Coronavirus : la tension hospitalière continue de décroître

, modifié à
  • A
  • A
On compte désormais 11.159 patients atteints du Covid-19 hospitalisés.
On compte désormais 11.159 patients atteints du Covid-19 hospitalisés. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
En France, la situation épidémique et hospitalière continue encore de s'améliorer, avec notamment moins de 11.600 hospitalisations. À l'issue du Conseil des ministres, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la fin du port du masque en extérieur à partir de jeudi, et la levée dimanche du couvre feu. 
L'ESSENTIEL

Fin du port du masque à l'extérieur, levée du couvre-feu... Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi une série d'assouplissements, signes de l'embellie sanitaire en France. La décrue se poursuit, et le pays compte 11.519 hospitalisations, tandis que 45 décès ont été comptabilisés à l'hôpital. La vaccination des adolescents contre le Covid-19 est possible depuis mardi, avec pour objectif d'accroître l'immunité collective des Français pour faire face au Covid-19 et à la menace de nouveaux variants comme le Delta, qui poursuit sa progression dans les Landes.

Les informations à retenir :

  • Jean Castex annonce la fin du port du masque en extérieur, sauf dans certains cas
  • Le couvre-feu sera levé dimanche
  • Moins de 2.000 patients en réa
  • 30% des contaminations dans les Landes sont dues au variant Delta
  • Les voyageurs américains bientôt de retour en Europe

Castex annonce la levée du port du masque à l'extérieur dès jeudi

Le port du masque à l'extérieur ne sera plus obligatoire à partir de jeudi, sauf dans certaines circonstances comme les regroupements, les lieux bondés ou les stades, a annoncé mercredi Jean Castex. Par ailleurs, le couvre-feu prend fin dimanche à 6h. Cette décision a été prise car la situation sanitaire "s'améliore plus vite que nous l'avions espéré", a expliqué le Premier ministre à l'issue du Conseil de défense et du Conseil des ministres. Mais l'amélioration de la situation sanitaire n'est pas la seule raison qui a poussé l'exécutif a annoncé la fin des restrictions 10 jours avant la date prévue. Tous les détails dans notre article

La situation continue de s'améliorer à l'hôpital

La pression de l'épidémie a continué à se relâcher, avec 11.519 patients atteints du Covid-19 hospitalisés, contre 12.008 la veille, selon les données de Santé publique France. 1.873 d'entre eux se trouvaient dans les services de soins critiques, qui prennent en charge les cas les plus graves, contre 1.952 mardi. L'arrivée de nouveaux patients a fortement ralenti: 1.702 hospitalisations ont été recensées ces sept derniers jours, contre 1.898 annoncés mardi. Fin mai, ce rythme était encore d'environ 3.300 hospitalisations par semaine. 379 malades du Covid ont été admis en réanimation ces sept derniers jours, contre 436 annoncés mardi et environ 900 il y a seulement deux semaines.

45 décès ont été comptabilisés à l'hôpital, portant le bilan depuis le début de l'épidémie à 110.607 morts. 3.058 nouveaux cas positifs ont par ailleurs été enregistrés, pour un taux de positivité de 1,4%, en baisse par rapport à la veille (1,5%).

Par ailleurs, plus du quart de la population française est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de la Santé. "16.953.092 de personnes ont un schéma vaccinal complet", c'est-à-dire qu'elles ont reçu deux injections, ou une seule si elles ont été vaccinées avec le produit de Janssen (dose unique) ou si elles avaient déjà eu le Covid auparavant. Cela représente environ 25,4% de la population (et 32,3% de la population majeure), contre environ 24,7% mardi. 

Depuis le début de la campagne de vaccination, fin décembre, 31.083.259 personnes ont reçu au moins une injection (soit 46,4% de la population totale et 59,2% de la population majeure), précise le ministère dans un communiqué. Depuis mardi, les adolescents de 12 à 17 ans peuvent également se faire vacciner, avec le vaccin Pfizer.

22% de la population entièrement vaccinés, le délai entre deux injections raccourci

Par ailleurs, la vaccination progresse : alors qu'elle s'est ouverte mardi aux adolescents, 30,7 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 45,9% de la population totale et 58,6% de la population majeure), dont 14,7 qui en ont eu deux (22,0% de la population totale et 28,1% de la population majeure). Au total, 16,5 millions de personnes ont été complètement vaccinées, soit avec deux injections soit avec une seule dans les cas où c'est suffisant (pour les gens qui ont eu le vaccin Janssen, le seul à ne nécessiter qu'une dose, ou pour ceux qui ont déjà eu le Covid par le passé).

Le ministère de la Santé a également annoncé mardi que le délai entre deux injections d’un vaccin anti-Covid à ARN messager, Pfizer ou Moderna, passe à minimum trois semaines. L’objectif affiché est de vacciner plus rapidement les Français avant les départs en vacances et de lutter contre la propagation du variant Delta, d’origine indienne.  

Mercredi, le Premier ministre a fixé un objectif de 35 millions de Français complètement vaccinés d'ici la fin août. Il a également souhaité que 85% des plus de 50 ans ans, et des adultes souffrant de comorbidités, aient reçu au moins une injection à cet horizon. 

Le variant Delta progresse dans les Landes, avec quelque 250 cas

Le variant Delta progresse dans les Landes mais la situation sanitaire globale s'améliore dans le département, ont indiqué lundi les autorités. "On a 114 cas avérés, c'est à dire séquencés et criblés, dans les Landes" et 134 cas "probables", a détaillé lors d'un point presse mardi Didier Couteaud, délégué départemental de l'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, commentant les résultats - encore partiels - du séquençage de quelque 250 tests positifs au Covid-19 effectués la semaine dernière après l'annonce de l'existence de ce variant dans ce département du sud-ouest et les premières opérations de contact-tracing. 

Désormais dans les Landes, "30% des contaminés (par le Covid-19) le sont par le variant Delta", a ajouté la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer, précisant que 15 des 18 communautés de communes du département étaient désormais concernées, contre six la semaine précédente quand seulement une trentaine de cas étaient avérés.

Selon Didier Couteaud, 63% des positifs au variant Delta ont moins de 50 ans et 66% ne sont pas vaccinés. "Moins de 10% d'entre eux ont un schéma vaccinal complet (2 doses, ndlr) qui, pour certains, ne date pas forcément de 15 jours (avant contamination, ndlr)", a-t-il ajouté, précisant que deux des trois patients Covid en réanimation dans le département étaient des cas de variant Delta.

Le couvre-feu (presque) respecté après la victoire des Bleus contre l'Allemagne

La victoire des Bleus contre l’Allemagne mardi soir (1-0) a été suivie par de nombreux supporters depuis les bars ou les cafés. Couvre-feu oblige, tout le monde était prié d’être rentré à 23 heures. Mais dans un courrier adressé aux préfets, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin leur avait demandé de "faire preuve de mansuétude" pour permettre le retour dans le calme des fans de football à leur domicile.

Comme a pu le constater Europe 1 dans le 20e arrondissement de Paris, à 23h30 les rues avaient déjà en grande partie retrouvé leur calme. Le compromis entre couvre-feu et match de l’équipe de France sera une nouvelle fois sur la table mercredi prochain, lors du match entre la France et le Portugal (21 heures). Pas de problème en revanche pour la rencontre face à la Hongrie samedi, puisqu’elle aura lieu dans l’après-midi (15 heures).

Le retour des voyageurs américains dans l'UE, même non vaccinés

Les ambassadeurs des Vingt-Sept ont donné leur feu vert mercredi à l'ajout des Etats-Unis à la liste des pays et territoires dont les voyageurs, même non vaccinés contre le Covid-19, peuvent être admis dans l'UE, ont indiqué des sources européennes à l'AFP. Outre les Etats-Unis, l'Albanie, le Liban, la Macédoine du Nord, la Serbie, Taïwan, Hong Kong et Macao ont été ajoutés à cette liste qui comprenait jusqu'alors huit pays (Japon, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud et Thaïlande). 

Cela n'empêche pas que les voyageurs en provenance de ces pays ou territoires puissent être soumis par les Etats de destination à des mesures comme des tests, voire une quarantaine. L'UE avait par ailleurs décidé en mai d'autoriser les voyageurs vaccinés de pays tiers

Pour arrêter leur liste, les Européens se fondent notamment sur la situation épidémiologique du pays et l'avancement de sa campagne de vaccination, le nombre de tests menés ainsi que sur la fiabilité des données. Les pays peuvent y figurer s'ils ont enregistré moins de 75 cas de Covid pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours. Aux Etats-Unis ce taux est de 73,9, selon des chiffres du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC).

Moscou décrète la vaccination obligatoire dans le secteur des services...

Confrontées à une situation "dramatique", Moscou et toute sa région ont rendu mercredi la vaccination contre le Covid-19 obligatoire dans le secteur des services, une première en Russie face à une campagne d'immunisation qui patine et en l'absence de tout confinement. Cette décision est l'une des plus importantes au monde en termes d'ampleur de la population concernée. "Nous sommes simplement obligés de tout faire pour effectuer des vaccinations de masse dans les plus brefs délais et arrêter cette terrible maladie", a annoncé, avec gravité, le maire de Moscou Sergueï Sobianine sur son site.

Les autorités sanitaires de la ville ont "adopté aujourd'hui un décret sur la vaccination obligatoire des travailleurs du secteur des services", a-t-il poursuivi. Peu après, la région de Moscou a décrété la même mesure. Sont ainsi sommés de se faire vacciner, entre autres, les personnels des transports, des magasins, de la restauration, des lieux culturels, des salons de beauté, de la santé et de l'éducation, des banques, etc.

... la Grande-Bretagne fait de même dans les Ehpad

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi rendre obligatoire la vaccination complète contre le coronavirus pour toutes les personnes travaillant dans les maisons de retraite anglaises, y compris le personnel non-médical. "Les vaccins sauvent des vies et, bien que la majorité du personnel et des résidents de maisons de retraite soient désormais vaccinés, nous devons faire tout notre possible pour continuer à réduire le risque", a affirmé dans un communiqué le ministre de la Santé Matt Hancock.

Imposer aux travailleurs de ces établissements de se faire vacciner constitue selon le ministre une "étape essentielle pour continuer à protéger les maisons de retraite aujourd'hui et dans le futur". Ainsi, tout le personnel médical, mais aussi les coiffeurs, esthéticiennes, bénévoles et autres commerçants qui se rendent en maison de retraite devront avoir reçu d'ici octobre leur deux doses de vaccins contre le Covid-19 s'ils veulent continuer à y travailler.

Plus de 3,8 millions de morts

La pandémie a fait plus de 3.824.885 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 10H00 GMT. Après les Etats-Unis (600.285 morts), les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (490.696), l'Inde (379.573), le Mexique (230.428) et le Pérou (189.261). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP