En visite dans une école, Macron évoque un futur assouplissement du couvre-feu

, modifié à
  • A
  • A
En visite dans une école, Emmanuel Macron a rappelé l'importance des gestes barrières. 0:36
En visite dans une école, Emmanuel Macron a rappelé l'importance des gestes barrières. © BERTRAND GUAY / AFP / POOL
Partagez sur :
Le président de la République a visité une école de Melun, lundi, dans le cadre de la rentrée des classes. Après une semaine de distanciel et deux semaines de vacances, Emmanuel Macron a voulu marquer l'importance du retour dans les établissements scolaires, malgré le contexte sanitaire.

Emmanuel Macron s'est rendu dans une école primaire de Melun, au premier jour d'une réouverture marquée par le renforcement du protocole sanitaire contre le Covid-19. Ce déplacement vise à insister sur l'importance de la reprise des cours malgré la pandémie de Covid-19. Le chef de l'Etat est arrivé peu après 10 heures dans l'école Paul-Cézanne, où sont scolarisés plus de 200 enfants, pour échanger avec des élèves, tous masqués, d'une classe de CM2 en compagnie du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

"Remercier" les enseignants

Emmanuel "Êtes-vous contents de rentrer physiquement ?", a-t-il demandé aux élèves. "Oui", ont-ils répondu, même si l'un d'entre eux a reconnu préférer travailler à la maison avec "l'aide de Google et de (ma) soeur". Cette visite à Melun vise aussi à "remercier" les enseignants "de leur engagement depuis le début de la crise et aborder avec eux le cadre sanitaire spécifique aux écoles et les moyens mis en œuvre pour assurer la continuité pédagogique", a expliqué l'Elysée. Emmanuel Macron a aussi expliqué que la levée des restrictions se ferait "tout doucement", en évoquant toutefois un effort à venir pour "décaler un peu" le couvre-feu.

Cette rentrée, qui précède d'une semaine celle en présentiel ou en demi-jauge des collèges et lycées, s'accompagne d'un renforcement du protocole sanitaire avec notamment la montée en puissance de tests salivaires ainsi que la fermeture des classes dès qu'est détecté un cas Covid-19.

Le pays européen qui a le moins fermé ses écoles

"L'école permet de lutter contre les inégalités sociales et de destin. C'est pourquoi nos enfants doivent pouvoir continuer à s'y rendre et à apprendre, avec un protocole strict. Bonne rentrée à tous!", a également tweeté le chef de l'Etat après trois semaines de fermeture des établissements scolaires. "Et continuons à appliquer les gestes barrières (souvenons-nous de la chanson)", a ajouté le chef de l'Etat, en référence à son défi à McFly et Carlito.

Selon l’Unesco, la France a été le pays européen qui a le moins fermé ses écoles depuis un an (mars 2020-mars 2021) avec 10 semaines de fermeture au total, contre 28 en Allemagne et 47 aux Etats-Unis, se félicite la présidence. Un choix que défend Emmanuel Macron sans discontinuer depuis la fin du premier confinement, malgré les critiques d'une partie du corps médical et de l'opposition.

La rentrée des écoliers est la première phase vers la levée progressive des restrictions dues à l’épidémie de Covid-19. La prochaine étape, le 3 mai, outre la rentrée en présentiel ou en demi-jauge des collèges et lycées, doit voir disparaître les limitations de déplacement. Une étape plus importante est prévue mi-mai, avec la réouverture des terrasses et des commerces.

Europe 1
Par Europe 1, avec AFP