Covid : quel calendrier pour la suite des vaccinations dans les Ehpad ?

, modifié à
  • A
  • A
mauricette, vaccin 1:32
Mauricette a été la première française à recevoir le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le coronavirus. © Thomas SAMSON / POOL / AFP
Partagez sur :
Après les premières injections du vaccin contre le coronavirus dimanche, seuls une vingtaine d'Ehpad lanceront leur campagne cette semaine. Le déstockage massif des doses devrait se faire entre le 10 et le 15 janvier, le temps pour ces établissements de recueillir le consentement de leurs résidents. 

Dimanche, 45 Français ont été les premiers à recevoir la première injection du vaccin contre le coronavirus mis au point par le tandem américano-allemand Pfizer/BioNTech. Un démarrage symbolique pour une campagne de vaccination contre le Covid-19 dont la première phase va s'étaler sur plusieurs semaines. Mais il va falloir encore un peu de patience pour que cette campagne devienne massive : on compte seulement une vingtaine d'Ehpad prêts à déployer le vaccin dès cette semaine. 

Une vaccination massive dans les Ehpad à la mi-janvier

Un faible nombre qui s'explique par le délai qui permet aux établissements d'organiser un planning de vaccination sur trois jours maximum, mais aussi de faire les visites pré-vaccinales et de recueillir les consentements des patients. Une étape sine qua non. "Il faut que la personne âgée soit très à l'aise avec son consentement", confirme Florence Arnaiz Maumé, déléguée générale du Synerpa, qui représente les maisons de retraite privées. "Il ne faut pas qu'un patient se dise 'c'est maintenant ou jamais'. S'il en ressent le besoin, ça peut être dans trois semaines/un mois." 

Trois livraisons de doses

Il y aura effectivement un rattrapage possible pour les résidents qui ne veulent pas se faire vacciner tout de suite. Un guide de la vaccination, adressé aux Ehpad la semaine dernière, précise qu'il y aura trois livraisons de doses pour ces établissements. La première sur la base des consentements recueillis à la suite de ces consultations pré-vaccinales, la seconde 21 jours plus tard pour le rappel mais aussi pour la première injection des personnes qui ont hésité. Enfin, la troisième livraison permettra à ces derniers de recevoir leur dernière injection. 

Europe 1
Par Anne Legall, édité par Ugo Pascolo