Coronavirus : à quoi vont ressembler les festivités du 14-Juillet ?

  • A
  • A
A Paris, le feu d'artifice sur le Champ-de-Mars est maintenu (photo d'archives).
A Paris, le feu d'artifice sur le Champ-de-Mars est maintenu (photo d'archives). © AFP
Partagez sur :
Comment concilier les traditionnels bals des pompiers et feux d'artifice du 14-Juillet et les mesures de distanciation sociale recommandées face à l'épidémie de coronavirus ? Face à ce casse-tête, certaines communes françaises ont opté pour l'annulation, tandis que d'autres ont pris des mesures spécifiques. 

Un 14-Juillet pas comme les autres, après des mois d'épidémie de coronavirus... Les festivités de la fête nationale doivent se réinventer, partout en France, quand elles ne sont pas annulées. Alors qu'un concert réunissant des milliers de personnes sur la promenade des Anglais, à Nice, a créé la polémique ce week-end, les villes entendent éviter tout rassemblement trop important et qui ne respecterait pas les gestes barrières. Tour d'horizon des célébrations prévues. 

Des groupes déambulant dans les rues de Bagneux

Pour éviter des danses un peu trop collé-serré, il n'y aura par exemple pas de bal de pompiers lundi soir, à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine. Mais les habitants sont invités à se déhancher... à la maison ! Afin que la musique vienne à eux, quatre groupes déambuleront dans la ville. "Ils s'arrêteront à des endroits stratégiques, pour pouvoir aller au plus près des fenêtres quand il y a du monde", sourit Hélène Cillières, maire-adjointe de la commune. "On a dans l'idée que si un groupement important se forme, le groupe repartira."

 

D'autres communes ont fait preuve d'inventivité : à Gif-sur-Yvette, dans l'Essonne, pas d’événement "physique" de prévu, mais un "e-feu d'artifice" et un concert en ligne à regarder sur les réseaux sociaux. 

 

Nancy tient secret les lieux des feux d'artifices

Pour éviter tout risque, plusieurs villes, comme Lille, Bordeaux, ou encore Laval, ont elles opté pour l'annulation pure et simple des festivités. Ce n'est pas le cas à Nancy, où le traditionnel feu d'artifice aura bien lieu mardi soir. Il sera tiré depuis trois points surplombant la ville, afin que chacun puisse l'observer depuis sa fenêtre. 

"Les lieux à partir desquels seront tirés ces feux d'artifices n'ont pas été communiqués, donc personne ne sait d'où d'ils seront tirés", explique Bertrand Masson, adjoint au maire. "On veut tout simplement éviter les rassemblements trop importants, mais permettre quand même de partager un temps festif le soir du 14-Juillet."

 

 

Les rassemblements au pied de la Tour Eiffel interdits

Et dans la capitale ? Il n'y aura pas de défilé sur les Champs-Elysées, mais une célébration sur la place de la Concorde. Le feu d'artifice sur le Champ-de-Mars est maintenu, tandis que tout rassemblement au pied de la Tour Eiffel est interdit. Mardi soir, à partir de 19 heures, la zone sera même interdite au public. 

Europe 1
Par Jihane Bergaoui et Marion Gauthier, édité par Margaux Lannuzel