INFO EUROPE 1 - Coronavirus : Jean Castex privilégie un durcissement pour sauver Noël

, modifié à
  • A
  • A
Le Premier ministre Jean Castex ne devrait pas annoncer une réouverture des commerces non-essentiels. 1:28
Le Premier ministre Jean Castex ne devrait pas annoncer une réouverture des commerces non-essentiels. © AFP
Partagez sur :
Deux semaines après l'annonce du reconfinement, le Premier ministre Jean Castex va prendre la parole jeudi à 18 heures, lors d'une conférence de presse. Alors que l'épidémie de coronavirus progresse encore sur le territoire, il ne devrait pas annoncer une réouverture des commerces non essentiels. L'objectif pour le gouvernement est de sauver les fêtes de fin d'année.
INFO EUROPE 1

Pas d'assouplissement en vue. Quinze jours après la mise en place du reconfinement, qui pourrait durer jusqu'à 12 semaines selon nos informationsle Premier ministre Jean Castex doit prendre la parole lors d'une conférence de presse jeudi à 18 heures. Un premier point d'étape très attendu, puisque le chef du gouvernement avait précisé qu'en fonction de l'évolution des chiffres de l'épidémie du coronavirus, les commerces non-essentiels pourraient être rouverts. Mais malgré le "frémissement" dans les chiffres pointé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, dimanche, Jean Castex ne devrait pas avoir de bonnes nouvelles pour les Français. L’objectif assumé est de préparer les esprits avec un objectif : permettre à tous de fêter Noël dans des conditions les plus normales possibles.

Les commerces non essentiels toujours fermés ?

Sauf coup de théâtre de dernière minute, le Premier ministre ne va donc pas annoncer une réouverture des commerces considérés comme non-essentiels. À moins de deux mois de Noël, les centaines de milliers de commerçants qui ont dû baisser le rideau depuis deux semaines devront donc maintenir porte close encore quelque temps. Si du côté de Matignon on assure avoir conscience de la situation délicate de ces commerçants, on pointe également une situation sanitaire qui n'est pas tenable et qui ne permet pas, selon l'entourage du Premier ministre, cette réouverture tant désirée. 

Contrôles accrus sur le télétravail ?

Outre l'annonce de renforcement des contrôles de police pour veiller au respect du reconfinement, comme le révélait déjà ce matin Europe 1, le Premier ministre pourrait annoncer des contrôles au sein même des entreprises. L'idée étant de vérifier que les salariés travaillent bien tous de chez eux cinq jours sur cinq, quand cela est possible. Le service public devrait lui aussi être soumis à un télétravail plus strict. 

Enfin, si des négociations étaient toujours en cours mardi, le Premier ministre pourrait annoncer la fermeture des lycées et de certains collèges.

Europe 1
Par Louis de Raguenel, édité par Ugo Pascolo