Covid-19 : 48.518 morts en France, réanimations et hospitalisations en baisse

, modifié à
  • A
  • A
La France comptait 48.518 morts du Covid-19 samedi.
La France comptait 48.518 morts du Covid-19 samedi. © AFP
Partagez sur :
Alors que la course au vaccin s'accélère, la France comptait 48.518 morts du Covid-19 samedi, mais pourrait avoir franchi le pic de la deuxième vague, indique Santé publique France. Emmanuel Macron s'adressera mardi aux Français et pourrait annoncer la réouverture des commerces pour le 1er décembre. 
L'ESSENTIEL

Le dernier bilan fait état en France de 48.518 morts du Covid-19, ainsi que d'une baisse des réanimations et des hospitalisations. Le président de la République va prononcer mardi une allocution télévisée, dans laquelle il détaillera des adaptations des règles du confinement et pourrait annoncer la réouverture des commerces le 1er décembre. Les indicateurs s'améliorent dans l'Hexagone et selon Santé Publique France, le pic de la deuxième vague pourrait être franchi. Par ailleurs, les premières vaccinations en France pourraient avoir lieu dès le début de l'année prochaine.

Outre-Atlantique, les États-Unis ont franchi la barre des 12 millions de cas, tandis que l'Angleterre mettra fin à son confinement national le 2 décembre. Mais des restrictions locales pourront s'appliquer.

Les informations à retenir

  • 48.518 morts en France, nouvelle baisse des réanimations et des hospitalisations
  • Emmanuel Macron va s'adresser aux Français mardi soir à 20 heures dans une allocution télévisée 
  • Plus de 57 millions de cas ont été enregistrés dans le monde

48.518 décès du Covid-19 depuis le début de l'épidémie

La France compte désormais 48.518 morts du coronavirus, soit 276 décès de plus sur les dernières 24 heures à l'hôpital, selon les données publiées samedi sur le site du gouvernement. Le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le cinquième jour consécutif. Les réanimations sont donc en baisse avec 4.493 cas graves. Au total, 31.365 personnes porteuses du virus étaient hospitalisées samedi (quelle que soit la gravité de leur état), contre 31.875 la veille. Selon les derniers chiffres, 2.127.051 personnes ont été contaminées en France depuis le début de la pandémie. Cela représente 17.881 cas de contamination supplémentaires ces dernières 24 heures.

Quelle politique pour la vaccination en France ?

Alors que les laboratoires Pfizer et BioNTech ont formulé une demande de commercialisation de leur vaccin aux Etats-Unis, en France les premières vaccinations contre le Covid-19 pourraient avoir lieu dès le début de l'année prochaine. La Haute autorité de santé doit rendre son avis sur l'organisation du plan de vaccination d'ici la mi-décembre. Mais certains responsables de santé plaide pour une organisation simple, qui permette notamment aux Français de se faire vacciner directement chez leur médecin ou en pharmacie.

La France a déjà précommandé 90 millions de doses de vaccin.

"Les indicateurs s'améliorent, la dynamique épidémique s'est réduite (...). Mais la pression sanitaire reste extrêmement élevée dans notre pays et nos hôpitaux sont encore en situation de très forte charge en termes de malades", a insisté le ministre de la Santé, Olivier Véran. 

Le pic de la seconde vague de l'épidémie de Covid-19 en France a vraisemblablement été franchi, a indiqué vendredi l'agence sanitaire Santé publique France, qui appelle toutefois à maintenir les "mesures de prévention". "Même si les indicateurs restent à des niveaux élevés, leur observation suggère que le pic épidémique de la seconde vague a été franchi", a expliqué l'agence sanitaire dans un communiqué.

Emmanuel Macron va parler aux Français mardi soir 

Emmanuel Macron s'adressera aux Français mardi à 20 heures pour annoncer une adaptation des règles du confinement face à l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi l'Elysée. Cette allocution télévisée interviendra une semaine avant l'échéance du 1er décembre, fixée par le chef de l'Etat lorsqu'il avait annoncé le reconfinement national le 28 octobre.

Le chef de l'Etat devrait annoncer un allégement des mesures, pour un déconfinement "progressif". Fin des attestations le 20 décembre, nouvelle politique d'isolement des cas positifs : on vous explique ici les pistes envisagées par le gouvernement. La France est encore "loin du déconfinement", avait averti mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Dans la matinée de samedi, Jean Castex a confirmé  l'horizon d'une réouverture "autour du 1er décembre" des commerces, "mais pas des restaurants et des bars", en maintenant toutefois un élément de conditionnalité. "N'attendez pas ce matin de moi une date précise, parce que mon indicateur, ce sont les critères sanitaires", a expliqué le chef du gouvernement à une délégation de commerçants et d'artisans réunis à la préfecture de côte-d'Or à Dijon.

Un nouveau protocole sanitaire dans les magasins

Suspendus à l'annonce d'une date de réouverture, les commerçants ont accepté après des discussions avec l'exécutif la mise en place d'un protocole sanitaire renforcé. Celui-ci prévoit notamment un espace de huit mètres carrés par client contre quatre mètres carrés avant le confinement, ce qui pourrait avoir pour conséquence de rallonger les files d'attente en extérieur. Ce nouveau dispositif est loin de réjouir clients et vendeurs, qui savent pourtant qu'ils n'ont guère le choix s'ils veulent rouvrir boutique, comme à pu le constater Europe 1 dans les rues de Paris.

Par ailleurs, soixante-huit sénateurs de la droite et du centre demandent, dans un courrier adressé au Premier ministre Jean Castex, la reprise des sports individuels de plein air et la suppression de la limitation de déplacement à 1 km pour l'exercice physique. Ils estiment dans ce message écrit mercredi et reçu samedi par l'AFP que "la limitation de l'exercice physique en plein air manque de sens" dans un contexte où "les enjeux de santé publique prennent le pas sur tout le reste".

La pandémie décélère en Europe...

L'Europe est restée l'épicentre de l'épidémie de Covid-19 ces sept derniers jours, malgré une baisse des nouvelles contaminations. Avec 264.100 nouveaux cas quotidiens, le Vieux continent est la région enregistrant le plus de nouvelles contaminations, loin devant les Etats-Unis/Canada (172.200 par jour). Mais les nouveaux cas refluent (-7%) dans une Europe où de nombreux pays sont confinés ou soumis à des couvre-feux. 

La plus forte décrue est observée au Népal (- 41%, 1.500 nouveaux cas par jour). Suivent la République tchèque (-38%, 5.100), la France (-37%, 26.800), la Belgique (-36%, 4.300) et le Mexique (-35%, 4.000). La République tchèque, la France et la Belgique ont décrété de fortes restrictions ces dernières semaines.

Le gouvernement britannique a confirmé samedi que le confinement instauré en Angleterre pour quatre semaines ne sera pas prolongé au-delà du 2 décembre, date à laquelle cette province britannique retournera à un système de restrictions locales pour limiter la deuxième vague du nouveau coronavirus.

... mais s'accélère en Amérique du Nord...

Le Canada connaît une "montée fulgurante des cas" de coronavirus et les Canadiens doivent se ressaisir rapidement, a prévenu vendredi le Premier ministre Justin Trudeau quelques heures après la publication de nouvelles projections alarmistes par les autorités sanitaires. La plus grande ville du Canada, Toronto, et une grande partie de sa banlieue seront placées en "confinement" à partir de lundi en raison de l'aggravation de l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le Premier ministre de l'Ontario.

Aux Etats-Unis, l'épidémie est en phase "exponentielle", avec plus de 197.000 nouveaux cas et 1.800 morts sur 24 heures vendredi. La veille, le pays avait déploré plus de 2.200 morts en une journée, un seuil qui n'avait plus été atteint depuis des mois. Samedi, le pays a d'ailleurs franchi la barre des 12 millions de cas. La majeure partie de la Californie sera placée sous un couvre-feu nocturne pendant un mois, alors que la ville de New York a refermé ses écoles. Les Américains ont été invités à s'abstenir de voyager pour la grande fête familiale de Thanksgiving jeudi prochain. 

... et en Russie

La Russie a enregistré samedi de nouveaux records en termes de contaminations (+24.822) et de morts quotidiennes (+476) du nouveau coronavirus, deux jours après avoir dépassé les deux millions de malades.
La Russie comptabilise un total de 35.778 morts, mais elle ne recense que les décès qui, après autopsie, ont pour cause première établie le Covid-19, ce qui peut minorer le bilan. Si les autorités russes jugent la situation "préoccupante", elles affirment que celle-ci reste sous contrôle, et excluent pour l'heure tout nouveau confinement national pour ne pas mettre à l'arrêt l'économie, affaiblie par un confinement strict au printemps, ainsi que par les sanctions occidentales.

57 millions de cas dans le monde, 1,37 million de morts

Plus de 57 millions de cas, causant plus d'1,37 million de décès, ont été officiellement détectés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un bilan établi vendredi par l'AFP. Après les Etats-Unis qui comptent 254.424 morts, les pays les plus touchés sont le Brésil (168.613), l'Inde (132.726), le Mexique, devenu le quatrième pays à dépasser les 100.000 morts (100.823), et le Royaume-Uni (54.286).

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP