Peut-on attraper le coronavirus dans un avion ?

  • A
  • A
De nombreuses mesures sont mises en place pour limiter au maximum les risque de contamination dans un avion.
De nombreuses mesures sont mises en place pour limiter au maximum les risque de contamination dans un avion. © AFP
Partagez sur :
À l'approche de l'été et de la reprise de certains vol commerciaux, le docteur Jimmy Mohamed fait le point sur les risques de contamination du coronavirus à bord d'un avion. 

C'est peut-être l'une des discussions que vous allez avoir ce mardi, assis en terrasse à profiter de votre premier restaurant post-confinement avec vos proches : les vacances d'été. Et si vous envisagez de partir loin de la France, comme en Grèce par exemple, la question va très certainement se poser : peut-on attraper le coronavirus dans un avion ?

Aucun risque dixit les compagnies aériennes

"Si on en croit les compagnies aériennes et les constructeurs, il n'y a aucun risque", explique au micro d'Europe 1 le docteur Jimmy Mohamed. "Tout d'abord, il n'y a aucune preuve d'une transmission aérienne du Covid-19, ensuite la moitié du flux d’air d’un avion provient de l’extérieur et l’autre est recyclée grâce à des filtres similaires à ceux que l’on trouve dans les blocs opératoires. Sans oublier que ce flux est propulsé du haut vers le bas, et toujours de l'arrière de la cabine vers l'avant, rendant une contamination quasi impossible."

Mais pas selon le haut conseil de la santé publique

Pour autant, "le haut conseil de la santé publique explique dans un rapport qu'il est bel et bien possible d'attraper le virus à travers les déplacements et les contacts que nous pouvons avoir", précise le médecin. Concrètement, cela peut se produire en manipulant l'écran incrusté dans le siège devant vous, ou encore en allant aux toilettes. "D'ailleurs, un exemple similaire de transmission de la grippe a déjà été rapporté après la panne d'un avion en Alaska."

Pour minimiser les risques, "l'agence de la sécurité aérienne a donc imposé la désinfection des cabines après chaque vol, ainsi que le nettoyage de tous les points de contacts des passagers avec des désinfectants et des virucides". Par ailleurs, si la distanciation physique n'a pas encore été adoptée à bord, "le port du masque est obligatoire et le service à bord est temporairement supprimé pour les vols de moins de 2h30", tandis que dans les aéroports les passagers pourront facilement trouver du gel hydroalcoolique.

Europe 1
Par Jimmy Mohamed, édité par Ugo Pascolo