anti-masques ont défilé en Europe, à Berlin, Paris ou Londres. 

Les informations à retenir

  • Ce dimanche, la France comptait 30.606 morts du Covid-19
  • La France a franchi "la barre historique" des 900.000 tests hebdomadaires
  • À deux jours de la rentrée scolaire, le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles ne fait toujours pas l'unanimité
  • Plus de 25 millions de personnes sont infectées par la maladie dans le monde 

La circulation du coronavirus progresse

En France, 5.413 nouveaux cas d'infection ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a annoncé dimanche Santé Publique France, un chiffre globalement stable par rapport au dernier pointage. Mais cette donnée est à prendre avec précaution, comme le précise le docteur Jimmy Mohamed sur Europe 1 : "Il ne faut pas se fier au nombre de tests qui reviennent positifs tous les jours. Il faut les prendre sur une semaine. Cette valeur est beaucoup plus représentative que sur les 24 dernières heures". 

Depuis le début de l'épidémie, la France a enregistré 30.606 décès, dont six au cours des dernières 24 heures, selon Santé Publique France. Le taux de positivité des tests (nombre de personnes testées positives divisé par le nombre de personnes testées) continue de progresser, à 4,1% sur les sept derniers jours, contre 4% samedi et 3,6% mercredi. Le nombre de foyers d'infection en cours d'investigation a augmenté de 40 en 24 heures, à 346. 

En raison de la reprise épidémique, le port du masque est devenu obligatoire dans plusieurs grandes villes de France. Problème, le masque chirurgical à usage unique est polluant. Depuis fin juin, l'entreprise française Plaxtil a réussi à recycler 70.000 masques, comme l'explique Olivier Civil, le co-fondateur de Plaxtil sur Europe 1 samedi.

De possibles "assouplissements" au port obligatoire du masque en entreprise selon Borne 

Le masque sera obligatoire en entreprise mardi 1er septembre, et "tout le monde doit jouer le jeu", a martelé dimanche dans Europe Matin Patrick Martin, le président délégué du Medef. Mais la ministre du Travail Élisabeth Borne a laissé entendre dimanche sur le plateau de BFMTV que "des assouplissements au caractère systématique du port du masque" étaient possibles, notamment dans "les ateliers" comme "les garages" ou encore dans "les open spaces".

Dans des locaux avec "une très bonne ventilation", "dans des grands volumes", "à distance importante" de ses collègues, ou "si on a du plexiglas", les salariés pourront, "à certains moments de la journée, retirer le masque", a-t-elle expliqué. Mais "dans les circulations, les salles de réunion, il faut porter le masque", a appuyé la ministre. 

La France franchit "la barre historique" des 900.000 tests hebdomadaires

"On a franchi hier (samedi) la barre historique des 900.000 tests réalisés en une semaine, ce qui est énorme", a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. L'objectif du gouvernement est d'atteindre un million de tests Covid par semaine "à court terme", selon le ministre de la Santé Olivier Véran.

"On va continuer à développer les capacités de tests sans prescription, sans ordonnance, dans l'espace public", a poursuivi Gabriel Attal. Il a cité un exemple à Paris : à partir de lundi des "barnums de tests, devant des mairies d'arrondissement vont permette aux Parisiens qui le souhaitent d'aller se faire tester sans prescription, sans ordonnance".

Blanquer précise les contours du protocole à l'école et annonce un "Grenelle des professeurs"

Interrogé par le Journal du Dimanche, Jean-Michel Blanquer a donné les dernières précisions du protocole en vigueur dès mardi pour la rentrée scolaire. Processus en cas de cas détecté dans une classe, cantines ouvertes et mesures susceptibles d'être durcies en cas de nouvelle accélération de la circulation du virus : le ministre de l'Education égraine les réponses tout en affirmant vouloir "laisser des marges de manœuvre aux établissements". Invité d'Europe 1 à la mi-journée, le directeur de l'Enseignement scolaire, Edouard Geffray, a lui reconnu qu'il était "possible" que certaines classes ou écoles restent fermées mardi en raison de l'épidémie

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer annonce la tenue prochaine d'un "Grenelle des professeurs" pour "revaloriser" le métier, notamment sur le plan salarial. 

Faut-il rendre le masque obligatoire pour tous les élèves dès 6 ans ? 

À deux jours de la rentrée scolaire, la proposition d'un collectif de professionnels de santé appelle à rendre obligatoire le port du masque en milieu scolaire dès l'âge de 6 ans, contre 11 ans dans le protocole actuellement en vigueur, fait débat. Les signataires de cette tribune s’appuient notamment sur des chiffres inquiétants dans les régions du globe où la rentrée a déjà eu lieu avec un protocole sanitaire similaire au notre.

"À Berlin, après deux semaines de classe, une quarantaine d’écoles ont annoncé des mises en quarantaine pour de nombreux élèves. À la Réunion, une semaine après la rentrée, trente écoles sont totalement ou partiellement fermées", cite en exemple Michaël Rochoy, médecin généraliste et l’un des signataires de cette tribune. Mais c'est bel et bien la Société française de pédiatrie qui a validé le port du masque à partir de 11 ans, rappelle Jean-Michel Blanquer ce dimanche dans les colonnes du Journal du Dimanche. L’OMS le recommande de son coté à partir de 12 ans.

Des études en cours pour évaluer la fiabilité des tests salivaires 

Après les tests PCR, les sérologiques, les tests salivaires sont-ils la prochaine arme de dépistage massif du coronavirus ? C'est pour le découvrir qu'une étude a été lancée en ce sens en Guyane, et qu'une autre devrait débuter "dans les prochains jours" à l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Si ces études sont concluantes, les tests salivaires dits "de terrain" pourraient "être utilisés comme tests rapides dans les lieux de passage par exemple, comme les aéroports, etc", détaille la Direction générale de la Santé. Les personnes qui obtiendraient un résultat positif seraient alors "suspectées d'être malades" et invitées à réaliser "un test plus sûr de confirmation".

Le porte-avions Charles de Gaulle paré pour affronter une seconde vague

Le gouvernement assure avoir tiré les leçons des contaminations massives de marins à bord du Charles de Gaulle pendant le pic épidémique en mars/avril. "Dans le cadre de l'arrêt technique qui a eu lieu pendant l’été, nous avons profité de cette immobilisation pour accomplir un certain nombre de travaux. On ne peut pas changer fondamentalement la physionomie du bâtiment, mais on peut améliorer la sécurité sanitaire à bord et c’est ce que nous avons fait", a affirmé dimanche la ministre des Armées Florence Parly, qui était l'invitée du Grand Rendez-vous sur Europe 1. Le porte-avions repartira en mission en septembre.

Plus de 120.000 morts au Brésil, record de nouveaux cas en Inde

Le Brésil a dépassé samedi le seuil des 120.000 morts liés à l'épidémie de coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé. Peuplé de 212 millions d'habitants, le Brésil est le deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie derrière les États-Unis.

Alors que l'Inde a décidé samedi d'assouplir les restrictions pour tenter de relancer son économie malgré une hausse de cas, le pays annonce dimanche 78.761 nouveaux cas en 24 heures, un record mondial. Le ministère de l'Intérieur avait annoncé samedi que les rassemblements culturels, sportifs ou politiques pourront à partir du mois prochain avoir lieu dans une limite de 100 personnes et à condition que les participants portent des masques et respectent les gestes barrières. Au total, l'Inde a enregistré plus de 63.000 décès liés au Covid-19.

Plus de 25 millions de cas dans le monde

La pandémie a dépassé la barre des 25 millions de personnes contaminées, dont plus de la moitié aux Etats-Unis, selon un décompte de l'AFP. Le coronavirus a fait au moins 843.149 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts (182.785) que de cas (5.961.884). Après les Etats-Unis, viennent le Brésil (120.262 morts pour 3.846.153 cas), le Mexique (63.819 morts pour 591.712 cas), l'Inde avec 63.498 morts (3.542.733 cas) et le Royaume-Uni avec 41.498 morts (332.752 cas).