"La Météo à la carte" sur France 3 : "un retour très attendu", selon Laurent Romejko

  • A
  • A
Laurent Romejko est revenu au micro d'Europe 1 sur le retour de "La Météo à la carte" pendant le confinement" 1:37
Laurent Romejko est revenu au micro d'Europe 1 sur le retour de "La Météo à la carte" pendant le confinement" © Europe 1
Partagez sur :
Invité lundi du Journal des médias de Cyril Lacarrière, Laurent Romejko est revenu sur le retour à l'antenne de l'émission "La Météo à la carte", à 13 heures sur France 3. Pour lui, même si les Français sont contraints de rester chez eux en ces temps de confinement, "la météo reste encore un rendez-vous très important et très attendu"
INTERVIEW

Conséquence du confinement, les programmes des chaînes de télévisions et des antennes radio ont été complètement bouleversés. Comme Europe 1, de nombreux journalistes et salariés des différents médias travaillent depuis chez eux. Après une période d'adaptation, un retour à la normale s'opère petit à petit pour le public. Ce sera le cas à 13 heures, lundi, pour les habitués de "La Météo à la carte", émission présentée par Marine Vignes et Laurent Romejko, qui fera son grand retour... alors que les Français ne peuvent plus sortir de chez eux. 

"On va accueillir les téléspectateurs chez nous" 

Pour autant, Invité lundi du Journal des médias de Cyril Lacarrière, Laurent Romjeko explique que le lien ne s'est jamais rompu avec les téléspectateurs depuis le 17 mars. "On gardé le contact avec eux tout au long du confinement. Ils nous ont envoyé énormément de photos de chez eux", raconte-t-il au micro d'Europe 1. "On s'est dit qu'il fallait reprendre. Même si on doit rester chez soi, la météo reste encore un rendez-vous très important et très attendu".

Surtout, pour l'animateur, il "fallait rétablir ce lien en direct". "Marine et moi étions demandeurs pour reprendre ces directs. Habituellement, les téléspectateurs nous montrent ce qu'il se passe chez eux : là, on va les accueillir chez nous, en mode confiné", sourit-il. 

Confinement oblige, l'émission va devoir s'adapter : les caméras de télévisions vont ainsi être remplacées par les webcams d'ordinateurs. "C'est particulier puisque Marine est chez elle et que je suis à mon domicile. Ça a été une mise en place technique au cours de la semaine passée mais le téléspectateur va retrouver ses repères", assure Laurent Romejko, qui espère que cette émission "apportera un petit peu de sourire". 

Europe 1
Par Ariel Guez