Covid-19 : toujours moins de patients hospitalisés

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de patients atteints du Covid-19 a continué de décroitre, selon les chiffres publiés samedi par Santé publique France.
Le nombre de patients atteints du Covid-19 a continué de décroitre, selon les chiffres publiés samedi par Santé publique France. © AFP
Partagez sur :
La campagne de vaccination contre le coronavirus continue sa progression en France. La barre des 30 millions de Français ayant reçu au moins une dose de vaccin a été franchie samedi. Même si les hospitalisations poursuivent leur décrue, le variant Delta du coronavirus continue d'inquiéter : un cluster a été identifié à Strasbourg. 

En France, la situation sanitaire continue de s'améliorer jour après jour. Le rythme de la vaccination reste soutenu : une "très forte hausse" a été observé chez les 18-49 ans. La barre des 30 millions de Français ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 a été franchie samedi. Dans le même temps, le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 est repassé sous la barre des 13.000, au plus bas depuis fin octobre.

Mais le variant Delta, d'origine indienne, pourrait de nouveau créer la panique. Un "plan d'action immédiat" a été déclenché par l'ARS après la détection d'un cluster à Strasbourg.

Les principales informations à retenir 

  • 30 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin
  • La situation continue de s'améliorer là l'hôpital
  • Le G7 va s'engager à distribuer un milliard de vaccins aux pays pauvres
  • Un cluster du variant Delta a été détecté à Strasbourg

30 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin

La barre des 30 millions de Français ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 a été franchie samedi, a annoncé le Premier ministre Jean Castex, qui a appelé à "gagner la bataille contre le virus". "Objectif atteint! Merci à tous ceux qui se mobilisent pour la vaccination", a publié le chef du gouvernement sur Twitter, alors que le chiffre de 30 millions de primo-injectés était initialement attendu pour mardi prochain.

Un cluster de variant Delta identifié à Strasbourg 

L'Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est a annoncé samedi un "plan d'actions immédiat" après la détection d'un "cluster au variant Delta (dit indien)" au sein de la Haute Ecole des Arts du Rhin à Strasbourg.

Quatre cas positifs sont "déjà identifiés" et 43 cas contacts sont "en cours d'investigation", précise l'ARS dans un communiqué. Des opérations de vaccination ciblées sont prévues au cours du week-end, ainsi qu'une "forte mobilisation des médiateurs de la lutte anti-covid". La préfecture a prononcé la fermeture de l'école.

La situation continue de s'améliorer à l'hôpital

La pression sur l'hôpital continue de décroître, le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 restant sous la barre des 13.000, au plus bas depuis fin octobre, selon les données publiées samedi par Santé publique France. L'agence sanitaire recensait 12.496 personnes hospitalisées contre 12.712 la veille, avec 198 admissions sur les dernières 24 heures.

Le nombre des personnes actuellement en soins critiques, qui traitent les cas les plus graves, est de 2.110 contre 2.163 patients vendredi. 48 personnes ont été admises dans ces services en 24 heures. L'épidémie a causé la mort de 34 personnes à l'hôpital au cours des dernières 24 heures.

L'amélioration de la situation est notamment due à l'accélération de la vaccination. Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 30.159.561. 

La police disperse une fête géante au cœur de Paris

Des jeunes se sont rassemblés par centaines vendredi soir pour une fête sur l'esplanade des Invalides à Paris, souvent agglutinés et sans masques, jusqu'à ce que la police intervienne pour les disperser à l'heure du couvre-feu.

"On a dansé, fait des pogos (danses issues du mouvement punk consistant à sauter dans tous les sens en essayant de se bousculer) mais dès 23h, les 'flics' sont arrivés et ont chargé, ça a dispersé tout le monde", a raconté l'un des fêtards, Gaspard, 17 ans. "Intervention en cours des forces de l'ordre pour mettre fin à une soirée festive regroupant plusieurs centaines de participants au mépris des règles sanitaires", a tweeté la préfecture vers 23h30, après l'heure du couvre-feu.

Le public de Roland-Garros défie le couvre-feu 

Alors qu'il aurait dû quitter le court Philippe-Chatrier à 23 heures pour respecter le couvre-feu, le public venu assister à la demi-finale de Roland-Garros entre Nadal et Djokovic a exceptionnellement été autorisé à rester jusqu'à la fin du match, disputé dans une ambiance folle. Vendredi soir, Rafael Nadal, treize fois vainqueur de Roland-Garros, a été renversé par le numéro 1 mondial Novak Djokovic en demi-finales du tournoi parisien. Les 5.000 spectateurs auraient cependant dû quitter l'enceinte à 23 heures pour respecter le couvre-feu.

Mais vers 22h40, les organisateurs ont soulagé la foule en annonçant qu'elle était autorisée à rester jusqu'au bout, grâce à une dérogation exceptionnelle accordée en toute dernière minute par les plus hautes autorités. "Madame, Monsieur, en accord avec les autorités nationales, le match ira a son terme en votre présence", a indiqué le speaker. 

 

Le variant Delta 60% plus contagieux, selon les autorités sanitaires britanniques

Le variant Delta, désormais dominant au Royaume-Uni, est 60% plus contagieux que son prédécesseur dans le pays, selon une étude publiée vendredi, à trois jours de l'annonce de la décision du gouvernement sur la levée des dernières restrictions. Le ministre de la Santé Matt Hancock avait récemment évoqué le chiffre de 40%.

Selon cette étude des autorités sanitaires britanniques (Public Health England), 42.323 cas (29.892 de plus qu'il y a une semaine) de ce variant identifié en Inde ont été détectés au Royaume-Uni, où il représente plus de 90% des nouveaux cas.

Public Health England juge toutefois "encourageant" d'observer que cette augmentation ne s'accompagne pas d'une augmentation des hospitalisations dans les mêmes proportions. Un millier de patients atteints par le coronavirus se trouvent actuellement dans les hôpitaux britanniques.

Le maire de Moscou décrète une semaine chômée face à la hausse des cas

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a décrété samedi une semaine chômée pour endiguer la propagation de coronavirus dans la capitale russe, face à une hausse drastique des cas de contaminations. "Cette dernière semaine, la situation avec la propagation du coronavirus s'est nettement détériorée, le nombre de nouvelles contaminations ayant atteint les pics de l'année dernière", a déclaré Sergueï Sobianine dans un communiqué.

Moscou a enregistré samedi 6.701 nouveaux cas de coronavirus, un record pour la capitale russe depuis décembre dernier.

Plus de 3,7 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait plus de 3.787.127 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 10h. Après les Etats-Unis (599.180 morts), les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (484.235), l'Inde (367.081), le Mexique (229.823) et le Pérou (188.100), ce dernier pays déplorant le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques. L'OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP