Frontières ouvertes ou fermées aux Français ? Les règles dans chaque pays européen

, modifié à
  • A
  • A
Où les Français pourront-ils se rendre à partir de mardi ? (photo d'illustration)
Où les Français pourront-ils se rendre à partir de mardi ? (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Dès le 15 juin, la France ouvre ses frontières à ses voisins européens avec un principe de réciprocité. Mais chaque pays a sa propre politique en la matière et savoir où il est possible de partir quelques jours relève d'un véritable défi. Défi qu'a relevé Europe 1 en répertoriant toutes les informations disponibles à ce jour.

Voyager en Europe, c'est désormais possible. Enfin presque : dès le 15 juin - lundi - à minuit la France rouvre ses frontières à l'Europe avec un principe de réciprocité. Concrètement, chaque résident en provenance d'un pays de l'espace européen, qui a lui-même ouvert ses frontières à la France, pourra entrer sur le territoire, sans restriction. Mais ce nouveau pas vers un retour à la vie normale peut se transformer en un véritable casse-tête pour les globe-trotters, tant les restrictions et les conditions diffèrent d'un pays à l'autre. Europe 1 a donc rassemblé toutes les informations connues à ce jour pays par pays pour vous permettre de préparer au mieux vos futurs périples sur le Vieux continent. 

En Italie, les frontières ouvertes depuis le 3 juin

L'Italie a a déjà ouvert ses frontières depuis une dizaine de jours aux ressortissants de l'Union européenne, et donc aux Français. Une bonne nouvelle pour tous les amoureux de la "Botte", mais aussi pour les Italiens qui attendent avec impatience le retour des touristes venus de l'autre côté des Alpes. C'est notamment le cas des commerçants rencontrés par notre reporter à Vintimille, près de la frontière franco-italienne, où les plages sont désertes

L'Espagne encore inaccessible, quarantaine pour le Royaume-Uni et l'Irlande

Très touchée par le Covid-19, Madrid a décidé de maintenir ses frontières closes jusqu'au 21 juin. Par conséquent les Pyrénées restent fermés pour s'y rendre, selon la réciprocité déjà évoquée. Un principe qui s'applique également pour le Royaume-Uni : une quarantaine étant obligatoire pour pénétrer sur ce territoire. Idem si vous avez comme projet d'aller vous balader sur les terres d'Irlande. 

Ouverture en Belgique...

La Belgique a décidé d'ouvrir ses frontières à compter du 15 juin pour tous les résidents européens. 

... et en Allemagne

Franchir le Rhin est de nouveau autorisé à compter du 14 juin à minuit pour les "voyageurs de provenance des états membres de l’UE", font savoir le ministère des Affaires étrangères allemand. Si la liberté de circulation est rétablie, "les contrôles aux frontières pour autres raisons que celles motivées par la pandémie Covid-19 seront néanmoins maintenus".

L'Autriche de nouveau accessible...

Vienne rouvre ses frontières en même temps que la France, mais se limite à une liste de 31 pays européens. L'interdiction reste donc toujours en vigueur pour les Suédois, les Britanniques et les Italiens en provenance de Lombardie. 

... tout comme la Suisse

Dès le 15 juin, "la libre circulation des personnes sera ainsi entièrement rétablie avec tous les États membres de l’Union européenne (UE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et avec le Royaume-Uni".

En Islande, le test ou la quarantaine

Les touristes européens peuvent aller visiter la "terre de feu", mais il faut avant monter patte blanche. Concrètement, Reykjavik demande à tous les voyageurs de faire un test PCR à leur arrivée sur le territoire, ou de se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Pour l'instant la liste des pays de départs autorisés inclus l'Union européenne et le Royaume-Uni, mais reste assez floue sur le reste du monde. 

La Norvège inaccessible avant au moins le 20 juillet

La Norvège rouvre ses frontières uniquement à tous les pays nordiques, exception faite de la Suède. Pour les autres pays, le gouvernement a indiqué réfléchir, et des annonces devraient être faites le 20 juillet prochain.

La Suède n'a jamais fermé ses frontières

Si le coronavirus a durement touché la Suède, le pays n'a jamais fermé ses frontières. Il est donc toujours possible de s'y rendre

Le Danemark toujours fermé

À l'exception des touristes allemands, norvégiens ou islandais et sous conditions, le Danemark reste fermé à tous les autres pays. 

La Pologne désormais accessible par les airs

Depuis le 13 juin, les frontières terrestres avec la Pologne sont rouvertes. Le retour à la normale se poursuivra dès le 16 juin avec l'ouverture des frontières aériennes internes à l'Europe.

La France en orange pour la République Tchèque

Pour rouvrir ses frontières, Prague a mis au point sa propre carte européenne et a classé les pays en fonction de leur dangerosité selon plusieurs critères. La France étant en orange, il n'est pas possible d'y entrer. 

carte

La Slovaquie ouverte aux Français sous réserve d'un test négatif

Depuis le 10 juin, Brastislava a ouvert ses frontières à 19 pays. La France étant entre deux eaux, il est nécessaire de présenter le résultat d'un test PCR datant de moins de 96 heures avant de pouvoir pénétrer sur le territoire. 

Les Européens sont les bienvenues en Hongrie

Depuis le 9 juin déjà, Budapest a fait tomber les restrictions pour les pays de l'espace Schengen.

Quarantaine de rigueur en Slovénie

Comme tous les pays, la Slovénie a produit sa liste des territoires sûrs ou non. La France figurant dans la deuxième catégorie, la quarantaine est de rigueur. 

Un justificatif nécessaire pour la Croatie 

Zagreb a ouvert ses frontières aux Français sous conditions : il faut un justificatif prouvant la réservation d'un logement, d'un hôtel, ou d'un contrat de location pour un emplacement de camping ou une place de parking bateau, pour entrer sur le territoire. 

À Malte, la situation peut évoluer 

Les frontières maltaises doivent rouvrir partiellement à partir du 1er juillet et pour l'instant elle resteraient fermées à la France. Mais le gouvernement de La Valette a fait savoir que la situation pourrait évoluer d'ici là. 

Quarantaine nécessaire pour la Finlande

La Finlande reste difficilement accessible aux Français, et y partir doit encore faire l'objet d'un motif impérieux. De plus, une quarantaine est recommandée par les autorités. 

Estonie, Lettonie et Lituanie surveillent la circulation du virus depuis début juin

Ces trois pays ont décidé de se baser sur le nombre de cas pour 100.000 habitants pour dresser leur liste. La Lettonie et l'Estonie ont fixé leur seuil à 15 cas, tandis que celui de la Lituanie est de 25 pour 100.000 habitants. Les Français peuvent donc se rendre dans ces trois pays, mais si un rebond épidémique a lieu, les frontières seront de nouveaux fermées. 

La Roumanie devrait être accessible 

Frontières fermées et liaisons aériennes suspendues : Bucarest maintient encore des restrictions assez fortes sur ses frontières. Un état d'alerte qui doit perdurer jusqu'au 16 juin inclus, à moins que le gouvernement roumain n'en décide autrement

La Bulgarie ouverte depuis le 1er juin

Les ressortissants des États membres de l’Union européenne peuvent déjà se rendre sur le territoire de Sofia depuis le début du mois de juin. 

Sept jours d'isolement pour les Franciliens qui veulent se rendre en Grèce

Si les Français peuvent se rendre en Grèce, une subtilité est de rigueur pour les Franciliens. Comme l’île-de-France est classé en orange sur la carte du gouvernement Français, les habitants de cette région doivent se soumettre à sept jours de quarantaine avant de pénétrer sur les terres grecques. Un mesure en vigueur jusqu'au 30 juin qui sera ensuite remplacer par un test PCR aléatoire.

Malte inaccessible

Pour l'heure, le territoire de La Valette est inaccessible pour les Français, les autorités locales jugeant que la situation épidémiologique de Paris n'est pas assez favorable.  

Europe 1
Par Isabelle Ory, édité par Ugo Pascolo