Couvre-feu, reconfinement : où en sont les différents pays européens ?

, modifié à
  • A
  • A
La République tchèque a dû prendre des mesures contre le Covid et a installé un hôpital de campagne à Prague. 1:09
La République tchèque a dû prendre des mesures contre le Covid et a installé un hôpital de campagne à Prague. © Michal Cizek / AFP
Partagez sur :
La situation s’aggrave en Europe, sur le front du coronavirus. L'agence sanitaire européenne évoque de "graves inquiétudes" face à l'évolution de l'épidémie. Mais tous les pays ne prennent pas pour autant les mêmes mesures. Europe 1 fait le point. 
DÉCRYPTAGE

La situation face au Covid-19 empire en Europe, à tel point que l'agence sanitaire européenne évoque de "graves inquiétudes" face à l'évolution de l'épidémie. La situation n'est plus très loin d'être dramatique chez certains de nos voisins. Europe 1 fait le point. 

Ecole fermée en République tchèque

La République tchèque, le pays de Galles, l’Irlande, une station de ski allemande et trois communes portugaises ont basculé dans un reconfinement qui rappelle celui du printemps. Seuls les déplacements essentiels pour les courses, le travail ou parfois l’école sont autorisés. La République tchèque a même fermé ses écoles primaires et secondaires pour plusieurs semaines.

D’autres préfèrent miser sur la fermeture complète des bars et restaurants avec, parfois, un couvre-feu en plus, comme en Wallonie où les contaminations atteignent un niveau record. Le couvre-feu vient d’être durci, débutant dès 22 heures depuis samedi. Les autorités parlent d'une situation "bien pire" qu'au printemps et la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès se trouve en soins intensifs. 

La Suède est le seul pays à ne pas recommander le port du masque

La Suède est de son côté le seul pays à ne pas recommander le port du masque. Fidèle à sa ligne originale, Stockholm vient même d’assouplir les restrictions imposées aux seniors et aux personnes fragiles, en invoquant les risques de dépression.

Vendredi, l’agence européenne de contrôle des maladies a estimé que la situation dans 23 pays de l’Union était désormais très grave.

Europe 1
Par Isabelle Ory, édité par Léa Leostic