Covid-19 : Jean Castex cas contact, qu'est-ce que ça change pour le gouvernement ?

, modifié à
  • A
  • A
Castex Covid Coronavirus PM 2:32
Jean Castex est cas contact d'une personne positive au coronavirus, à savoir le directeur du Tour de France. © STEPHANE MAHE / POOL / AFP
Partagez sur :
Après avoir côtoyé le directeur du Tour de France, testé positif au coronavirus mardi, Jean Castex a été déclaré cas contact et va subir deux tests. Cette nouvelle entraîne quelques problèmes d'organisation dans la machine gouvernementale, avec un séminaire de rentrée qui se déroulera par visio-conférence.

Jean Castex l'a lui-même annoncé en début d'après midi, mardi : il est ce que l'on appelle un cas contact. Le Premier ministre va subir deux tests dans la semaine, après avoir côtoyé samedi le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, détecté positif au coronavirus. Le premier test du Premier ministre, réalisé mardi, s'est révélé négatif. Mais l'activité du gouvernement va-t-elle être perturbée par cette possible contamination à l'heure de la rentrée ? 

Agenda "réorganisé" pour Castex

Le chef du gouvernement, qui "se sent parfaitement en forme", s'est fait tester mardi soir. Le test est ressorti négatif mais il faut respecter un délai de sept jours entre la possible contamination et le dépistage afin que celui-ci soit fiable. Par conséquent, le Premier ministre va de nouveau se faire tester samedi, "par précaution".

Si Jean Castex va "continuer" à occuper sa fonction en appliquant les règles qui s'imposent à chaque personne décelée comme cas contact d'un malade, l'activité du gouvernement s’en trouve modifiée. Mercredi, le séminaire de rentrée se fera à distance, par vidéoconférence. L'agenda du Premier ministre va "être réorganisé de manière à ce qu'il puisse travailler depuis Matignon, où il habite, mais en visioconférence dans les prochains jours", a indiqué son entourage à franceinfo.

Au gouvernement, certains s’interrogent sur leur propre cas. Gérald Darmanin, qui a croisé Jean Castex, va se faire tester. Quand l'information est tombée, une autre ministre a immédiatement commencé à compter les jours depuis sa dernière entrevue avec le Premier ministre. Clairement, les membres du gouvernement sont comme tout le monde face au Covid-19.

Macron dément avoir le Covid-19

L'autre tête de l'exécutif, Emmanuel Macron, s'est fait remarquer, mardi après-midi, lors d'un déplacement à Clermont-Ferrand. Le chef de l'État a été pris d'une quinte de toux mais a affirmé qu'il ne s'agissait pas du coronavirus, alors qu'il a expliqué en petit comité avoir été testé négatif, lundi. À un autre moment de la visite, il a été contraint de changer de masque après cette quinte de toux : "Je vais mettre un masque plus léger parce que j'ai dû absorber un truc du masque", indique-t-il. Dans une autre séquence relayée sur les réseaux sociaux, on le voit notamment enlever son masque pour tousser.

Emmanuel Macron a également invité les Français à davantage respecter les gestes barrières dans la sphère privée : "Il ne faut pas se relâcher dans les moments de vie privée car c'est souvent dans les fêtes privées, dans les moments familiaux, que les contaminations se font."

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot