Déconfinement : à Paris, des négociations en cours pour l'extension des terrasses de restaurant

, modifié à
  • A
  • A
Les restaurateurs parisiens espèrent pouvoir étendre leurs terrasses pour accueillir plus de clients.
Les restaurateurs parisiens espèrent pouvoir étendre leurs terrasses pour accueillir plus de clients. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Bientôt autorisées à rouvrir dans la capitale, les terrasses de bars et restaurants font l'objet de négociations entre la mairie, les riverains et les gérants d'établissements. Ces derniers devraient bientôt pouvoir effectuer des demandes d'extensions sur un logiciel dédié, selon nos informations.

Après l'annonce de la phase 2 du déconfinement, les bars et restaurants devraient pouvoir rouvrir mardi en zone verte. En zone orange, seules les terrasses seront autorisées à rouvrir, en respectant les gestes barrières. Dans ce contexte, chaque mètre carré gagné par les restaurateurs représente des clients supplémentaires. Pour les aider, la maire de Paris Anne Hidalgo s'était dite favorable à une extension des terrasses dans la capitale. Selon les informations d'Europe 1, les négociations battent leur plein entre la mairie, les établissements et les riverains.

Sur les trottoirs et places de livraison

La mairie veut mettre en place un logiciel sur lequel les patrons de bars et restaurants pourront gratuitement faire leur demande d'extension ou même de création pure et simple de terrasse. Ils pourraient ainsi s‘installer sur les trottoirs, les places de parking de livraison ou de stationnement, voire sur le trottoir d'en face. Des rues pourront même être entièrement piétonnisées à partir de 19 heures, notamment les rues étroites avec beaucoup de bars et de restaurants. Surtout, ces mesures pourraient rester en place jusqu'au mois de septembre pour aider les professionnels du secteur.

Mais toutes les demandes ne pourront pas être acceptées. Les nuisances pour le quotidien des riverains seront prises en compte. Un endroit pour circuler à pied, avec une poussette ou un fauteuil roulant, sera nécessaire.

Les horaires de fermeture des terrasses sont un autre point de crispation faisant l'objet de négociations. Les riverains commencent à s'inquiéter d'éventuelles nuisances sonores, à partir de mardi. Ils réclament la fermeture des portes dès 22 heures. Les professionnels du secteur souhaiteraient quant à eux pouvoir pousser jusqu'à minuit, voire une heure, surtout si le beau temps se poursuit.

Cette question, loin d'être anodine alors que se profile le second tour des élections municipales, n'est pas encore tranchée. Une réunion doit se tenir vendredi soir avec la mairie de Paris qui espère lancer le fameux logiciel dès samedi.

Europe 1
Par Carole Ferry et Pauline Jacot, édité par Antoine Cuny-Le Callet