Comment fonctionne StopCovid ? Nous avons testé l'application de traçage en avant-première

, modifié à
  • A
  • A
StopCovid 1:11
L'application StopCovid devrait être disponible dès ce week-end sur tous les téléphones. © Clément Lesaffre / Europe 1
Partagez sur :
Si le Parlement valide le projet, StopCovid, l'application de traçage des personnes ayant été en contact avec un malade du coronavirus, sera déployée en France dès ce week-end. Europe 1 a pu l'essayer en avant-première.

Après avoir obtenu le feu vert de la Cnil mardi, StopCovid, l’application qui doit permettre de tracer les personnes ayant été en contact avec des malades du coronavirus grâce à son téléphone, est présentée à l’Assemblée nationale aujourd’hui, puis au Sénat demain. A chaque fois, un débat et un vote sont prévus. Un résultat négatif la remiserait dans les cartons. Mais si le Parlement valide le projet, StopCovid devrait être disponible dès ce week-end. Europe 1 a pu la tester en avant-première.

Une interface très simple

Déjà, premier point important, StopCovid ne sera pas obligatoire. Si vous ne voulez pas l’installer, libre à vous, il n’y aura pas de contrainte ni de sanction. Si vous décidez de l’utiliser, l'application sera disponible sur les magasins d'application traditionnels : l'AppStore sur iPhone et le Google Play Store sur les téléphones sous Androïd. Une fois téléchargée, vous découvrirez une interface très simple, presque enfantine. Le cheminement entre chaque étape est fléché, impossible de se rater.

StopCovid interface

Au premier démarrage, des informations s'affichent sur les données recueillies, où elles sont stockées et par qui. Le but est clairement de convaincre les sceptiques. StopCovid s'active et se désactive selon votre bon vouloir. Pour la faire fonctionner, il suffit de l'activer en cochant l'option "J'active StopCovid" sur la page d'accueil. Seul prérequis : il faut autoriser l'accès au bluetooth de votre téléphone et le maintenir activé pour que l'application fonctionne correctement. C'est en effet grâce au bluetooth que votre téléphone repèrera les autres téléphones à proximité et donc de potentiels malades ayant installé StopCovid.

Alerte en 24 heures en cas de contact suspect

Ce qui nous amène au fonctionnement de l'application. Si vous vous retrouvez en contact, à environ un mètre et pendant plus de 15 minutes, avec une personne malade ayant aussi installé StopCovid, vous recevrez en moins de 24 heures une notification vous invitant à vous isoler, à contacter votre médecin et à vous faire tester. Selon le secrétaire d'État au numérique Cédric O, l'application "détecte 75 à 80%" des smartphones environnants. L'objectif est notamment de s'en servir dans les lieux publics ou les transports en commun : des lieux où il est impossible de tracer autrement les gens avec qui nous sommes en contact rapproché. Ce processus serait ainsi plus rapide que celui mis en place avec les brigades de tests.

Capture d'écran de l'alerte envoyée par l'application StopCovid.

Si vous n’avez pas été malade, et c’est le cas de la majorité des gens, ça s’arrête là. En revanche, si vous avez été testé positif au Covid-19, vous devrez vous signaler et entrer un code fourni par votre médecin ou votre labo lors du test. Cela se passe dans l'onglet "Me déclarer", accessible en bas de l'écran. Ce code peut prendre la forme d'une suite de chiffres et de lettres ou bien d'un QR code à scanner et doit permettre d'éviter les fausses déclarations. Une fois rentré et validé, l’application vous identifiera ainsi comme infecté par le Covid-19 et s’en servira pour avertir les gens en cas de contact de plus de quinze minutes.

Anonymat garanti et protection des données

Dans tous les cas, StopCovid repose sur un principe-clé : l’anonymat. Vous n’aurez pas à entrer votre nom ni vos coordonnées dans l’application. Elle vous attribuera automatiquement un identifiant, une série de chiffres et de lettres générée aléatoirement, entièrement cryptée. C'est cet identifiant qui servira à envoyer les alertes. L'application n'utilisera pas non plus la géolocalisation. Les données, elles, seront effacées tous les 14 jours. Cédric O veut rassurer : "StopCovid est sans doute le fichier de santé le plus sécurisé de la République", a-t-il assuré mardi devant les députés de la commission des lois.

Par ailleurs, StopCovid n'a pas vocation à durer éternellement. "Elle sera automatiquement désactivée et les données seront toutes effacées dans les six mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire", a précisé Cédric O. Sauf nouvelle prolongation, l'échéance aurait donc lieu six mois après le 10 juillet. L'idée est que, dans ce laps de temps, elle soit utilisée par le plus grand nombre d'utilisateurs possibles, notamment dans les zones urbaines. D'ailleurs, dans l'application, un troisième onglet sert uniquement à la partager avec ses proches, via e-mail ou sur les réseaux sociaux.