Coronavirus : plus de 52.000 nouveaux cas en 24h en France, nouveau record

, modifié à
  • A
  • A
Le dernier bilan du coronavirus fait état de plus de 50.000 nouveaux cas détectés sur les dernières 24 heures.
Le dernier bilan du coronavirus fait état de plus de 50.000 nouveaux cas détectés sur les dernières 24 heures. © Ali AL-DAHER / AFP
Partagez sur :
Alors que deux tiers des Français sont désormais soumis au couvre-feu, les députés ont voté samedi une prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février. Et les indicateurs continuent de se dégrader : plus de 52.000 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures en France. 
L'ESSENTIEL

Dimanche, la France a enregistré plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures. Signe que la reprise épidémique ne faiblit pas près d’une semaine après l’entrée en vigueur d’un couvre-feu, étendu dans la nuit de vendredi à samedi à 38 nouveaux départements, les députés ont voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février. Par ailleurs, les hôpitaux en Île-de-France assistent à un afflux massif de patients, 67% des lits en réanimation sont occupés. Selon des informations d'Europe 1, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus un sujet tabou dans les cercles de l'exécutif. 

Les informations à retenir :

  • Plus de 52.000 nouveaux cas recensés en 24 heures en France
  • Les députés ont voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février
  • L'hypothèse d'un reconfinement a été évoquée par Emmanuel Macron
  • 67% des lits en réanimation occupés en région Île-de-France
  • L'Italie a annoncé un renforcement de ses restrictions après un nombre record de cas

Plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures

L'épidémie a battu un nouveau record en France avec 52.010 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France publiés dimanche. Le nombre de décès attribuables à la maladie s'est élevé à 116 pour la journée de dimanche, portant le bilan total depuis le début de l'épidémie à 34.761 morts.

L'épidémie de Covid-19 a battu dimanche un nouveau record en France avec 52.010 nouveaux cas positifs enregistrés en 24 heures, tandis que le nombre de malades en réanimation a continué de progresser, dépassant les 2.500, selon les chiffres de Santé publique France. La veille, le pays avait enregistré plus de 45.000 nouveaux cas, et franchi vendredi le cap du million de cas confirmés depuis le début de l'épidémie.

Le nombre de décès attribuables à la maladie s'est élevé à 116 pour la journée de dimanche, portant le bilan total depuis le début de l'épidémie à 34.761 morts. Dans les hôpitaux, 191 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation au cours des dernières 24 heures portant le nombre total de patients actuellement hospitalisés dans un service de réanimation à 2.575 (soit 84 de plus que la veille).

 Le taux de positivité des tests poursuit sa progression, atteignant 17%, contre 16% la veille, et seulement 4,5% début septembre. Par ailleurs 1.298 nouveaux malades du Covid ont été hospitalisés ces dernières 24 heures, portant le nombre total d'hospitalisations dans le pays à 16.454.

L'Assemblée vote la prolongation de l'état d'urgence sanitaire

L'Assemblée nationale a adopté samedi en première lecture la prorogation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février, un régime d'exception qui autorise l'exécutif à mettre en place des restrictions face à la crise du Covid-19. Le texte, voté par 71 voix contre 35, est attendu au Sénat mercredi et devrait être adopté définitivement début novembre. Le gouvernement a défendu un texte de "responsabilité", tandis que l'opposition a haussé le ton dans l'hémicycle pour s'inquiéter d'une "mise entre parenthèses des libertés publiques".

Les hôpitaux d'Île-de-France pris d'assaut

La établissement hospitaliers de la régions Île-de-France assistent à un afflux massif de patients. Invité d'Europe 1 dimanche, le directeur de l'Agence régionale de Santé Aurélien Rousseau a fait état d'une forte accélération des contamination et des entrées en réanimation. 67% des lits en réanimations seraient ainsi occupés.

Deux Français sur trois soumis au couvre-feu

Depuis samedi matin, les deux-tiers des Français sont soumis à un couvre-feu. Jeudi, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé l'extension de cette mesure à 38 nouveaux départements et à la Polynésie pour faire face à une circulation du virus "extrêmement élevée".

Au total, 54 départements et 46 millions d'habitants sont soumis à un couvre-feu nocturne, de 21 heures à 6 heures pour une durée de six semaines. Les règles "seront les mêmes que pour les métropoles déjà placées en couvre-feu depuis samedi dernier", a expliqué le Premier ministre. "Petit à petit, on prépare la population" à l'idée d'un reconfinement, craignent des Français interrogés par Europe 1 à Deauville, zone concernée par le couvre-feu. 

L'hypothèse d'un reconfinement n'est pas écartée 

Selon des informations d'Europe 1, l'hypothèse d'un reconfinement n'est en effet plus un sujet tabou dans les cercles de l'exécutifPour la première fois, le président de la République a publiquement évoqué cette option, vendredi soir, lors d'un déplacement à l'hôpital de Pontoise. "Ces mesures n'ont pas vocation à être réduites mais elles seront peut-être renforcées, soit en s'étendant géographiquement, soit en regardant aussi les lieux, les moments où l'épidémie se propage le plus vite pour réduire ces occasions", a-t-il dit à propos du couvre-feu. "Il est trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements locaux ou plus larges."

"Moins de 1% des clusters sont détectés dans les transports en commun"

Invité du Grand Rendez-vous, dimanche sur Europe 1, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a souligné que "moins d'1% des clusters" étaient détectés "dans les transports en commun", selon Santé Publique France. "Ces clusters sont plutôt détectés dans les entreprises publiques et privées", a-t-il poursuivi, reconnaissant toutefois qu'on avait "du mal à cartographier précisément les lieux où ces contaminations se propagent." 

Le ministre délégué a par ailleurs affirmé qu'il n'y avait "pas de risque à prendre un billet" pour les vacances de Noël, compte tenu des politiques d'annulation de la SNCF. 

Etat d'urgence sanitaire et couvre-feu pour six mois en Espagne

Le Premier ministre socialiste espagnol Pedro Sanchez a annoncé l'instauration d’un état d’urgence sanitaire pour une durée de six mois sur tout le territoire, qui s'accompagnera d’un couvre-feu dans tout le pays à l'exception des îles Canaries. "La situation que nous traversons est extrême", a-t-il déclaré dans une allocution télévisée à l'issue d'un Conseil des ministres extraordinaire, alors que l'Espagne a franchi cette semaine le cap du million de cas de Covid-19 et est confrontée à une recrudescence en apparence incontrôlable de la pandémie.

Dans ce contexte, "l'état d'alerte" (équivalent de l'état d'urgence sanitaire) constitue "la mesure la plus efficace pour infléchir la courbe des contagions", a-t-il poursuivi. Il a confirmé que l'état d'alerte aurait initialement une durée de 15 jours, comme le prévoit la Constitution, et qu'il demanderait ensuite aux Cortes (chambre des députés) "de le prolonger jusqu'à début mai", mentionnant la date du 9 mai, soit pour six mois.

Concernant le couvre-feu, le chef du gouvernement espagnol a indiqué qu'il durerait en principe de 23h00 à 06h00, avec la possibilité pour les régions d'avancer ou de retarder d'une heure son début, en fonction des caractéristiques locales. Seul l'archipel des Canaries, au large des côtes nord-ouest de l'Afrique, n'y sera pas soumis, en raison de la faible incidence du nouveau coronavirus, a-t-il expliqué.

Les reconfinements et couvre-feux se multiplient en Europe 

En Irlande, toute la population est reconfinée pour six semaines, les commerces non essentiels fermés. Seules les écoles resteront ouvertes. Dublin avait pris jeudi des allures de ville fantôme. Le Pays de Galles est quant à lui confiné depuis vendredi soir, et pour deux semaines.

Les mesures de couvre-feu se multiplient également à travers l'Europe. Au Royaume-Uni (hors Pays de Galles), des restrictions plus ou moins sévères touchent 28 millions d'Anglais, dont Londres, et les pubs et restaurants sont fermés en Irlande du Nord. La Belgique a quant à elle opté pour le couvre-feu à 22h et la fermeture des magasins à 20 heures. Des mesures sont également prises en Grèce et en Slovaquie.

De son côté, l'Italie a annoncé son intention de renforcer ses restrictions après un nombre record de nouveaux cas, dimanche. Cinémas, théâtres, salles de gym et piscines vont devoir fermer, tandis que bars et restaurants devront cesser de servir après 18 heures.

Plus de 42 millions de cas, et 1,15 million de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 1,15 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Plus de 42,69 millions de cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués. Après les États-Unis, pays le plus endeuillé avec 224.906 morts, les pays les plus touchés sont le Brésil (156.903 morts), l'Inde (118.534), le Mexique (88.743), et le Royaume-Uni (44.745 morts). À noter que la Colombie a dépassé le million de cas de Covid-19.