Confinement : lancement d'un numéro d'écoute pour répondre aux angoisses

  • A
  • A
Le Samu social lance lundi une plateforme d'écoute : "SOS Confinement", accessible gratuitement au 0800.19.00.00 (photo d'illustration) 2:26
Le Samu social lance lundi une plateforme d'écoute : "SOS Confinement", accessible gratuitement au 0800.19.00.00 (photo d'illustration) © Pixabay
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, Xavier Emmanuelli, médecin fondateur du Samu social, a présenté le numéro d'écoute 0800.19.00.00, disponible gratuitement pendant le confinement. S'adressant à tous, l'objectif de cette plateforme est "d'apaiser, écouter, informer et orienter", tandis que les Français ne peuvent plus sortir de chez eux depuis trois semaines. 
INTERVIEW

Alors que la France entame ce lundi une quatrième semaine de confinement pour tenter d'endiguer la propagation du Covid-19, le Samu social lance lundi une plateforme d'écoute : "SOS Confinement", accessible gratuitement au 0800.19.00.00. Au micro d'Europe 1, Xavier Emmanuelli,​ médecin fondateur du Samu social explique pourquoi lui et ses équipes ont décidé de mettre à disposition cette plateforme, rappelant que la période actuelle était extrêmement anxiogène.

"Apaiser, écouter, informer et orienter"

"Le politique change d'avis et les médecins ne savent plus très bien où ils en sont", a commencé l'ancien secrétaire d'État chargé de l’action humanitaire d'urgence. "On sent une espèce de chaos", a-t-il affirmé. "En plus, les gens sont confinés. S'ils sont seuls, ils sont avec leur anxiété, leur perplexité et leur dépression et s'ils sont en couple, il peut y avoir des violences". 

Pour Xavier Emmanuelli, "il faut absolument qu'ils puissent parler à quelqu'un". "C'est pour ça que nous avons créé avec mon équipe le 0800.19.00.00", poursuit-il. "Là, ils vont pouvoir s'exprimer. Il y aura quelqu'un pour les accueillir et quelqu'un pour les écouter, pour qu'ils puissent raconter leurs problèmes", explique le fondateur du Samu social. L'objectif est simple : "apaiser, écouter, informer et orienter".

"Tout le monde peut appeler ce numéro"

Le format de cette plateforme s'appuie sur le même procédé que les autres plateformes d'écoute car après l'accueil par un bénévole, puis par un "écoutant", il peut y avoir une "troisième étape" dans la discussion, avec un spécialiste médical ou psychologique, développe Xavier Emmanuelli. 

"Tout le monde peut appeler ce numéro", a de nombreuses fois dit Xavier Emmanuelli. "On ne peut pas dire qu'on traverse tranquillement toute cette période", a-t-il justifié. Mais il reconnaît aussi que la plateforme s'adresse aux "plus précaires, à ceux qui n'ont pas le web. Et puis tous les exclus auxquels on n'a pas pensés (...) Il y a une très grande majorité de gens auxquels on ne pense pas spontanément mais qui ont besoin d'être entendus, d'avoir une écoute, une parole, des conseils. Ils sont nombreux". 

"Chaque maison est une cocote-minute"

Interrogé à propos des difficultés de certaines familles à respecter le confinement, Xavier Emmanuelli "les comprend (...) Car chaque maison est une cocote-minute", mais "il ne faut pas le faire". "Il faut tenir encore un petit peu, on est quasiment arrivé au pic, on voit la lumière. En France, il y a moins d'entrée en réanimation, c'est un signe qu'on atteint le pic. Il faut tenir, courage !", a-t-il lancé au micro d'Europe 1. 

Lors de sa conclusion, Xavier Emmanuelli a lancé un appel aux bénévoles qui souhaiteraient aider pendant cette période de confinement. "Actifs ou retraités : étudiants, médecins, infirmières, psychologues, enseignants : qu'ils viennent nous donner un coup de main pour écouter, il faut une solidarité", a-t-il dit. 

Europe 1
Par Ariel Guez