Coronavirus : comment vont se passer les tests de dépistage dans les Ehpad ?

  • A
  • A
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé lundi le lancement d'une "vaste opération de dépistage" dans les Ehpad où 2.417 sont décédées des suites du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé lundi le lancement d'une "vaste opération de dépistage" dans les Ehpad où 2.417 sont décédées des suites du Covid-19 depuis le début de l'épidémie. © Loic Venance / AFP
Partagez sur :
Les autorités vont lancer une "vaste opération de dépistage" des infections au Covid-19 dans les Ehpad, a déclaré lundi le ministre de la Santé Olivier Véran. Mais comment cela va-t-il s’organiser ?
DÉCRYPTAGE

Changement de braquet : face à la propagation rapide du Covid-19 dans les Ehpad, le gouvernement va lancer une opération de dépistage massif des personnels et résidents, une mesure réclamée depuis des semaines par les professionnels du secteur pour "casser la chaîne de contamination". Mais concrètement, comment ce dépistage va-t-il s’organiser ? Avec quels moyens et à quelle vitesse ? Nos explications.

Le principe est simple : dès qu’il y a un premier cas de contamination, tous les autres résidents sont testés, ainsi que le personnel qui travaille dans l’établissement. Avec, à chaque fois, des renforts en logistique : des laboratoires mobiles viennent devant les résidences pour réaliser les tests. La réserve sanitaire, et notamment les médecins de ville, seront sollicités dans cet exercice.

Mais pour le moment, pas question de généraliser ces tests aux 7.500 Ehpad que compte la France. "Il faut faire du sur mesure, car chaque structure a une situation épidémique différente", explique un proche du ministre de la Santé. Ce n’est pas l’avis de Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs au service des personnes âgées : "que dans un premier temps, cela se passe dans les établissements concernés par le coronavirus, nous l’acceptons. Mais il faudra une deuxième étape où l’on dépistera l’ensemble des personnes âgées et du personnel."

Après ces tests, il y aura un tri dans les Ehpad. Si un membre du personnel est contaminé et asymptomatique, il pourra s’occuper des résidents malades. Enfin, des hôtels pourraient même être réquisitionnés dans un deuxième temps pour accueillir des personnes âgées touchées par le coronavirus.