Coronavirus : Olivier Véran demande aux Ehpad "un isolement individuel" des pensionnaires

, modifié à
  • A
  • A
Olivier Véran
Olivier Véran souhaite que les Ehpad aillent "vers un isolement individuel" pour chacun de leurs pensionnaires.
Partagez sur :
Le ministre de la Santé entend demander aux Ehpad "de se préparer à aller vers un isolement individuel de chaque résident dans les chambres" ainsi que de "tester en priorité pour le virus le personnel qui travaille" dans ces établissements pour personnes âgées dépendantes. 

Il faut un "isolement individuel". C'est ce que préconise Olivier Véran qui a indiqué samedi qu'il allait demander "aux établissements de type Ehpad d'aller vers un isolement individuel" pour chacun de leurs pensionnaires afin d'"aller plus loin" dans la protection des personnes âgées contre le coronavirus.

Le ministre de la Santé va aussi demander de "tester en priorité pour le virus le personnel qui travaille au sein des Ehpad", les établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, au côté du Premier ministre Édouard Philippe.

 

"Je demanderai aux établissements de type Ehpad de se préparer à aller vers un isolement individuel de chaque résident dans les chambres", a expliqué le ministre. Car, après le plan bleu, "nous devons aller plus loin pour protéger ces personnes âgées particulièrement fragiles et prendre des décisions encore plus difficiles", indiquant que "certains établissements" pratiquaient déjà ce dispositif pour "protéger les personnes résidentes des Ehpad de la dissémination du virus". 

700.000 personnes âgées en perte d'autonomie

Et "partout où ce sera possible, j'encouragerai toute démarche pour que le personnel qui travaille sans relâche déjà au sein des Ehpad puisse le moins possible sortir de ces établissements pour prendre le moins de risques qu'il revienne avec le virus", a-t-il ajouté.     

Les personnes âgées hébergées en Ehpad "sont fragiles, déjà malades, les plus en danger face à la maladie virale, et notamment au coronavirus", a souligné le ministre. Il y a en France "plus de 700.000 personnes âgées en perte d'autonomie" hébergées dans "plus de 7.000" Ehpad, a-t-il précisé.

 

"Le plan bleu nous a permis de prendre des mesures difficiles humainement", avec "l'interdiction des visites, l'éloignement des familles, l'identification partout où c'était possible au sein des Ehpad de secteurs dédiés aux malades atteint du coronavirus", a-t-il relevé, en notant qu'il s'était "engagé à déstocker chaque jour 500.000 masques" chirurgicaux pour ces établissements.