Covid-19 : l'appel d'un médecin pour un "dépistage massif" dans les lycées

  • A
  • A
Gilbert Deray 1:41
Gilbert Deray préconise un dépistage massif dans les lycées. © Europe 1
Partagez sur :
Alors que Jean Castex pourrait décider de fermer les lycées à cause du coronavirus, le professeur Gilbert Deray prône une autre solution. Invité d'Europe Soir, le chef de service à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière préconise un "dépistage massif" grâce aux tests antigéniques dans ces établissements. 
INTERVIEW

Se dirige-t-on vers une fermeture des lycées ? Avant une nouvelle prise de parole du Premier ministre Jean Castex pour évoquer la crise sanitaire, l'hypothèse est sur la table. Mais pour Gilbert Deray, chef de service de néphrologie à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, ce n'est pas la bonne solution. "Sur le plan sanitaire, la solution parfaite est de tout fermer, mais c'est impossible. On ne peut pas le faire. Sur le plan sociétal, il faut ouvrir mais là aussi on ne peut pas le faire", a-t-il expliqué mercredi soir sur Europe 1.

Des tests dans tous les lycées...

Face à une situation délicate, le médecin préconise donc sur Europe 1 une politique du juste milieu avec un "dépistage massif". "Peut-être qu'on peut se servir des tests antigéniques pour faire un dépistage massif comme cela a été fait sur des campus américains. On trouvera des collèges et des lycées où il y a des problèmes pour faire respecter le protocole sanitaire, il faut travailler dessus tout en mettant de côté les autres." 

...et un respect strict du protocole sanitaire

Quant aux lycées qui resteraient ouverts, Gilbert Deray est favorable à y instaurer un contrôle sanitaire renforcé : "Il faut vraiment que les lycéens puissent porter le masque, y compris dans la cour, qu'ils puissent se laver les mains toutes les heures, que les classes physiques soient aérées toutes les heures."

Europe 1
Par Ugo Pascolo