Coronavirus : 13.406 nouveaux cas, 57.567 morts au total

, modifié à
  • A
  • A
57.567 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.
57.567 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie. © AFP
Partagez sur :
Couvre-feu, report de l'ouverture des lieux culturels : des mesures plus strictes que prévu entreront en vigueur mardi 15 décembre. Le gouvernement envisage une réouverture des stations de ski à partir du 7 janvier. Vendredi, plus de 13.400 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures. 
L'ESSENTIEL

Face aux derniers bilans de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a tranché : les mesures de restrictions qui entreront en vigueur le 15 décembre seront "plus strictes qu'initialement", a expliqué le Premier ministre Jean Castex, lors d'une conférence de presse en compagnie d'autres ministres. Et à l'approche des fêtes, Emmanuel Macron a appelé les Français à "redoubler de vigilance" à Noël.

Et selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, le nombre de nouveaux cas continue de rester plus haut que les objectifs initiaux de l'exécutif, avec 13.406 nouveaux cas recensés vendredi. 

Les informations à retenir 

  • Couvre-feu, ouverture des lieux culturels repoussés : des mesures au 15 décembre plus strictes que prévu
  • Emmanuel Macron appelle les Français à "redoubler de vigilance" à Noël 
  • Le gouvernement envisage une réouverture des stations de ski à partir du 7 janvier 
  • Plus de 13.400 nouveaux cas ont été recensés vendredi

Plus de 13.400 nouveaux cas

13.406 nouveaux cas ont été enregistrés en France en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés vendredi par Santé publique France (SpF), toujours très loin des 5.000 cas par jour visés par le gouvernement. Le nombre de patients en réanimation (c'est-à-dire les cas les plus graves) continue lui de diminuer légèrement, à 2.874. Au total, 24.943 patients sont hospitalisés à cause du Covid, contre 25.199 jeudi.

En outre, 627 nouveaux décès liés au Covid ont été enregistrés, dont 306 dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures, le reste comptabilisant les décès dans les établissements médico-sociaux, notamment les Ehpad, qui sont mis à jour deux fois par semaine. 

Depuis le début de l'épidémie, le bilan s'élève à au moins 57.567 morts, dont 39.605 en milieu hospitalier (selon les données Geodes, SpF donne 39.631).

L'exécutif durcit le déconfinement, Macron appelle les Français à "la vigilance" à Noël 

Le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé jeudi soir, en compagnie des ministres de la Santé et de l'Intérieur, Olivier Véran et Gérald Darmanin. "La partie est loin d'être gagnée", a déclaré le chef du gouvernement, alors que l'objectif des 5.000 nouveaux cas par jour de Covid-19, une des deux conditions posées par Emmanuel Macron pour un déconfinement, est désormais inatteignable d'ici le 15 décembre.

Les règles qui s'appliqueront mardi seront donc plus strictes qu'initialement prévu. Le confinement laisse place à un couvre-feu, avancé à 20 heures, sauf dans les territoires ultramarins. Les déplacements ne seront possibles que pour des motifs dérogatoires limités : découvrez ici les changements sur votre nouvelle attestation dérogatoire.

Le soir du 31 décembre est concerné par ces restrictions. Il ne sera donc pas possible de sortir de chez soi après 20h le soir de la Saint-Sylvestre, car cette soirée "concentre tous les ingrédients d'un rebond épidémique". Le soir du 31 décembre, plus de 100.000 policiers et gendarmes devraient être mobilisés. Un coup dur pour les jeunes et les étudiants qu'Europe 1 a rencontrés, qui espéraient se retrouver pour le nouvel An après plusieurs mois de cours à distance.

Les déplacements entre régions sont, en revanche, autorisés, mais Emmanuel Macron a appelé vendredi les Français à "redoubler de vigilance" à Noël.

La désillusion du monde de la culture

Face à ces chiffres, cinémas, théâtres, salles de spectacles ou encore musées devront encore faire preuve de patience jusqu'au 7 janvier. "Les conditions posées pour leur réouverture ne sont hélas pas réunies", a résumé jeudi Jean Castex. Le vice-président du Rassemblement Jordan Bardella, invité d'Europe 1 vendredi, a estimé cette décision montrait un "manque de cohérence" du gouvernement. Un nouveau point sera fait le 7 janvier pour une éventuelle réouverture en fonction de la situation sanitaire. Les aides sont maintenues, a également indiqué le Premier ministre. Pour les acteurs du monde de la culture, c'est une douche froide

Par ailleurs, bars et restaurants restent fermés. Les enceintes sportives, cirques, parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos, ne peuvent également pas rouvrir et les règles pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse.

Vers une réouverture des stations de ski à partir du 7 janvier

Le gouvernement envisage une réouverture des stations de ski, dont les remontées mécaniques sont fermées pendant les fêtes, à partir du 7 janvier selon la situation sanitaire, ont indiqué plusieurs participants à une réunion autour du Premier ministre vendredi.

Jean Castex "annonce avec prudence la date du 7 janvier 2021, selon l'évolution de la situation sanitaire, pour une ouverture des remontées mécaniques dans le strict respect des protocoles sanitaires", a ainsi déclaré le député LREM de Haute-Savoie Xavier Roseren sur Twitter. "Une ouverture pour le 7 janvier est prévue", a dit le député LR Eric Ciotti.

Salomon accusé de pressions sur un rapport d'experts, l'auteur dément

Un rapport de 400 pages rendu jeudi par la commission d'enquête du Sénat pointe la responsabilité du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dans la pénurie de masques du début de l'épidémie de Covid-19. Les sénateurs l'accusent également d'avoir fait pression sur des experts pour modifier les conclusions d'un rapport sur ces masques. Jean-Paul Stahl, auteur du rapport, nie toute interférence de ce dernier.

Pas de vaccin franco-britannique avant fin 2021

Tandis que plusieurs campagnes de vaccination ont commencé dans le monde, Sanofi et GSK ont annoncé vendredi que leur vaccin ne serait pas prêt avant fin 2021. Les laboratoires français et britannique ont constaté des résultats moins bons qu'espérés lors des premiers essais cliniques de leur vaccin contre le Covid-19, qu'ils développent conjointement. Ils souhaitent notamment améliorer les résultats chez les personnes âgées. "La formulation du produit n'est pas satisfaisante. Il est important de l'optimiser, cela peut prendre un peu plus de temps", a expliqué à l'AFP Thomas Triomphe, le vice-président de la branche vaccins de Sanofi, reconnaissant une "déception".

Le laboratoire AstraZeneca et la Russie ont de leur côté annoncé vendredi des essais cliniques communs combinant leurs deux vaccins contre le nouveau coronavirus, "pour évaluer la sécurité et l'immunogénicité de la combinaison d'AZD1222, développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford, et Spoutnik V, développé par l'institut de recherches Gamaleïa". Les essais seront pratiqués sur des personnes âgés de 18 ans ou plus.

Les Etats-Unis achètent 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna

Les Etats-Unis ont acheté 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna contre le Covid-19, a annoncé vendredi le ministère américain de la Santé dans un communiqué. Elles s'ajoutent aux 100 millions de doses de ce vaccin déjà pré-commandées par le pays à la société de biotechnologie américaine. Les Etats-Unis ont également acheté 100 millions de doses du vaccin développé par l'alliance Pfizer/BioNTech. 

Le Brésil dépasse le seuil des 180.000 morts 

Le Brésil a dépassé vendredi le seuil des 180.000 morts du Covid-19, selon le dernier bilan du ministère de la Santé, qui fait état de 646 décès lors des dernières 24 heures. Deuxième pays le plus endeuillé après les Etats-Unis, le Brésil, qui subit de plein fouet la deuxième vague de contaminations, compte au total 180.411 décès et 6,83 millions de cas confirmés.

Après un plateau interminable à plus de 1.000 morts de juin à août, les courbes ont commencé à s'affaisser, avec moins de 400 décès quotidiens en moyenne à la mi-novembre, avant de repartir à la hausse ces dernières semaines.

Jeudi, le président d'extrême droite a ignoré cette deuxième vague en affirmant que le Brésil était "en toute fin de pandémie". Mais les spécialistes craignent que le rythme des contaminations s'accélère encore plus avec les réunions familiales des fêtes de fin d'année, dans ce pays de 212 millions d'habitants qui s'apprête à entrer dans l'été austral avec des plages déjà bondées le week-end. 

Au moins 1,58 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 1,58 million de morts dans le monde depuis en décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée. Quelque 69,5 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 292.190 décès. Suivent le Brésil avec 180.411 décès, l'Inde (142.186), le Mexique (112.326) et le Royaume-Uni (63.082 morts).