Covid-19 : la pression hospitalière poursuit sa décrue

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de malade du Covid dans les services de réanimation continue de baisser.
Le nombre de malade du Covid dans les services de réanimation continue de baisser. © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
La décrue se poursuit dans les services de réanimation français, où 2.825 patients sont actuellement pris en charge. Alors que la vaccination est désormais ouverte à toutes les personnes de plus de 18 ans, quasiment un Français sur deux a déjà reçu au moins une dose.
L'ESSENTIEL

Alors que la vaccination est désormais ouverte à tous les majeurs sans conditions, près de 36.800.000 injections de vaccins contre le Covid-19 ont été réalisés et près d'un adulte sur deux a reçu au moins une dose. Une étude publiée mardi a également démontré l'efficacité du vaccin une semaine après avoir reçu la 2ème dose chez les plus de 75 ans.

Au niveau international, le Pérou est désormais le pays avec le plus haut taux mondial de morts après une réévaluation. La Russie de son côté a annoncé rétablir ce mardi ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni et plusieurs autres pays européens. Pendant ce temps, l'Organisation mondiale de la santé a homologué en urgence le vaccin chinois Sinovac.

Les principales infos à retenir 

  • Presque un adulte sur deux a reçu une dose de vaccin en France, dont Emmanuel et Brigitte Macron 
  • Une étude démontre l'efficacité du vaccin chez les plus de 75 ans
  • L'OMS homologue en urgence le vaccin chinois Sinovac

Le nombre d'hospitalisations en réa se maintient sous la barre des 3.000

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de diminuer et cette décrue est également observée dans les services de réanimation, selon les données de Santé publique France publiées mardi soir. Les services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, comptaient 2.825 patients mardi, contre 2.945 lundi. Ce chiffre est passé sous la barre des 3.000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier. Au plus fort de la troisième vague, entre la mi-avril et début mai, il oscillait autour de 6.000 patients. Au total, 16.088 malades du Covid étaient hospitalisés mardi en France, contre 16.596 la veille.

À l’hôpital, 137 malades du Covid sont décédés dans les dernières 24 heures, selon l'agence sanitaire, portant le nombre de morts depuis le début de l'épidémie à 109.691. 

La perte longue de l'odorat serait due au virus présent dans des cavités nasales

C'est un des symptômes désormais connus du coronavirus : la perte d'odorat. Mais si environ 90% des personnes ayant perdu ce sens à cause du Covid-19 le retrouvent en quelques semaines, ce n'est pas le cas pour les 10% restants. Ce symptôme peut parfois durer plus d'un an. C'est en suivant plusieurs patients atteints d'anosmie que Pierre-Marie Lledo, chef de l'unité perception et mémoire à l'Institut Pasteur, a fini par trouver des traces du virus nichées dans l'épithélium olfactif, un organe situé dans la cavité nasale et qui permet de reconnaître les odeurs.

Ces recherches en cours pourraient donner un coup d'accélérateur au développement de sprays antiviraux pour traiter ces patients. Des chercheurs se demandent également si les séquelles neurologiques de certains patients sont justement liées à cette perte de l'odorat, et un essai clinique vient d'être lancé pour trouver la réponse.

Près d’un adulte sur deux a reçu au moins une dose de vaccin en France 

Sur le plan de la vaccination, ouverte depuis lundi à l'ensemble de la population adulte, 26.176.709 personnes ont reçu au moins une première dose (soit 39,1% de la population totale et 49,8% de la population adulte), selon le ministère de la Santé. 11.220.050 personnes ont reçu deux injections, soit 16,7% de la population totale et 21,4% de la population majeure. Lundi, jour d'ouverture de la vaccination à tous les Français de plus de 18 ans, Emmanuel Macron et sa femme Brigitte ont eux aussi été vaccinés.

La Seine-Saint-Denis est par ailleurs le département le plus en retard en matière de vaccination avec seulement 23% de la population concernée par la primo-vaccination, soit dix points de moins que la moyenne nationale. Un constat auquel essaient de répondre les autorités, et qui s'explique par plusieurs raisons, notamment la crainte liée au manque d'informations et l'isolement des habitants.

Forte protection des plus de 75 ans une semaine après la 2ème dose

Le risque de développer une forme grave diminue de 87% chez les plus de 75 ans une semaine après la deuxième dose de vaccin, selon une étude relayée mardi par l'Assurance maladie. Cette étude a été menée sur plus 4 millions de personnes. 

L'épargne des Français bondit avec la crise sanitaire

L'épargne a bondi pendant la crise sanitaire à des niveaux jamais vus, profitant à la fois de l'impossibilité pour les Français de consommer et de leur volonté de se prémunir face à l'avenir dans un contexte de crise sanitaire et économique. Environ 142 milliards d'euros de plus qu'en temps normal ont été épargnés entre la fin du premier trimestre 2020, soit peu après l'irruption du Covid-19 dans le pays, et la fin du premier trimestre 2021, a estimé ce mardi la Banque de France.

La fin progressive des aides aux entreprises

À partir de mardi, l’Etat débranche progressivement les aides accordées aux entreprises qui ont souffert de la crise sanitaire. Mais un nouveau plan va être mis en place pour accompagner au cas par cas les entreprises dans cette sortie de crise. Un dispositif innovant, mêlant algorithmes et intelligence artificielle, va également être lancé pour détecter celles en difficultés. Le montant des aides va peu à peu diminuer jusqu'à la fin du mois d'août. Un nouveau bilan sera alors établi pour voir si on peut définitivement retirer la perfusion.

Le vaccin chinois Sinovac homologué par l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a donné mercredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois Sinovac, a annoncé l'agence onusienne dans un communiqué. Le comité d'experts vaccinaux de l'OMS a recommandé ce vaccin qui requiert deux doses à intervalle de deux à quatre semaine pour les personnes de 18 ans et plus.

C'est le deuxième vaccin chinois à obtenir ainsi le feu vert de l'OMS, ce qui permet de l'intégrer au dispositif international Covax de distributions de sérums anti-Covid notamment dans les pays défavorisés.

En pleine catastrophe sanitaire, le Brésil récupère la Copa América

Contre toute attente, l'organisation de la Copa América qui débute dans 14 jours a été attribuée au Brésil après les retraits des co-organisateurs argentins et colombiens pour raisons sanitaires. "Championnat de la mort" avec pour mascotte "Covidinho": les critiques ont vite fusé au Brésil où le Covid-19 a fait plus de 460.000 morts. Le gouvernement brésilien a annoncé lundi soir que rien n'était encore définitif.

Plus de 3,55 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.551.488 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi à partir de sources officielles ce mardi matin. Après les États-Unis (594.568 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (462.791), l'Inde (331.895), le Mexique (223.568) et le Royaume-Uni (127.782). Le Pérou, qui recensait jusqu'à lundi 69.342 décès a réévalué fortement son bilan à la hausse ce mardi, sur la base du travail d'un conseil technique composé d'experts péruviens et de spécialistes de l'OMS.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP