Coronavirus : le Royaume-Uni subit sa "pire récession jamais enregistrée"

, modifié à
  • A
  • A
Bank of England Londres City
Le Royaume-Uni est officiellement en récession. © DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :
L'économie britannique se contracte pour le deuxième semestre consécutif. Le pays entre donc officiellement en récession. Le mois d'avril a été le plus douloureux à cause du confinement et n'a pas pu être compensé par le léger rebond qui a suivi.

Le Royaume-Uni est officiellement en récession. Après une réaction tardive au coronavirus, notamment pour protéger l'économie, le Royaume-Uni avait mis en place des mesures de confinement strictes qui avaient paralysé l'activité du pays. La Grande-Bretagne en paie désormais le prix avec une récession historique par son ampleur.

Un mois complet à l'arrêt

Le Royaume-Uni a vu son économie subir une contraction "record" de 20,4% au deuxième trimestre. D'après l'Office national des statistiques qui publie ces chiffres mercredi, l'économie britannique est confrontée à sa "pire récession jamais enregistrée". Le plus fort de la contraction est survenu en avril, mois entier de confinement et d'arrêt quasi total de l'activité, avec un léger rebond en mai de 2,4% de la croissance (chiffre révisé), suivi d'une accélération en juin (+8,7%), précise l'ONS.

Le pays avait déjà accusé une léger recul de son PIB au début de l'année, avec le début de l'épidémie de coronavirus : moins 2,2% lors des trois premiers mois de l'année. Cette contraction de l'économie, sur deux trimestres consécutifs, fait donc officiellement rentrer le pays en récession.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP