Covid-19 : 94.465 morts, les hospitalisations et réanimations en hausse

, modifié à
  • A
  • A
4.791 patients se trouvent actuellement en réanimation.
4.791 patients se trouvent actuellement en réanimation. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Face à la situation épidémique toujours inquiétante, avec une hausse persistante des hospitalisations et des réanimations, le renforcement des mesures est élargi à partir de samedi à la Nièvre, le Rhône, et l'Aube. La campagne de vaccination s'ouvre aux personnes de plus de 70 ans dès ce week-end. 
L'ESSENTIEL

Face à la troisième vague de l'épidémie de coronavirus, "une course contre la montre est engagée", a reconnu vendredi Matignon. Malgré les restrictions mises en place depuis de longues semaines et récemment renforcées, la France fait toujours face à une situation épidémique critique, avec une hausse des contaminations et une forte menace de saturation des hôpitaux. Samedi, 42.619 nouveaux cas ont été détectés.

Alors que 16 départements étaient déjà soumis à de nouvelles mesures plus strictes, que le gouvernement refuse de qualifier de confinement, le Rhône, l'Aube et la Nièvre, s'ajoutent à la liste. Sur le plan de la vaccination, la campagne s'ouvre aux personnes de plus de 70 ans. 

Les principales informations à retenir

  • Les restrictions sont renforcées dans trois nouveaux départements
  • La situation épidémique continue de se dégrader
  • Les contrôles vont s'intensifier dans les gares, aéroports et péages
  • L'Espagne va désormais exiger un test PCR négatif pour franchir sa frontière terrestre avec la France

94.465 morts depuis le début de l'épidémie, la situation se dégrade

La situation épidémique continue de se dégrader en France. Selon un dernier bilan des autorités sanitaires, 94.465 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation a continué de progresser samedi, s'approchant de la barre des 4.800 personnes et se rapprochant encore davantage du record de la deuxième vague à l'automne, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Il a atteint vendredi 4.791 contre 4.766 la veille. 

Le nombre total de personnes hospitalisées en France avec un diagnostic positif au Covid-19 s'élève à 27.259, avec 1.567 nouvelles admissions lors des dernières 24 heures.

Restrictions renforcées dans le Rhône, l'Aube et la Nièvre

19 départements sont désormais concernés par les nouvelles restrictions. Les trois derniers à rejoindre la liste de ces départements sont le Rhône, l'Aube et la Nièvre. Les mesures s'y appliqueront à partir de samedi, comme c'est déjà le cas dans 16 autres, dont toute l'Ile-de-France : pas de déplacements à plus de 10 km sans dérogation, pas de sortie du territoire sans motif impérieux, nouveaux commerces fermés et demi-classes en lycée. 24 autres département sont sous vigilance renforcée. Dans les rues de Lyon, les habitants oscillent entre frustration et résignation

Les contrôles s'intensifient dans les gares, aéroports et péages

Les contrôles vont "s’intensifier", dans les "gares, aéroports et péages routiers", tout en "poursuivant les contrôles de respect des gestes barrières", a indiqué vendredi Matignon. Ces mesures, annoncées par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin lors d'une réunion avec le Premier ministre Jean Castex, interviennent alors que la situation épidémique est "critique avec l’entrée en action de la troisième vague et la prédominance du variant britannique". "Une course contre la montre est engagée", a souligné Matignon dans un communiqué. 

Devant la gare de Lille-Flandres, une quinzaine de policiers étaient ainsi mobilisés dès vendredi soir pour contrôler le respect des règles en vigueur dans le département. Lisez ici notre reportage

Vaccinodromes, élargissement, nouvelles doses… La vaccination accélère

Face à la 3e vague, le gouvernement compte sur l'accélération de la vaccination. La campagne s'ouvre d'ailleurs à partir de samedi aux personnes âgées de 70 à 74 ans, sans comorbidités. Elles auront la possibilité de se faire vacciner directement chez leur médecin ou en pharmacie, ou bien dans un centre dédié après une prise de rendez-vous. Plus d'informations dans cet article

Au niveau local, des vaccinodromes commencent à être installés pour augmenter la cadence, comme à Toulouse, où 4.000 doses de vaccin Pfizer doivent être injectées ce week-end dans un hall du parc des expositions de la ville. 

Enfin, le gouvernement assure que la livraison des doses de vaccin va s'accélérer. Sur Europe 1, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, a assuré que des "livraisons importantes" seraient effectuées la semaine prochaine, soit "près de 3 millions de doses". Lisez ici son interview

Durcissement des mesures dans les écoles

L'inquiétude monte dans les rangs des personnels de l'Education nationale, alors que les nouvelles contaminations ont particulièrement progressé chez les moins de 15 ans cette semaine. Faut-il ou non fermer les écoles ? Face à ces hausses, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, a en tout cas annoncé que dans les 19 départements sous restrictions, un seul cas de Covid dans une classe entraînerait sa fermeture. Ces derniers mois, le gouvernement a martelé que la fermeture des écoles n'interviendrait qu'en dernier recours.

La pression s'accentue en réanimation

Le nombre de patients en réanimation a continué de progresser vendredi, selon des données de Santé publique France (SpF). Ils étaient 4.766 vendredi en réa, contre 4.709 la veille. Au cours des dernières 24 heures, 476 malades sont entrés en réanimation contre 408 la veille, d'après les données de SpF.

Le nombre total de personnes hospitalisées en France à cause du Covid-19 était de 27.242 vendredi, avec 2.048 nouvelles admissions en 24 heures. La maladie a emporté 304 personnes à l'hôpital en 24 heures, portant le nombre total des décès enregistrés en France à 94.302 depuis le début de l'épidémie il y a plus d'un an.

Le nombre de contaminations était de 41.869 vendredi , un niveau très élevé mais en diminution par rapport à jeudi où il dépassait les 45.000 cas. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 sur l'ensemble des personnes testées, est remonté à 8,1% contre 8% la veille.

Pour l'heure, 7,5 millions de personnes ont reçu au moins une injection, dont 2,6 millions ont eu leurs deux doses. La France a donc dépassé les 10 millions d'injections, avec plus de 400.000 piqûres en 24H.

Vaccin AstraZeneca : l'ANSM confirme un risque de thrombose rare

L'Agence du médicament (ANSM) a confirmé vendredi l'existence d'un risque "rare" de thrombose atypique associé au vaccin d'AstraZeneca, après la survenue de nouveaux cas en France, dont deux décès, tout en soulignant que la balance bénéfice/risque restait "favorable". Les autorités norvégiennes ont elles prolongé la suspension de l'administration du vaccin jusqu'au 15 avril, jugeant nécessaire d'approfondir l'étude de ses éventuels effets secondaires. 

Par ailleurs, alors que l'Union européenne reste confrontée à des difficultés d'approvisionnement, le ton monte entre Bruxelles et Londres. L'UE a menacé jeudi de bloquer les exportations du vaccin d'AstraZeneca. De son côté, la France a accusé vendredi le Royaume-Uni de se livrer à un "chantage" sur les livraisons de vaccin AstraZeneca parce qu'il a un "problème" de stocks pour l'administration de la deuxième dose aux Britanniques déjà vaccinés une fois.

L'Espagne va exiger un test PCR négatif à la frontière française

Les autorités espagnoles ont annoncé samedi qu'un test PCR négatif de moins de 72 heures serait désormais exigé pour toute personne souhaitant passer la frontière terrestre française pour se rendre en Espagne. Cette mesure, qui prendra effet mardi et s'applique aux personnes âgées de plus de 6 ans, intervient alors que l'Espagne intensifie les restrictions dans l'espoir d'éviter une augmentation des cas de contamination au Covid-19 pendant la Semaine sainte, qui commence ce week-end. C'est la première fois qu'une telle exigence est imposée par l'Espagne à ceux qui franchissent cette frontière terrestre. Jusqu'à présent, cela n'avait été exigé que pour des arrivées par les airs.

Plus de 2,7 millions de morts

La pandémie a fait au moins 2,76 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan de l'AFP à partir de sources officielles vendredi dans la matinée. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 548.052 morts, devant le Brésil (307.112), le Mexique (200.211), l'Inde (160.949) et le Royaume-Uni (126.445).