Coronavirus : ces nouvelles restrictions que Macron et Castex pourraient prendre

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex Emmanuel Macron Masque Covid Coronavirus 1:15
Jean Castex et Emmanuel Macron pourrait abaisser le couvre-feu si l'épidémie continue de progresser. © Kamil Zihnioglu / POOL / AFP" data-image-id="56181246-2">
Partagez sur :
L'épidémie de coronavirus continue de progresser dangereusement en France, avec la barre des 2.000 personnes en réanimation franchie mardi. Dans ce contexte, l'exécutif veut prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février inclus. Il envisage aussi d'étendre le couvre-feu à de nouveaux territoires. Mais aussi de le faire débuter plus tôt.

Les chiffres de l'épidémie de coronavirus continuent de se dégrader, avec une hausse tendancielle du nombre de morts. Il y a désormais plus de 2.000 patients dans les services de réanimation, tandis que les hôpitaux multiplient les déprogrammations d'opérations. Pour tenter de contrer cette seconde vague qui frappe actuellement la France, un nouveau durcissement des mesures est envisagé par Emmanuel Macron et Jean Castex.

"Un certain nombre de départements" vont basculer en alerte maximale

Ce qui est certain d'abord, c'est que l'exécutif veut prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février inclus, comme l'a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, après la présentation d'un projet de loi en Conseil des ministres. Le gouvernement entend aussi pouvoir appliquer des mesures de restrictions de circulation, de rassemblements ou d'ouvertures des établissements au moins jusqu'au 1er avril 2021, sur tout ou partie du territoire et en fonction de la situation épidémique, selon le même texte.

"Un certain nombre de départements" vont par ailleurs basculer en alerte maximale jeudi, a annoncé Gabriel Attal. "Je peux vous dire s'agissant de la conférence de presse de demain, c'est qu'elle verra l'annonce d'un certain nombre de départements qui basculeront en alerte maximale et donc sous couvre-feu pour un certain nombre d'entre eux", a indiqué le porte-parole, à la veille d'un point presse du Premier ministre Jean Castex.

Un couvre-feu à 19 heures ?

Mardi, en petit comité, Jean Castex a même expliqué devant quelques visiteurs que les chiffres de la propagation du virus vont continuer de se dégrader durant les trois semaines à venir.

Et selon le Premier ministre, il faudra probablement étendre le couvre-feu à d'autres parties du territoire et même le faire démarrer plus tôt, "19 heures ou même 17 heures". Certes, la décision n'est pas encore prise. Mais il est clair que l'exécutif envisage déjà un nouveau tour de vis.

Le reconfinement, ligne rouge de Macron

Le Premier ministre est en relation constante avec ses homologues européens, dans le cadre du club des déconfinateurs, avec lesquels il échange régulièrement. La force de la deuxième vague de Covid-19 atteint de nombreux pays et l'Irlande, comme le Pays de Galles, a décidé de se reconfiner totalement.

Ce reconfinement est la ligne rouge que s’est fixée Emmanuel Macron. Le président de la République répète qu'il fait tout pour éviter de reconfiner le pays, afin de ne pas endommager davantage l'économie. Dans cette optique, le couvre-feu semble être la dernière arme pour éviter cette situation.