Coronavirus : 15.729 décès en France, le nombre de patients en réanimation en baisse

, modifié à
  • A
  • A
Le coronavirus a fait 15.729 morts en France.
Le coronavirus a fait 15.729 morts en France. © AFP
Partagez sur :
Alors que le confinement est prolongé jusqu'au 11 mai, la France compte plus de 15.000 morts du coronavirus. La réouverture progressive des écoles inquiète parents et professeurs mais le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a promis lundi soir de la souplesse. Suivez l'évolution de la situation en direct.  

Encore quatre semaines. Le président de la République a annoncé lundi soir le prolongement du confinement "strict" jusqu'au "lundi 11 mai". Dans le même temps, plus de 15.000 personnes sont mortes du coronavirus en France, et près de 120.000 dans le monde. Suivez l'évolution de la situation en direct. 

Les principales informations à retenir 

  • Le confinement est prolongé jusqu'au 11 mai
  • 15.729 personnes sont mortes en France depuis le début de l'épidémie, le nombre de patients en réanimation continue de baisser
  • Alors que la réouverture des écoles le 11 mai inquiète, le ministre Jean-Michel Blanquer a promis de la "souplesse"

Plus de 15.000 morts en France, le nombre de patients en réanimation en baisse

15.729 personnes sont mortes du coronavirus en France depuis le début de l'épidémie, a annoncé mardi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, avec 762 nouveaux décès en 24 heures. 10.129 décès sont survenus en milieu hospitalier, contre 5.600 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux. Au total, plus de 100.000 cas ont été confirmés par test. Pour la sixième journée consécutive, le nombre de patients en réanimation est en baisse, de -91 en 24 heures.

Réouverture des écoles : le gouvernement promet de la souplesse

Emmanuel Macron a annoncé lundi soir la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai et la réouverture progressive des crèches, écoles et lycées à partir de cette date. "L'épidémie commence à marquer le pas", a assuré le président français, tout en reconnaissant que la France, comme d'autres pays, avait été "à l'évidence mal préparée". La France et l'Europe vont devoir aider l'Afrique à lutter contre le coronavirus en "annulant massivement sa dette", a-t-il ajouté. Les détails des principales annonces présidentielles sont à retrouver dans notre article ici.

Mais les syndicats de professeurs se montrent inquiets à l'idée d'un déconfinement qui commencerait par l'école. Derrière le terme de "réouverture progressive", ils attendent de voir dans quelles conditions les élèves reviendront en classe. La FCPE, principale fédération de parents d'élèves, a également fait part de ses inquiétudes

Mardi soir, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est dit sur France 2 "ouvert à des formules souples", adaptées à chaque élève. "Ce qui est très important, c'est qu'on ait un cadre national sur les modalités, avec des adaptations locales", a-t-il expliqué. "Le plus important, c'est qu'on ait une vision personnalisée pour chaque élève." Quoi qu'il en soit, pas question de revenir à une scolarité dans les mêmes conditions qu'avant le confinement. "Le mois de mai et le mois de juin ne seront pas des mois normaux", a averti le ministre, évoquant des "petits groupes" dans les classes et "une approche personnalisée".

Le gouvernement prévoit un déficit public d'environ 9% en 2020 

La France devrait connaître un déficit public aux alentours de 9% du produit intérieur brut (PIB) cette année et une dette de 115%, a annoncé mardi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. "Chaque jour, chaque semaine de confinement (...) fait effectivement aggraver les finances publiques", a affirmé le ministre sur France Info, au lendemain de l'annonce d'un prolongement du confinement d'un mois par Emmanuel Macron.

L'événementiel, la restauration... des secteurs en crise 

Le prolongement du confinement touche des secteurs entiers de l'économie. "Nous sommes très inquiets, nous ne savons pas comment nous allons terminer les fins de mois", a réagi pour Europe 1 Didier Chenet, président du GNI, le Groupement national des indépendants de l'hôtellerie-restauration. Dans le monde de la culture, les annulations de festivals se multiplient comme le Main Square Festival d'Arras, les Francofolies de la Rochelle, les Eurockéennes de Belfort, ou encore le festival Musilac, à Aix-les-Bains. De son côté, le Festival de Cannes a fait savoir qu'il envisageait de nouvelles "formes" pour son édition 2020.

Le tribunal judiciaire de Nanterre a estimé mardi qu'Amazon France avait "méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés", face à la menace du Covid-19. La justice demande à l'entreprise de restreindre son activité aux seuls produits essentiels, sous peine d'une astreinte d'un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée.

Par ailleurs, la Ligue nationale de handball a annoncé mardi mettre un terme à la saison en cours. En conséquence : le PSG, leader du championnat, est déclaré champion. 

Emmanuel Macron bat des records à la TV

L'allocution du président Emmanuel Macron a été suivie lundi soir par un total de 36,7 millions de téléspectateurs sur les onze chaînes qui la diffusaient, selon des données de Médiamétrie publiées mardi matin. "C'est un record absolu", a précisé à l'AFP un responsable de Médiamétrie, avec un million de spectateurs de plus que le 16 mars. L'allocution a récolté une part d'audience globale de 94,4%, attirant donc la quasi-totalité des Français qui regardaient la télévision entre 20H02 et 20H30.

120.000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 123.920 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Plus de 1.961.950 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 24.737 décès pour 592.743 cas. Au moins 44.364 ont été déclarées guéries. Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont l'Italie avec 21.067 morts pour 162.488 cas, l'Espagne avec 18.056 morts (172.541 cas), la France avec 15.729 morts (143.303 cas) et le Royaume-Uni avec 12.107 morts (93.873 cas).