Comment réagir si l'on est malade, mais pas du coronavirus ?

, modifié à
  • A
  • A
Les médecins prennent des précautions pour recevoir leurs patients chroniques, assure le généraliste Jacques Battistoni. 2:32
Les médecins prennent des précautions pour recevoir leurs patients chroniques, assure le généraliste Jacques Battistoni. © JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP" data-image-id="54286340-6">" data-image-id="54290291-0">
Partagez sur :
Dans l'émission "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, mardi, le médecin généraliste et président du syndicat MG-France Jacques Battistoni a déconseillé aux personnes atteintes de pathologies autres que le coronavirus de ne pas se faire soigner. Il explique pourquoi.

En dehors du coronavirus, les cabinets des médecins restent-ils ouverts pour les petits bobos du quotidien et les maladies plus importantes ? Oui, souligne mardi Jacques Battistoni, médecin généraliste, dans l'émission Sans Rendez-vous sur Europe 1. Pour le président du syndicat MG-France, l'épidémie actuelle ne doit pas inciter les personnes atteintes d'autres pathologies à ne pas consulter leur praticien, même s'il faut s'adapter.

"Mon cabinet est toujours ouvert, je fais le maximum de téléconsultations pour éviter les contacts avec les patients et leur éviter de se déplacer", assure Jacques Battistoni, qui dit poursuivre son activité pour ses "patients chroniques, avec une maladie qui nécessite un traitement régulier, mais aussi pour les ausculter".

Le généraliste "est prêt à vous recevoir"

Pour le président du syndicat MG-France, il y a un "message principal" à diffuser : "Le médecin généraliste est là, il travaille, il est prêt à vous écouter, à vous recevoir." Pourtant, "beaucoup de médecins voient moins de patients, les gens savent qu'il faut éviter de se déplacer."

Selon Jacques Battistoni, il faut faire la différence entre prudence dans ses sorties et volonté de ne pas se soigner pour éviter d'encombrer les cabinets. "Il y a différents moyens à notre disposition, comme la téléconsultation qui permet de régler pas mal de problèmes. On sait très bien évaluer les choses", explique le médecin généraliste. "Les consultations présentielles dans un cadre sécurisé, avec une seule personne dans le cabinet et une seule personne dans la salle d'attente, c'est possible aussi."

Pour toutes les personnes malades d'autres pathologies, Jacques Battistoni a un conseil : "Appelez votre médecin traitant, il trouvera une solution. Il ne faut pas que les gens arrêtent de nous consulter et on va avoir tout d'un coup un rebond, avec des problèmes psychologiques qui vont apparaître."