Coronavirus : "Oui, la doctrine sur les masques a évolué", reconnaît Sibeth Ndiaye

, modifié à
  • A
  • A
Sibeth Ndiaye était l'invitée de la matinale d'Europe 1.
Sibeth Ndiaye était l'invitée de la matinale d'Europe 1. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d’Europe 1, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, est revenue vendredi sur la gestion de l'épidémie de coronavirus en France. Interrogée sur la position de l'exécutif à propos des masques de protection, Sibeth Ndiaye reconnaît que "la doctrine d’emploi des masques a évolué en fonction du consensus scientifique". 
INTERVIEW

Le sujet de la gestion des masques de protection contre le coronavirus colle au gouvernement comme un sparadrap au capitaine Haddock. Après deux mois de crise sanitaire, les nombreuses déclarations contradictoires de membres de l'exécutif sur la doctrine concernant les masques chirurgicaux circulent sur les réseaux. Considérés comme "inutiles", début mars, les masques pour le grand public ont été ensuite requalifiés de "contre-productifs", avant d'être, à l'aube du déconfinement, rendus obligatoires dans certains endroits. Invitée de la matinale d'Europe 1, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, a reconnu que "la doctrine d’emploi des masques a évolué en fonction du consensus scientifique".

"Il est tout à fait normal que le gouvernement accompagne l’évolution du consensus scientifique" 

"Il y a quelques semaines, les autorités scientifiques ne recommandaient pas le port du masque pour tout le monde dans la vie de tous les jours. L’Académie de médecine a été la première en France à évoluer de ce point de vue-là", rappelle la porte-parole. "Il est tout à fait normal que le gouvernement accompagne l’évolution du consensus scientifique par une évolution de sa propre doctrine", ajoute Sibeth Ndiaye. 

"Il est important d’écouter les scientifiques"

"Je crois qu’il faut qu’on soit dans la transparence vis-à-vis de nos concitoyens", affirme la secrétaire d'État. "Moi je n’ai pas, à titre personnel, la compétence scientifique pour vous dire ce qu’il faut faire en matière d’usage de masques", dit-elle. "En revanche, je considère qu’il est important d’écouter les scientifiques et d’avoir un rationnel scientifique et sanitaire pour toutes les décisions que nous prenons", affirme Sibeth Ndiaye. "C’est ce que nous sommes attachés à faire pour les masques et pour les tests". 

"Nous avons fait en sorte que des masques soient à disposition de l’ensemble des Français"

Ainsi, la porte-parole du gouvernement loue l'action de l'exécutif et rappelle que cinq millions de masques sont mis a disposition des préfets pour les personnes les plus vulnérables, ou que la TVA a été réduite pour que les masques soient plus accessibles. "Nous avons fait en sorte que des masques soient à disposition de l’ensemble des Français pour toutes les situations où il est recommandé ou obligatoire de le porter", maintient Sibeth Ndiaye. 

"Et comme au début du confinement, on a tous dû s’adapter à utiliser les attestations de déplacement dérogatoire, et bien il faudra avoir un peu de tolérance au début", conclut-elle, alors que beaucoup de Français, en raison des délais de livraison, n'ont pas encore pu se procurer des masques de protection.

Europe 1
Par Ariel Guez