Covid-19 : couvre-feu, cantines… que va annoncer le gouvernement ?

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex Olivier Véran Covid 1:20
Jean Castex sera accompagné de cinq ministres lors d'une conférence de presse, jeudi soir. © LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Un couvre-feu national appliqué à 18 heures pourrait être annoncé jeudi soir par Jean Castex, accompagné de cinq ministres. Les cantines scolaires pourraient aussi être concernées par des nouvelles mesures. Pour le gouvernement, il s'agit avant tout d'un exercice d'équilibriste.

Les semaines se suivent et se ressemblent : Jean Castex doit tenir une nouvelle conférence de presse, jeudi, à 18 heures, pour faire le point sur la situation sanitaire autour du coronavirus. Le Premier ministre sera accompagné pour l'occasion de cinq ministres : ceux de l'Éducation (Jean-Michel Blanquer), de l'Enseignement supérieur (Frédérique Vidal), de la Culture (Roselyne Bachelot) et, bien sûr, de la Santé (Olivier Véran) et de l'Économie (Bruno Le Maire). Devant les Français, que va annoncer l'exécutif ?

Le gouvernement redoutait une tempête après les fêtes de fin d'année. Elle s'éloigne, au moins momentanément. "L'accélération des contaminations n'a pas eu lieu", constate un conseiller. Une solution d'entre deux - un couvre-feu national abaissé à 18 heures - est donc l'hypothèse la plus probable.

Une stabilité précaire 

On évoque aussi des annonces concernant les cantines scolaires, lieux à risque de contamination. En fait, l'exécutif essaie d'adopter des mesures préventives tant la situation peut basculer rapidement, avec un plateau très élevé. Plane aussi l'incertitude quant aux différents variants.

C'est un exercice d'équilibriste, d'autant que revient la crainte d'une moindre acceptation des mesures, alors que la situation semble stable. Il s'agit d'une stabilité bien précaire, devrait d'ailleurs mettre en garde Jean Castex jeudi soir. La dernière fois qu'un couvre-feu a été mis en place à grande échelle, à l'automne, il n'avait duré que sept jours avant d'être remplacé par un confinement national.