Covid : 72.877 morts, la circulation du virus reste elevée

, modifié à
  • A
  • A
Samedi, la France compte 72.877 morts du coronavirus, alors que le pays a franchi le pallier du million de vaccinés.
Samedi, la France compte 72.877 morts du coronavirus, alors que le pays a franchi le pallier du million de vaccinés. © LUCAS BARIOULET / AFP
Partagez sur :
Samedi, la France compte 72.877 morts du coronavirus, alors que le pays a franchi le pallier du million de vaccinés. De son côté, la Haute autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (Pfizer et Moderna).
L'ESSENTIEL

La France a franchi samedi le million de vaccinés, a annoncé le Premier ministre Jean Castex alors que 23.924 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés en 24 heures. L'hypothèse d'un troisième confinement se dessine de plus en plus, notamment face à la circulation du variant britannique qui, selon le Premier ministre Boris Johnson, serait associé à une plus forte mortalité. Face à la flambée des cas, la Haute autorité de Santé (HAS) recommande dans un communiqué publié samedi de "décaler la deuxième dose de vaccin à 6 semaines pour accélérer la vaccination". L'OMS affirme qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions quant à l'origine du virus en Chine.

Les principales infos à retenir

  • En France, la HAS recommande de décaler à 6 semaines la deuxième dose de vaccin
  • Le pallier du million de vaccinés a été atteint en France
  • Le variant britannique associé à une plus forte mortalité, selon Boris Johnson
  • La Belgique interdit les voyages

72.877 morts en France

Ce samedi, le bilan du coronavirus fait état de 72.877 morts sur le territoire, soit 230 de plus en 24 heures. Depuis le dernier pointage, on dénombre 23.924 nouveaux cas du virus. La pression sur le système hospitalier se maintient à un niveau élevé. Ainsi, 25.900 patients sont désormais hospitalisés (-8) et 2.896 cas graves placés en réanimation (-16). 

En raison de ces chiffres, un reconfinement pourrait être envisagé, notamment face aux nouveaux variants plus contagieux du virus. Si la situation empirait, notamment avec un développement du "variant anglais" du virus, nettement plus contagieux, "nous pourrions être amenés à prendre des mesures plus dures, ça peut aller jusqu'à un confinement si la situation devait l'exiger", a répété le ministre de la Santé Olivier Véran au "20 heures" de TF1 jeudi. Si cela se produisait, les vacances de février pourraient être menacées.

La France atteint le million de vaccinés

Le gouvernement avait promis d'atteindre le million de personnes vaccinés contre le coronavirus d'ici à la fin janvier, c'est désormais chose faite. À l'issue d'un déplacement à Strasbourg, le Premier ministre Jean Castex a annoncé samedi que ce pallier a été dépassé. "À tous nos soignants, à tous nos élus, à tous les personnels et agents des préfectures, des Agences régionales de santé et des établissements de santé, à toutes celles et tous ceux qui unissent leurs forces à cette exceptionnelle campagne de vaccination : merci", a publié le Premier ministre sur Twitter sous un message "1 million de Français vaccinés". 

"C’est vraiment une bonne nouvelle et ça va encore s’accélérer. Nous allons trouver notre rythme de croisière et faire encore beaucoup mieux le mois prochain", a réagi Dominique Le Guludec, présidente de la Haute autorité de santé (HAS), samedi soir sur Europe 1

Décaler la deuxième dose de vaccin à 6 semaines 

Dans un communiqué publié samedi, la Haute autorité de Santé (HAS) recommande en France de décaler l'injection de la deuxième dose de vaccin à ARN Messager à 6 semaines, contre trois aujourd'hui (42 jours contre 21). "Le nombre toujours important de contaminations et l’arrivée préoccupante de nouveaux variants appellent à une accélération de la vaccination pour faire face au risque de flambée de l’épidémie dans les prochaines semaines. Afin de protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès, la HAS préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna)." Selon la HAS, "espacer les deux doses permettrait de vacciner au moins 700 000 personnes de plus le premier mois".  

Le laboratoire BioNTech avait prévenu début janvier que l'efficacité maximale de son vaccin contre le Covid-19 n'était pas démontrée si la deuxième injection était retardée, stratégie appliquée ou envisagée par plusieurs pays pour vacciner plus de personnes. "L'efficacité et la sécurité du vaccin n'ont pas été évaluées pour d'autres calendriers de dosage" que les deux injections espacées de 21 jours appliquées lors de l'essai clinique, a expliqué l'entreprise allemande, qui a développé avec le laboratoire américain Pfizer le premier vaccin autorisé aux Etats-Unis et dans l'UE.

Le plan de vaccination en France n'est par ailleurs pas remis en cause par les délais de livraison rallongés annoncés par certains industriels, dernièrement AstraZeneca, a assuré samedi la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Trop tôt pour dire l'origine du virus, selon l'OMS

Il est trop tôt pour tirer la moindre conclusion sur le fait de savoir si le Covid-19 a son origine en Chine, a déclaré vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui effectue une mission dans ce pays.
Par ailleurs, selon l'organisation, les masques en tissu sont toujours aussi efficaces, même face aux nouveaux variants du coronavirus, car le mode de transmission est le même. L'Allemagne et l'Autriche viennent d'imposer les masques médicaux (chirurgicaux ou FFP2) dans les commerces et les transports, et le gouvernement français demande de ne plus utiliser certains masques en tissu.

Le variant britannique semble associé à une plus forte mortalité

Le variant britannique du nouveau coronavirus, plus contagieux, semble en outre être lié à une plus forte mortalité, a déclaré le Premier ministre Boris Johnson vendredi, lors d'une conférence de presse.

Pour les hommes âgés d'une soixantaine d'années, le risque de mortalité est de 10 sur 1.000 avec le virus, un chiffre qui atteint 13 à 14 sur 1.000 avec le nouveau variant, a indiqué le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance.

"Je tiens à souligner qu'il y a beaucoup d'incertitude autour de ces chiffres", a -t-il déclaré, soulignant une "inquiétude qu'il y ait eu une augmentation de la mortalité ainsi qu'une augmentation de la transmissibilité". 

Deux clusters dans des hôpitaux à Dieppe et Saint-Pierre-et-Miquelon

L'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon, qui n'avait enregistré que 16 cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie, fait face depuis ce vendredi à plusieurs contaminations, qui restreignent l'activité de son unique hôpital et ont contraint le lycée d'Etat à fermer certaines classes. Quatre cas positifs de Covid-19 ont été identifiés vendredi par l'Administration territoriale de santé, a annoncé la préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon. Les deux premiers concernent deux médecins en mission depuis une semaine au Centre hospitalier François Dunan de Saint-Pierre. Un autre praticien de l'hôpital, ainsi que son fils lycéen, ont été contaminés.  

A Dieppe, c'est à un cluster beaucoup plus inquiétant que doit faire face l'hôpital, qui réclame des renforts au micro d'Europe 1 samedi. Près de 150 soignants et presque autant de patients ont contracté le Covid-19, soit près de 10% des agents désormais contaminés.

La Belgique interdit les voyages

Pour endiguer la propagation des variants, la Belgique a décidé d'interdire à sa population les voyages non essentiels hors des frontières à compter de mercredi jusqu'au 1er mars. "Nous pouvons aller dans d'autres pays mais uniquement pour des raisons essentielles", a annoncé en début de soirée le Premier ministre Alexander De Croo.

Premier confinement à Hong Kong, un quartier bloqué pour 48h

Des milliers d'habitants d'un des quartiers les plus pauvres et densément peuplés de Hong Kong ont reçu l'ordre dans la nuit de vendredi à samedi de rester chez eux dans le cadre du premier confinement ordonné par les autorités depuis le début de la pandémie de coronavirus. Cette mesure interdit à une dizaine de milliers de personnes vivant dans des immeubles situés dans une zone géographique délimitée, où un nombre croissant de cas a été enregistré ces derniers jours, de quitter leur domicile à moins de présenter un test négatif.

Plus de deux millions de morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 2,09 millions de morts dans le monde et plus de 97,4 millions de cas ont été diagnostiqués, selon un bilan établi vendredi par l'AFP à partir de sources officielles.
Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (413.818), suivis par le Brésil (215.243), l'Inde (153.032), le Mexique (146.174) et le Royaume-Uni (95.829). Le président américain Joe Biden a estimé vendredi que le bilan de l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis "pourrait atteindre bien plus de 600.000" morts.

Plus de 56 millions de vaccinés

Au moins 56,7 millions de doses de vaccins ont été administrées dans au moins 63 pays ou territoires, selon un comptage de l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT. Douze pays concentrent plus de 90% des doses injectées.