Coronavirus : une piscine municipale transformée en sas de décontamination pour les soignants

  • A
  • A
médecin
Les vestiaires et les douches de la piscine de Denain ont été transformés en sas de désinfection pour les personnels soignants faisant face au coronavirus. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
À Denain, dans le Nord, la piscine municipale a été transformée en véritable sas de désinfection pour les personnels soignants, policiers et caissiers de supermarché exposés quotidiennement à des personnes potentiellement porteuses du coronavirus. 
REPORTAGE

C'est une initiative de plus face à la propagation du Covid-19. La commune de Denain, dans le Nord, met sa piscine municipale à disposition du personnel soignant, des policiers et des caissiers de supermarché, en première ligne face à la crise sanitaire liée au coronavirus. Une sécurité sanitaire ouverte sept jours sur sept, de 7h à 20h.

Rentrer chez soi "sans avoir la boule au ventre"

Un véritable circuit de décontamination a été mis en place dans les vestiaires et les douches. Le matin, les usagers y enfilent les vêtements qu'ils porteront durant leur journée de travail puis reviennent à la fin de la journée pour le processus de désinfection. "Après une journée de travail à avoir été potentiellement en contact avec des personnes Covid, vous enlevez vos chaussures pour les mettre dans un sac poubelle à l'entrée et vous mettez vos vêtements dans un autre sac poubelle", détaille Anne-Lise Dufour, maire de Denain, au micro d'Europe 1. "On a mis du gel douche bactéricide à disposition", indique-t-elle. "Ensuite, vous pouvez rentrer dans la zone propre et vous rhabiller avec les vêtements du matin et rentrer chez vous sans avoir la boule au ventre".

"Jusque-là, je me déshabillais dans mon garage"

La boule au ventre, liée à la crainte de contaminer les propres membres de son foyer, c'était le quotidien de Sébastien Capdeville. "Jusque-là, je me déshabillais dans mon garage, je courrais vite à la douche en évitant tout contact avec ma famille, désinfectais la douche et amenais moi-même mon matériel à laver dans la machine en toute sécurité", raconte-t-il. Un temps révolu pour l'infirmier libéral qui a désormais recours au sas de décontamination de la piscine municipale. "Ça me rassure moi, et mes proches". 

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Pauline Rouquette