En respectant le confinement, "les chrétiens se mobilisent pour le service de la vie" estime Mgr Rougé

, modifié à
  • A
  • A
Monseigneur Matthieu Rougé était l'invité d'Europe 1. 2:19
Monseigneur Matthieu Rougé était l'invité d'Europe 1. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, l'évêque de Nanterre Matthieu Rougé explique que les chrétiens "sont capables avec la force de l’esprit sain d’aller plus loin que ce besoin de se retrouver" en ce week-end de Pâques, qui se déroule dans des conditions très particulières en raison du confinement. 
INTERVIEW

Pâques en confinement. La plus importante fête pour les chrétiens se déroule dans le contexte très particulier du coronavirus, avec de très nombreuses messes annulées.  Invité de la matinale d'Europe 1, Monseigneur Matthieu Rougé, Évêque de Nanterre, a expliqué que malgré le confinement, Pâques restait Pâques, et qu'en respectant les consignes sanitaires, "les chrétiens se mobilisent pour le service de la vie".

"Vivre dans l'esprit de la résurrection"

"C’est très douloureux pour les croyants d’être séparés les uns des autres", a reconnu Monseigneur Matthieu Rougé. "Mais nous sommes aussi capables avec la force de l’esprit sain d’aller plus loin que ce besoin de se retrouver", a-t-il déclaré. "La communion spirituelle permet de dépasser cette souffrance", a poursuivi Mgr Rougé, soulignant qu'il était "magnifique de voir comment les catholiques s'unissaient à distance". 

Interrogé sur certains non-respects des mesures sanitaires dans le monde pour des raisons religieuses, Mgr Rougé a expliqué au micro d'Europe 1 qu'il avait "l'impression que, globalement, les chrétiens se mobilisent pour le service de la vie, en portant cette souffrance d’être séparés, mais en essayant surtout de vivre dans l'esprit de la résurrection". 

Des prières pour les soignants et les malades

"Nous avons évidemment prié pour toutes les victimes de ce virus et pour tous ceux qui luttent pour sauver des vies. Nous les portons intensément dans la prière", a dit Monseigneur Rougé, saluant les autres hommes de foi touchés par la maladie. "J'ai été bouleversé en voyant que le diocèse de Bergame qui a perdu 18 prêtres. J'ai d'ailleurs échangé des messages de fraternité avec l'Évêque de Bergame et de tout cœur nous sommes avec tous ceux qui ont été frappés par le virus".

 

 

Europe 1
Par Ariel Guez