Coronavirus : 14.380 personnes hospitalisées en France, le reflux épidémique se poursuit

, modifié à
  • A
  • A
Le reflux épidémique se confirme en France, avec une nouvelle baisse des réanimations.
Le reflux épidémique se confirme en France, avec une nouvelle baisse des réanimations. © AFP
Partagez sur :
La France a entamé samedi le dernier week-end de la "phase 1" du déconfinement, avec l'ouverture des parcs et jardins malgré des restrictions toujours importantes. La reflux épidémique se confirme, avec une nouvelle baisse des personnes hospitalisées et en réanimation. 
L'ESSENTIEL

C'est un dernier week-end avant une petite "libération" : avant le début de la "phase 2" du déconfinement, mardi, les Français vivent une dernière fin de semaine au cours de laquelle les déplacements à plus de 100 km de leur domicile est interdit. Pourtant, dans les zones amenées à passer à l'orange dans trois jours, ils peuvent déjà profiter des parcs et jardins pour s'aérer l'esprit.

S'aérer l'esprit, et sans doute éviter de trop penser à l'économie. Car la situation est extrêmement préoccupante sur le front de la demande intérieure et de l'emploi, à l'image des suppressions d'emplois annoncées par le groupe Renault. En revanche, le reflux épidémique du coronavirus se poursuit en France, avec un nombre de patients en réanimation qui continue de baisser une nouvelle fois. 

Les informations principales à retenir : 

  • Le reflux épidémie se confirme, alors que 57 personnes sont mortes à l'hôpital en 24h
  • Tous les parcs et jardins ont rouvert samedi à Paris, après plus de deux mois de fermeture
  • Renault a officialisé 4.600 suppressions d'emplois en France, des milliers de salariés ont manifesté à Maubeuge
  • On dénombre 366.000 morts dans le monde, dont plus de 100.000 aux Etats-Unis

Le reflux épidémique se poursuit en France, 57 morts en 24h à l'hôpital

Sur le front sanitaire, la situation s'améliore : jour après jour, l'épidémie de coronavirus recule dans l'ensemble du pays. La tendance se confirme samedi, avec une nouvelle baisse des hospitalisations et des réanimations. Selon le bilan donné par Santé publique France, 57 personnes sont mortes à l'hôpital ces dernières 24h, soit 18.444 au total depuis le 1er mars. Cela porte le bilan total de morts à 28.771. En revanche, les autorités n'ont pas dévoilé les chiffres pour les Ehpad, qui seront actualisés mardi. 

14.380 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au Covid-19, soit 315 de moins. Les cas en réanimations sont aussi en recul, avec 36 cas graves en moins. Le nombre de personnes hospitalisées dans les services de réanimation s'élève à 1.325.

Une phase 1 du déconfinement sur le point de s'achever…

Avant une levée plus massive des restrictions à partir de mardi 2 juin, les Français vivent samedi et dimanche un dernier week-end de déconfinement qu'on pourrait qualifier de mesuré. Ils ne pourront par exemple pas s'aventurer à plus de 100 km de leur domicile pour s'aérer l'esprit. Si ces deux derniers jours ont un parfum de "vie d'avant", les autorités appellent à un respect continu des mesures sanitaires recommandées. 

"Il y a des foyers par ci par là, c'est évident que le virus est là", a ainsi tenu à rappeler l'épidémiologiste Catherine Hill, invitée d'Europe 1 samedi matin. "Il suffit de pas grand-chose" pour relancer la maladie sur le territoire, a prévenu la spécialiste, prenant l'exemple du match de football qui s’est déroulé en Alsace malgré l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes. "Il suffit d’un match de foot avec une personne très infectée, et pouf, vous en avez infecté quelques centaines, et ensuite ces gens-là vont en infecter d’autres." 

… mais déjà des parcs ouverts partout en France, dont à Paris

Dans les zones où ils étaient restés fermés, les parcs et jardins sont toutefois rouverts samedi, mais avec précaution. A Paris, "l'usage dynamique" des espaces verts n'est pas imposé ; il est donc possible de se regrouper de manière statique, mais pas à plus de 10 personnes, et en respectant les gestes barrières. Le port du masque n'est pas imposé, mais recommandé, tandis que les pique-nique ne sont pas interdits. Retrouvez ici notre reportage aux Buttes-Chaumont, où une file d'attente s'était formée devant les grilles, samedi matin

Dans la capitale comme ailleurs en France, les restaurateurs préparent par ailleurs la réouverture des terrasses, qui sera effective dès le 2 juin. En zone orange, certains professionnels le savent : avec le protocole sanitaire et la baisse du nombre de clients, ils ne seront pas rentables

Les célèbres Galeries Lafayette ont par ailleurs rouvert à Paris samedi, attirant de nombreux clients ravis de reprendre leurs habitudes au sein de cette institution, qui n'avait pas fermé ses portes aussi longtemps depuis son ouverture, il y a 125 ans. Comme ailleurs des mesures sanitaires spécifiques y ont été prises pour accueillir les Parisiens. Retrouvez notre reportage ici

L'économie en grande difficulté, 4.600 emplois supprimés chez Renault

Dans ce déconfinement qui s'assouplit, l'exécutif tente de relancer la machine économique alors que le chômage a bondi de 22% en avril avec 843.000 demandeurs d'emploi supplémentaires. "C'est malheureusement historique", a déploré Édouard Philippe, jeudi, en prévenant que la France allait "devoir se battre contre l'impact d'une récession historique".

Une annonce complique encore la donne : le constructeur automobile français Renault, en difficulté financière, a officialisé vendredi matin la suppression d'environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, dans le cadre d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans. On vous explique tout ici. Des milliers de personnes se sont rassemblées samedi matin à Maubeuge, où les salariés craignent une délocalisation de leur usine

L'Europe se déconfine toujours plus 

La France n'est pas le seul pays européen à accentuer son déconfinement. L'Italie a rouvert au public samedi la Tour de Pise, et la capitale ukrainienne Kiev a fait redémarrer ses centres commerciaux et hôtels. A Vienne, le public était au rendez-vous vendredi soir lors de la réouverture d'un de ses plus vieux cinémas, l'Admiral Kino, l'un des premiers d'Autriche à reprendre les projections.

La Grèce va elle autoriser des vols en provenance de davantage de pays de l'UE, dont la France, à partir du 15 juin. Les passagers de ces avions ne seront pas soumis à des mesures strictes de quarantaine, à l'exception de ceux arrivant des régions les plus touchées par le Covid-19 dans ces Etats européens, comme l'Ile-de-France (Paris et ses environs), quatre régions italiennes (Emilie-Romagne, Lombardie, Piémont, Vénétie) et quatre autres en Espagne (Madrid, Catalogne, Castille et Leon, Castille-La-Manche)

La Formule 1 va reprendre en Autriche 

Les fans de Ferrari, de Mercredes ou de Renault vont pouvoir se réjouir ! La Formule 1 va de nouveau faire rugir ses moteurs et lancer sa saison en Autriche. Le ministère de la Santé a donné samedi son feu vert à la tenue de deux Grand Prix à Spielberg les 5 et 12 juillet, jugeant les conditions de sécurité réunies pour la tenue des courses.

L'objectif annoncé des promoteurs de la F1 était de pouvoir démarrer en Autriche une saison qui aurait dû s'ouvrir en Australie, au mois de mars, alors que l'épidémie se propageait dans le monde entier. A ce stade, il est prévu que les courses sur le circuit du Red Bull Ring, dans le centre du pays, se déroulent à huis clos.

Plus de 366.000 morts dans le monde, record de contaminations en 24h au Brésil

La pandémie a fait au moins 366.581 morts depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 103.353 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 38.376 morts, l'Italie (33.340), la France (28.771) et le Brésil (27.878).

Le Brésil est devenu vendredi le cinquième pays ayant enregistré le plus de décès du coronavirus, avec 27.878 morts selon le ministère de la Santé, devançant l'Espagne. Le géant sud-américain a connu une nouvelle journée à plus d'un millier de morts (1.124 en 24 heures), et un nombre record de contaminations, avec 26.928 en une journée, ce qui porte le total à 465.166 depuis le début de la pandémie.

Près de six millions de cas ont été diagnostiqués depuis le début de l'épidémie dans 196 pays et territoires.