Coronavirus : 104.819 morts au total, la pression hospitalière reste forte

, modifié à
  • A
  • A
En France, le nombre de patients en réanimation était en baisse samedi. (illustration)
En France, le nombre de patients en réanimation était en baisse samedi. (illustration) © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
En France, où a lieu le dernier week-end avant un début de déconfinement, la tension hospitalière restait forte dimanche. Un cluster a été détecté dans un navire amarré au Havre. L'Inde est confrontée à de nouveaux records de contaminations au Covid-19 et a prolongé le confinement de New Delhi.
L'ESSENTIEL

La France vit son dernier week-end confiné avant un déconfinement par étapes, dès lundi. Dimanche, le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation restait très élevé, avec 5.585 patients enregistrés, selon les chiffres de Santé publique France. Un cluster a été détecté dans un navire amarré au Havre. L'Inde est confrontée à de nouveaux records de contaminations au Covid-19 et a prolongé le confinement de New Delhi.

Les informations à retenir : 

  • La vaccination est élargie à 4 millions de personnes "fragiles"
  • La pression hospitalière reste forte
  • Un cluster a été détecté sur un navire au Havre
  • Record en Inde avec plus de 400.000 contaminations au Covid

Les réanimations stagnent, la pression hospitalière reste forte

Les services de soins critiques comptaient dimanche 5.585 patients, dont 173 admis ces dernières 24 heures, contre 5.581 samedi, selon le dernier bilan des autorités sanitaires. Le total des patients Covid à l'hôpital était en légère hausse, à 28.818 contre 28.603 la veille, avec 798 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures contre 1.246 le jour précédent.

Un total de 113 malades du Covid sont morts à l'hôpital ces dernières 24 heures, portant le nombre de décès à 104.819 morts en France depuis le début de l'épidémie au printemps 2020.

En 24 heures, le nombre de nouveaux cas positifs confirmés est de 9.888, un chiffre toujours plus bas le weekend, quand il y a moins de tests. Le taux de positivité est descendu à 8,3% sur les sept derniers jours (taux consolidé à J-3). Côté vaccination, 15.865.844 personnes ont reçu au moins une injection, dont 6.537.534 ont été complètement vaccinées avec deux doses de vaccin (soit 9,8% de la population totale et 12,4% de la population majeure), indique la Direction générale de la santé (DGS).

La vaccination élargie

Au total, 15.772.708 personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, dont près de 6,5 millions ont reçu deux doses. Depuis samedi, la vaccination est élargie aux adultes qui "souffrent de maladies chroniques", notamment l'obésité. Et désormais, plus besoin de prescription médicale, ce qui fait craindre un engorgement des centres par un public non-prioritaire. Puis tous les Français de plus de 18 ans pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir du 15 juin, tandis que les plus de 50 ans pourront même le faire à partir du 15 mai.

Gabriel Attal a de son côté appelé les Français dimanche sur Europe 1 à la "solidarité" pour laisser les vaccins aux plus fragiles

Cluster sur un navire au Havre

Seize marins d'un navire amarré au Havre (nord-ouest de la France), au pavillon singapourien, ont été testés positifs et des analyses sont en cours pour déterminer s'ils sont touchés par le variant indien.

J-1 avant le déconfinement, les autotests bientôt déployés dans les lycées

Premier acte du déconfinement, à partir de lundi : les Français seront autorisés à circuler au-delà de la limite des 10km. Et cela se constate déjà sur les réservations dans les hôtels qui se multiplient, notamment pour les ponts du mois de mai. "On a enregistré une augmentation de réservations de 80% sur la seule journée de samedi. C’est 122% de plus que le même jour la semaine dernière.", constate sur Europe 1 Sébastien Venturini, le patron de weekendesk, site de réservation de vacances en ligne.

Autre étape et non des moindre : le retour lundi des lycéens dans leurs établissements en présentiel après deux semaines de vacances et une semaine de cours à distance. Selon le protocole en place à partir du 10 mai, chaque élève devra faire un test toutes les semaines.

100.000 entreprises appelées à disparaitre

Avec le déconfinement qui approche, les aides aux entreprises vont-elles se maintenir ? Pour Jean-Eudes Du Mesnil, secrétaire général de la CPME, Confédération des petites et moyennes entreprises, a affirmé sur Europe 1 dimanche "que malheureusement, autour de 100 000 entreprises seront appelés à disparaître" d'ici 2021 ou 2022.

Les manifestations reprennent

Des manifestations syndicales ont célébré samedi, en France et en Espagne, la journée internationale des travailleurs en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19. A Montréal, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi autour du stade olympique, qui abrite l'un des principaux centres de vaccination du Québec, pour dénoncer les mesures sanitaires imposées afin de contrer la troisième vague de la pandémie au Canada.

Au Brésil, une manifestation de soutien au président d'extrême droite Jair Bolsonaro a réuni plusieurs milliers de personnes, au mépris de toute distanciation physique en pleine pandémie, alors que l'opposition a célébré le 1er mai en ligne.

Assouplissement dans certains pays européens

Certains pays européens assouplissent de leur côté les restrictions, espérant relancer leurs économies plombées par les mesures sanitaires. Le Portugal a ainsi rouvert samedi sa frontière avec l'Espagne et entamé la dernière phase de son déconfinement entamé à la mi-mars. La Pologne a également commencé samedi la levée progressive de ses restrictions, comme en Ukraine, où centres commerciaux, restaurants et salles de sport ont rouvert leurs portes, avant les écoles mercredi.

Deux soirées tests dans une discothèque de Liverpool

Quelque 3.000 personnes étaient attendues vendredi et samedi dans une discothèque de Liverpool, pour deux soirées-tests sans masque. Les participants, qui devaient présenter un test négatif pour rentrer dans le club, seront retestés dans quelques jours.

Vaccination ouverte à tous en Inde, un confinement recommandé

L'Inde a ouvert samedi sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses quelque 600 millions d'adultes, en dépit des pénuries et en pleine flambée épidémique, avec un nouveau record de plus de 400.000 contaminations en 24 heures et un record de morts en 24 heures dimanche. A ce jour, 155 millions de doses ont été administrées à 127 millions de personnes, soit 9,2% de la population indienne.

Pour tenter de freiner l'épidémie, l'Inde doit imposer un confinement de plusieurs semaines, a déclaré le conseiller médical de la Maison Blanche, l'immunologue Anthony Fauci, dans une interview à la presse indienne. Le gouvernement indien s'est montré réticent à la mise en place d'un nouveau confinement national, car cette mesure mise en place il y a un an avait durement frappé l'économie. La capitale, New Delhi, va pour sa part rester confinée une semaine supplémentaire, car le nombre de nouveaux cas continue d'augmenter rapidement.

L'aide médicale internationale, annoncée par plus de 40 pays, a par ailleurs commencé à arriver cette semaine dans le pays. 28 tonnes d'aide médicale française sont ainsi arrivées dimanche à New Delhi.

100 millions de vaccinés aux États-Unis

Quelque 101,4 millions de personnes sont désormais entièrement vaccinées aux Etats-Unis, ont annoncé les autorités sanitaires, se félicitant du franchissement d'une "étape majeure". Cela représente environ 40% de la population adulte aux États-Unis et le double du nombre des personnes qui étaient entièrement vaccinées fin mars. Plus de 43 millions de personnes supplémentaires sont partiellement vaccinées.

Plus de 3,18 millions de morts

La pandémie a fait plus de 3,18 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 151 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP samedi à la mi-journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (576.718), devant le Brésil (406.437) et le Mexique (216.907). L'Inde (211.853 morts à ce jour) devrait dépasser le Mexique dans les tout prochains jours.

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.