Face au coronavirus, ces "invisibles" qui nettoient et désinfectent les HLM

  • A
  • A
ménage désinfection porte 1:40
Des boutons d'ascenseur aux boîtes aux lettres, les agents de proximité s'attachent au moindre détail pour éviter tout contamination au coronavirus dans les HLM. © STUX / PIXABAY
Partagez sur :
En lutte quotidienne contre le Covid-19, les agents d'entretien des HLM assurent un travail minutieux pour protéger les résidents d'une éventuelle contamination au coronavirus. Tout les recoins sont passés au peigne fin par ces agents de proximité qui assurent également une veille sociale en gardant le lien avec les locataires confinés.
REPORTAGE

Nettoyage, désinfection des parties communes... Les agents d'entretien des sociétés HLM ne sont pas en première ligne comme les soignants, mais ils font néanmoins quotidiennement face à cet ennemi invisible qu'est le Covid-19. À Lille (Nord), le bailleur social Lille Métropole Habitat a investi plusieurs centaines de milliers d'euros pour équiper ses agents en matériel de protection, de nettoyage et de désinfection. L'objectif : permettre au personnel de proximité de maintenir un cadre de vie le plus sain possible, tout en gardant le contact avec les locataires confinés.

"Ils savent que l'on va appliquer les gestes de protection pour eux"

"Dès que je passe devant une porte, je passe un petit coup de produit pour assurer sa désinfection", explique Didier Horlinck, agent de proximité. Des boutons d'ascenseur aux boîtes aux lettres, celui-ci s'attache au moindre détail. "On y revient un peu plus souvent, j'essuie avec un désinfectant et un chiffon propre", raconte-t-il. "C'est devenu un réflexe aujourd'hui, et pour moi c'est très important".

Essentiels pour limiter les risques de propagation du virus, ces gestes rassurent les locataires. "On est équipé de masques, de gel et de gants donc ils savent bien que l’on va appliquer les gestes de protection pour eux", poursuit Didier Horlinck. Celui-ci dit toutefois espérer que les résidents aient eux-mêmes le réflexe "jouer le jeu" en portant des gants et en utilisant du gel hydroalcoolique.

Garder le lien avec les résidents confinés

Les agents de proximité "opèrent aussi une veille sociale grâce au lien qu'ils ont avec les locataires, notamment les plus fragiles", affirme Amélie Debrabandère, directrice générale de LMH, qui estime que ces mesures de protection permettent également de rester au contact des résidents confinés. "Cela les amène à pouvoir les contacter, leur demander s'ils ont besoin de quelque chose, et éventuellement les orienter vers les services adaptés, notamment en ce qui concerne les personnes les plus âgées." 

Ce matériel de protection et de désinfection, le bailleur social lillois assure en disposer pour les 6 prochains mois. Les mesures barrières, elles, resteront appliquées bien au-delà du 11 mai, date annoncée de la sortie du confinement.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Pauline Rouquette