Covid-19 : la France se met aussi aux cadeaux pour inciter à la vaccination

  • A
  • A
vaccin covid coronavirus 1:31
Le variant Delta, 60% plus contagieux que le variant britannique, se répand surtout chez les jeunes. © Fred TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Alors que le variant Delta se répand, le ralentissement de la vaccination inquiète les médecins. Pour remédier à cela et inciter les jeunes à se faire vacciner, des systèmes de récompenses ont été mis en place, notamment à Nîmes. Pour chaque injection, les jeunes peuvent remporter des cadeaux.

Comment faire pour relancer la campagne vaccinale anti-Covid en France quand le variant Delta affole le monde entier ? Alors que ce dernier représente aujourd'hui 10% des cas positifs en France, le ralentissement de la vaccination inquiète les médecins. Ces derniers tentent donc par tous les moyens de convaincre. Des systèmes de récompenses sont mis en place pour inciter les jeunes à se faire vacciner, comme cela a pu être le cas déjà dans d'autres pays, notamment les Etats-Unis.

C'est justement ce qu'a fait la métropole de Nîmes. Les jeunes de 18 à 25 ans vaccinés participeront à une tombola pour recevoir des cadeaux allant jusqu'à 250 euros. "On offre des abonnements d'un an au réseau Tango, l'équivalent du Vélib', mais aussi des places de spectacle, de concerts...", explique Franck Proust, président de Nîmes Métropole, à l'origine de cette idée. "Mais au-delà de la contrepartie, à l'aube des vacances, de grâce faites-vous vacciner !"

L'opération se déroulera jusqu'au 18 juillet prochain et Franck Proust espère que d'autres villes lui emboîteront le pas.

"De grâce, faites-vous vacciner !"

Un vaccin, une récompense, c'est aussi ce que préconise Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital de Garches. "Je suis sûr que si demain, on dit qu'on a un autographe de Kylian Mbappé parce qu'on va se faire vacciner au Stade de France, vous allez avoir des queues avec des files d'attente avec des gens qui vont se faire vacciner", dit-il. "Ces mesures incitatives parlent aux jeunes."

Reste à savoir si elles seront suffisantes pour enrayer la propagation du variant Delta, 60% plus contagieux que le variant britannique. 

Europe 1
Par Yasmina Kattou, édité par Pauline Rouquette