Covid : 90.315 morts en France, la pression hospitalière s'accroît encore en Île-de-France

, modifié à
  • A
  • A
Trois patients Covid ont été transférés hors d'Ile-de-France samedi matin.
Trois patients Covid ont été transférés hors d'Ile-de-France samedi matin. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
Le nombre de malades en réanimation augmente en France, en particulier en Île-de-France, où des transferts sont organisés dès samedi. De son côté, la Haute autorité de santé (HAS) vient d'autoriser dans l'Hexagone le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson.
L'ESSENTIEL

Alors que les hôpitaux franciliens approchent du point de saturation, trois premiers patients Covid-19 en réanimation en Île-de-France seront transférés samedi à Nantes, Angers et au Mans. De son côté, la Haute autorité de santé (HAS) vient d'autoriser dans l'Hexagone le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson. Aux États-Unis, la campagne de vaccination s'accélère avec plus de 100 millions de doses déjà injectées.

Les principales infos à retenir : 

  • La France a dépassé le seuil des 90.000 morts du Covid-19
  • Trois premiers patients en réanimation en Ile-de-France seront transférés samedi 
  • La Haute autorité de santé donne son feu vert au vaccin de Johnson & Johnson, le quatrième en France
  • Près de 20% des américains ont déjà reçu une dose de vaccin 

Trois premiers patients transférés hors d'Ile-de-France 

Trois premiers patients Covid-19 en réanimation d'Ile-de-France seront transférés samedi par hélicoptère vers des hôpitaux de l'ouest de la France, a indiqué à l'AFP Frédéric Adnet, directeur du Samu de Seine-Saint-Denis.
Ces patients sont transférés à Nantes, Angers et au Mans. "Au moins quatre autres patients" seront transférés dimanche, a-t-il ajouté.

Ces déplacements de malades pourraient se faire vers la Nouvelle-Aquitaine. Mais des détails logistiques restent à régler. "D'expérience, on sait que la mise en place d'un TGV sanitaire avec 24 patients nécessite 48 à 72 heures pour être totalement opérationnelle", explique François Braun, président du Samu urgence France. Pour plus d'informations, vous pouvez lire notre article complet ici

Plus de 4.000 personnes en réanimation, la pression hospitalière s'accroît

Le nombre de malades du Covid en réanimation a encore augmenté samedi, tandis que la pression hospitalière se maintient à un niveau élevé, selon les chiffres de Santé Publique France, qui font état de près de 30.000 nouvelles contaminations. Alors que le seuil des 4.000 malades Covid en réanimation ou soins intensifs a été franchi vendredi pour la première fois depuis fin novembre, ce nombre a encore augmenté en 24 heures, à 4.070 samedi, dont 263 nouvelles admissions.

Plus d'un quart de ces patients en réa (1.100) se trouvent en Ile-de-France, où la situation, particulièrement préoccupante, pousse les autorités sanitaires à organiser des transferts de patients vers d'autres régions. Avec 1.087 nouvelles hospitalisations en 24 heures, il y a désormais 24.671 malades du Covid à l'hôpital en France, en légère baisse par rapport à la veille.174 nouveaux décès ont été enregistrés à l'hôpital en 24 heures, portant le bilan à 90.315 personnes mortes du Covid-19 depuis le début de l'épidémie dans les hôpitaux et les établissements de type Ehpad, dont 65.004 à l'hôpital. La barre des 90.000 avait été dépassée vendredi.

Le nombre de nouveaux cas de contamination s'est élevé à 29.759, contre 25.229 la veille et 23.306 il y a une semaine. Le taux de positivité (nombre de personnes positives au Covid-19 sur l'ensemble des personnes testées) est en hausse à 7,4%.

Feu vert au vaccin Johnson & Johnson en France

La Haute autorité de santé (HAS) a autorisé vendredi en France le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, au lendemain du feu vert européen, en recommandant de l'utiliser "de manière préférentielle" dans les zones où l'épidémie est "particulièrement active". L'autorité sanitaire estime que ce vaccin américain à injection unique, le quatrième à être autorisé en France, "peut être utilisé à partir de l'âge de 18 ans", "y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou" à risque de faire des formes graves de Covid.

Avec ce feu vert, quatre vaccins contre le Covid-19 sont désormais autorisés en France. Face à cette profusion de vaccins, tous lancés en grande pompe, et à la polémique autour d'éventuels effets secondaires graves, certains Français s'inquiètent. "Il ne faut pas s’interroger mais se réjouir", a déclaré la présidente de la Haute autorité de santé, Dominique Le Guludec, au micro d'Europe 1.

Selon elle, la diversité des produits disponibles est un atout de taille pour venir à bout de la pandémie. "Chaque vaccin a ses propriétés particulières. Le monde entier en a besoin, je considère cela comme une chance." Retrouvez ici son interview complète : 

Les pharmacies commencent à vacciner 

Un peu plus de 18.400 pharmacies se sont portées volontaires pour vacciner contre le Covid-19. 7.000 on été livrées en doses pour entamer les injections dès ce week-end. "Les listes d'attente pour la vaccination respectent les priorisations. Il faut être âgé de plus de 50 ans et avoir une affection de longue durée ou être âgé de plus de 75 ans. C'est à partir de cette liste d'attente qu'ensuite nous appelons les patients", explique Philippe Besset, de la Fédération des syndicats pharmaceutiques, au micro d'Europe 1. Pour lui, "il y aura 70.000 personnes vaccinées par les pharmaciens à la fin de ce week-end ou lundi au plus tard". Europe 1 s'est rendue dans une pharmacie Valenciennes, dans les Hauts-de-France, qui s'apprête à commencer à vacciner

La France espère dépasser l' objectif des 10 millions de personnes vaccinées contre le Covid-19 à la mi-avril, a déclaré samedi le Premier ministre Jean Castex. "On s'est fixé l'objectif de 10 millions de vaccinations au 15 avril et je ne désespère pas qu'on le dépasse. Mais il faut être prudent car les labos nous font quelques misères dans le respect de délais de livraison. Il faut s'adapter", a-t-il poursuivi.

Un protocole sanitaire allégé pour les résidents d'Ehpad vaccinés

Tous les résidents d'Ehpad vaccinés vont pouvoir sortir des établissements sans faire de tests, a annoncé dans les colonnes du Parisien Brigitte Bourguignon, la ministre chargée de l'Autonomie, qui vient de publier un protocole sanitaire allégé. Pour le moment, 87% des pensionnaires ont reçu leur première injection, 62% la seconde. À l'intérieur des établissements, les activités collectives sont à nouveau autorisées, les portes des chambres "ouvertes aux familles" et les parois en Plexiglas retirées. Vous pouvez lire notre reportage, juste ici.

AstraZenaca annonce de nouveaux retards de livraison à l'UE

Le groupe AstraZeneca a annoncé samedi de nouveaux retards de livraison de son vaccin contre le Covid-19 à l'Union européenne, invoquant des restrictions d'exportation. Confronté à des difficultés de production, le groupe avait décidé de recourir à ses sites de production en dehors de l'UE pour livrer les 27 mais "malheureusement, des restrictions d'exportations réduiront les livraisons au premier trimestre" et "vraisemblablement" au deuxième, selon un porte-parole du groupe.

Une grande partie de l'Italie se reconfine à partir de lundi 

L'Italie, confrontée selon les mots du Premier ministre Mario Draghi à une "nouvelle vague de contagions" plus d'un an après le début de la pandémie, va reconfiner à partir de lundi une grande partie de son territoire. Le gouvernement a donc adopté vendredi en Conseil des ministres de nouvelles mesures anti-Covid pour la période allant du lundi 15 mars au 6 avril, décidant notamment que les régions enregistrant un nombre supérieur à 250 nouveaux cas par semaine passeront automatiquement en zone rouge (niveau le plus élevé de risque correspondant aux restrictions les plus drastiques).

Le classement en zone rouge, selon le code de couleurs en vigueur depuis plusieurs mois, entraîne la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités, ainsi que des bars et des restaurants sauf pour la vente à emporter. Les déplacements sont limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé. Les régions les plus peuplées de la péninsule, notamment la Lombardie, poumon économique du pays, et le Latium, la région de Rome, sont concernées.

Plus de 100 millions de doses injectées aux États-Unis 

Les américains mettent un coup d'accélérateur à leur campagne de vaccination. Plus de 100 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 ont été injectées aux États-Unis, selon les chiffres officiels des autorités sanitaires vendredi, soit environ 30% du nombre total de piqûres effectuées dans le monde.

Quasiment 20% de la population américaine a reçu au moins une dose, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique du pays. Trois vaccins sont autorisés en urgence aux États-Unis : celui de Johnson & Johnson, de Moderna et Pfizer/BioNTech.

Plus de 2,6 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 2,64 millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi en milieu de journée. Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts avec 532.590 décès, suivis par le Brésil (275.105), le Mexique (193.851), l'Inde (158.446), et le Royaume-Uni (125.343). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités sanitaires sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, sont globalement sous-évalués.