Déconfinement : des hôtels font (déjà) le plein de réservations

, modifié à
  • A
  • A
En Alsace, la route des vins est une destination qui devrait voir passer de nombreux voyageurs pendant les ponts du moi de mai. (Image d'illustration) 3:33
En Alsace, la route des vins est une destination qui devrait voir passer de nombreux voyageurs pendant les ponts du moi de mai. (Image d'illustration) © PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :
Europe 1 s'est rendu à l'hôtel-restaurant "Le Bouton d'Or" à Lapoutroie, dans le Haut-Rhin, où les réservations se multiplient à l'approche de la levée des restrictions. La gérante a même dû embaucher une personne supplémentaire pour faire face à l'afflux attendu de touristes. 
REPORTAGE

Premier acte du déconfinement, à partir de lundi : les Français seront autorisés à circuler au-delà de la limite des 10km. À partir de cette date, les réservations dans les hôtels se multiplient, notamment pour les ponts du mois de mai. "Depuis que la levée des restrictions est évoquée, on a enregistré une augmentation de réservations de 80% sur la seule journée de samedi. C’est 122% de plus que le même jour la semaine dernière. Ca accélère très fort", constate Sébastien Venturini, le patron de weekendesk, site de réservation de vacances en ligne.

Alors les résidences de tourisme se préparent à accueillir les nouveau les visiteurs, après des mois à vide en raison des restrictions sanitaires liées au Covid-19, comme en Alsace, où s’est rendu Europe 1.

"Huit chambres sur dix sont réservées"

L'horizon s'éclaircit pour Sylvine Pirola, la gérante de l'hôtel-restaurant "Le Bouton d'Or" à Lapoutroie, qui surplombe la superbe vallée de Kaysersberg et la célèbre route des vins. Depuis quelques jours, son planning se remplit doucement, mais sûrement. "On a des réservations dès lundi 3 mai, donc dès la levée de la restriction des 10km", indique-t-elle à Europe 1. "Si on regarde sur le week-end du 8 mai, j'ai quand même huit chambres sur dix qui sont réservées. On sent une impatience et ça, vraiment, ça fait chaud au cœur", s’enthousiasme-t-elle.

Prochaine étape : la réouverture de la terrasse 

Ses clients ont quand même besoin d'être rassurés. "Est-ce que l’on peut annuler sans frais en cas de problème sanitaire ? Évidemment ! On ne demande même pas d'acompte. Un coup de fil et tout s'annule", assure encore Sylvine Pirola. Elle avait anticipé cette reprise. "Devant le flux de personnes qui vont arriver et de coups de fil qu'on va avoir, il m'a semblé bon d'embaucher quelqu'un pour m'aider", confie-t-elle. Prochaine étape clé pour cette gérante : le 19 mai, avec la réouverture de la grande terrasse de son restaurant.

Les touristes s'apprêtent donc à arriver en Alsace, mais selon Sébastien Venturini, toutes les destinations sont concernées par le boom des réservations, "avec un petit avantage toutefois pour les destinations côtières", concède-t-il. Il assure également que les annonces d’Emmanuel Macron ont eu un effet immédiat : "avant les annonces, 70% de nos réservations se concentraient sur l’été. Mais depuis, on a 85% de réservations sur du très court terme", notamment pour les week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte.

Europe 1
Par Mélina Facchin, édité par Romain David