Coronavirus : les transports en commun sont-ils vraiment bondés ?

  • A
  • A
Les transports en commun parisiens sont moins fréquentés que d'habitude. 1:15
Les transports en commun parisiens sont moins fréquentés que d'habitude. © AFP
Partagez sur :
Alors que Jean Castex a annoncé jeudi que les salles de spectacle, théâtres et cinémas resteront fermés jusqu'en janvier, beaucoup ne comprennent pas pourquoi cette fermeture persiste, alors même que les transports en commun restent ouverts. En réalité, comme le montrent les données officielles, le métro francilien est bien moins fréquenté que d'habitude.

Pourquoi ferme-t-on théâtres et cinémas, alors qu'on laisse les gens s'entasser dans les transports en commun ? Voilà l'une des interrogations mille fois entendue ces dernières semaines, encore ce vendredi matin dans la bouche du vice-président du RN Jordan Bardella sur notre antenne. Sauf que les usagers ont pu le constater : en vérité, le métro parisien ne fait pas le plein. En Ile-de-France, les transports sont beaucoup moins utilisés que d'habitude, selon les données officielles.

Impression de fréquentation

Le métro et les RER sont par exemple en ce moment fréquentés deux fois moins que d'habitude. Si le matin, aux heures de pointe dans les grandes métropoles, on peut avoir l'impression que les transports sont bien remplis, c'est en réalité sans commune mesure avec les périodes normales. A Paris par exemple, en temps normal, le métro est utilisé à plus de 100% de ses capacités aux heures de pointe. Ainsi, même si aujourd'hui les transports sont beaucoup moins utilisés car beaucoup de salariés sont en télétravail, on peut encore avoir l'impression d'avoir du monde à certaines heures.

Les trains remplis pour Noël

Pour Noël, les trains vont être malgré tout bien remplis, notamment le week-end. La SNCF avait enregistré un pic de réservations quand Emmanuel Macron a annoncé que l'on pourrait retrouver nos proches pendant les fêtes. Mais jeudi soir, il y a eu des annulations. Certains ont peut-être eu peur du couvre-feu avancé à 20 heures et de l'interdiction de se retrouver pour le réveillon du Nouvel An. Pourtant, si vous avez un billet qui vous fait arriver après 20 heures, cela fonctionne tout de même : c'est l'une des dérogations. 

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Séverine Mermilliod