Covid-19 : que va dire Emmanuel Macron sur le "déconfinement" vendredi ?

, modifié à
  • A
  • A
Déconfinement 1:27
Emmanuel Macron va accorder un entretien à la presse quotidienne régionale sur le déconfinement. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Jean Castex a annoncé mercredi à l'issue du Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres qu'Emmanuel Macron présenterait vendredi "les perspectives" de "sortie progressive" des restrictions imposées pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 en France. Europe 1 vous en dit en plus sur le format de cette prise de parole et sur les annonces à venir.
DÉCRYPTAGE

C'est le Premier ministre Jean Castex qui l'a annoncé mercredi à l'issue du conseil de défense sanitaire et du conseil des ministres : Emmanuel Macron présentera vendredi "les perspectives" de "sortie progressive" des restrictions anti-Covid. Selon nos informations, la décision de faire cette prise de parole a été prise en début de semaine. Petite particularité : le président de la République a demandé à son équipe de trouver un autre format que celui des allocutions classiques. Il ne devrait pas y avoir de rendez-vous vendredi soir devant leur téléviseur pour les Français, comme cela a souvent été le cas depuis treize mois.

L'annonce d'une fin du couvre-feu pour le 2 juin

Persuadé qu’il est plus convaincant lorsqu’il répond à des journalistes, selon plusieurs sources concordantes, Emmanuel Macron devrait accorder un grand entretien à la presse quotidienne régionale qui sera publié vendredi matin.

En ce qui concerne le fond, le président veut de nouveau expliquer sa stratégie pour le moment pas toujours bien comprise. Il souhaite surtout donner de l’espoir et annoncer des bonnes nouvelles à quelques mois désormais de l'élection présidentielle. Ces bonnes nouvelles seront la confirmation de la levée des restrictions de circulation pour le 3 mai et la fin du couvre-feu pour le 2 juin. Cette levée "progressive" des restrictions que le chef de l'État veut présenter aux Français sera toutefois conditionnée à la fois par la campagne de vaccination et la dynamique de l'épidémie, c'est-à-dire la circulation du virus.

Vers une sortie de l'état d'urgence sanitaire

Emmanuel Macron devrait aussi revenir sur un symbole, en évoquant la sortie de l’état d’urgence sanitaire pour le 2 juin. Celle-ci a été adoptée ce mercredi en Conseil des ministres. Cette étape retirera cependant peu de pouvoirs exceptionnels au gouvernement : à tout moment jusqu’au 31 octobre, l’exécutif pourra quand même décider de la fermeture des lieux recevant du public en cas de reprise de l'épidémie.

Europe 1
Par Louis de Raguenel, édité par Jonathan Grelier