Etats-Unis : Joe Biden souhaite un "soutien immédiat" à l'économie américaine

, modifié à
  • A
  • A
Joe Biden a donné un discours sur l'économie depuis son fief de Wilmington.
Joe Biden a donné un discours sur l'économie depuis son fief de Wilmington. © ROBERTO SCHMIDT / AFP
Partagez sur :
Lors d'un discours depuis son fief de Wilmington dans le Delaware consacré à l'économie Joe Biden a évoqué plusieurs mesures qu'il entend mettre en place une fois au pouvoir. Il a aussi appelé à la coordination en vue de faciliter la transition entre son équipe et celle de Donald Trump.

Le président-élu des Etats-Unis Joe Biden a dessiné lundi les contours du plan de relance de l'économie qu'il entend mettre en place une fois investi, le 20 janvier prochain. Parmi les mesures évoquées il a annoncé vouloir créer 3 millions d'emplois "bien payés", notamment grâce aux technologies, les voitures électriques et les énergies vertes. Dans ce discours prononcé à Wilmington dans le Delaware a aussi évoqué la passation avec Donald Trump et les risques que présenterait un manque de coordination entre leurs équipes en pleine pandémie de coronavirus.

Réforme des taxes et salaire minimum

Face aux nouvelles restrictions destinées à contenir la résurgence de la pandémie de Covid-19, Joe Biden a estimé qu'un "soutien immédiat" devait être apporté à l'économie. "Notre plan est de créer des millions d'emplois bien payés dans l'industrie manufacturière, dans la construction de voitures, de produits, de technologies, dont nous aurons besoin dans le futur pour être compétitifs face au reste du monde [...] Nous achèterons américain", a-t-il dit lors de son discours prononcé depuis son fief du Delaware.

Il a également réaffirmé que les grosses entreprises et les Américains les plus aisés allaient payer leur "juste part" d'impôts, et qu'il entendait mettre en place un salaire minimum à 15 dollars de l'heure, comme il l'avait annoncé préalablement dans sa campagne.

"il se peut que davantage de personnes meurent"

Le président élu américain Joe Biden a également mis en garde lundi contre un risque de morts supplémentaires du Covid-19 si Donald Trump et son gouvernement refusent de se coordonner avec l'équipe démocrate appelée à assurer la transition à la Maison Blanche alors que l'actuel président refuse de reconnaitre sa défaite. 

Sans concertation entre les deux équipes se succédant à l'exécutif américain, "il se peut que davantage de personnes meurent", a averti Joe Biden, en citant notamment l'urgence de préparer la distribution des vaccins dès qu'ils seront disponibles. "S'il nous faut attendre jusqu'au 20 janvier pour commencer à planifier, cela nous fait prendre un retard d'un mois, un mois et demi", a-t-il assuré. "Et il est tellement crucial que cette coordination commence maintenant. Maintenant ou aussi vite que possible", a-t-il insisté.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP