Disparition de Patrick Poivey, Catherine Deneuve reprend son tournage, Penny Lane menacée, Benjamin Biolay en colère et des archives pour Johnny

  • A
  • A
4:57
Le journal de la culture est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Patrick Poivey, le doubleur de Bruce Willis, est mort à l’âge de 72 ans. Il a également prêté sa voix pour des dessins animés ou des habillages radios. Après un accident vasculaire en novembre, Catherine Deneuve avait dû arrêter le tournage du film d’Emmanuelle Bercot. Aujourd’hui, elle "est parfaitement remise" et reprendra donc le 6 juillet. Suite au discours d’Emmanuel Macron dimanche dernier qui n’a donc pas annoncé un déconfinement du monde du spectacle, Benjamin Biolay a réagi en déplorant notamment la non-implication du gouvernement et notamment de Franck Riester. Plusieurs militants ont barré le nom de la rue Penny Lane lors de manifestations contre les discriminations raciales puisqu’elle ferait référence à James Penny, un marchand d’esclaves anti-abolitionniste. Johnny Hallyday aurait dû avoir 77 ans le 15 juin dernier. Beaucoup lui ont rendu hommage et leurs messages vont rejoindre les Archives Nationales.

Le Journal de la culture débute avec la disparition d’une voix incontournable. 

Une voix qui est l’une des plus célèbres voix françaises, celle de Patrick Poivey, le doubleur de Bruce Willis, de Tom Cruise dans "Mission Impossible" ou de Don Johson. Patrick Poivey est mort à l’âge de 72 ans. Il a également prêté sa voix pour des dessins animés, des documentaires, des habillages radios et des publicités. Beaucoup de personnalités lui rendent hommage depuis ce mardi en parlant d’une voix inoubliable, mémorable et que l’on oubliera jamais. 

Catherine Deneuve reprend le chemin des tournages.

Après un accident vasculaire en novembre, l’actrice avait dû arrêter le tournage du film d’Emmanuelle Bercot intitulé "De son vivant". Aujourd’hui, Catherine Deneuve "est parfaitement remise" et reprendra donc le 6 juillet. Pendant toute la durée du traitement, Catherine Deneuve a très bien réagi au traitement. Elle a d’ailleurs été très rapidement prise en charge. Lors du confinement, l’actrice a été assez présente sur les réseaux sociaux, elle a également fait partie des signataires de la tribune publiée dans Le Monde en mai en faveur de la prolongation des droits des intermittents.

Pour certains artistes, la culture n’est pas assez mise en valeur par le gouvernement.

C’est le cas de Benjamin Biolay. Suite au discours d’Emmanuel Macron dimanche dernier qui n’a donc pas annoncé un déconfinement du monde du spectacle, l’artiste a réagi en déplorant notamment la non-implication du gouvernement et notamment du ministre de la culture Franck Riester. Il a déclaré que dans le logiciel de pensée du gouvernement actuel, la culture avec des aides de l’État c’était une hérésie. Benjamin Biolay estime que, dans le futur, il faudra un ministre de la Culture qui soit un poids lourd de la politique. Pour le monde des musiques actuelles, cela va être très compliqué de continuer, puisque les normes actuelles pendant un concert sont "public debout interdit, 4m2 pour une personne et fermeture du bar". Tout va être très compliqué économiquement. Tous regrettent un manque de visibilité de la part des autorités. 

On passe à un autre sujet, une célèbre rue à Londres pourrait disparaître. 

"Penny Lane" des Beatles, c’est donc le nom de rue à Liverpool. Plusieurs militants ont barré le nom de cette rue Penny Lane lors de manifestations contre les discriminations raciales suite au mouvement Black Lives Matter puisqu’elle ferait référence à James Penny, un marchand d’esclaves anti-abolitionniste. "Penny Lane" apparaît dans une exposition du Musée international de l’esclavage de Liverpool. En revanche, le Musée a déclaré que le lien entre James Penny et la rue de la chanson des Beatles n’est pas clairement établi. Ils ont affirmé que les preuves n’étaient pas concluantes. Les équipes du musée sont en train de faire des recherches sur cette question. Le maire de Liverpool, quant à lui, refuse de modifier le nom de "Penny Lane". Pour lui, il n’y a aucune preuve. Certains habitants ont été très choqué que ce panneau ait été vandalisé. Certains se sont portés volontaire pour le nettoyer.

Ce journal se termine par des messages d’amour pour Johnny Hallyday aux Archives Nationales. 

Le rockeur fait son entrée dans les Archives Nationales. Johnny Hallyday aurait dû avoir 77 ans le 15 juin dernier. Beaucoup lui ont rendu hommage et ont laissé des messages dans des carnets de mémoires abrités au sein de l'Église de la Madeleine. 40.000 messages d’admirateurs anonymes (photos, dessins) vont donc rejoindre l’institution. Tous ces messages sont tirés des 54 livres d’or ouverts en hommage au taulier peu après sa mort en 2017. Les fans racontent une partie de leur vie avec Johnny Hallyday, des anecdotes, des souvenirs. Ces archives seront consultables gratuitement et en libre accès dès que les conditions sanitaires le permettront.